Dialogue de sourds

il y a
2 min
194
lectures
2
Image de 2014

Thème

Image de TTC
Comme à peu près tous les samedi après-midi, je venais à la bibliothèque de mon village. Ni trop grande, ni trop petite, cela me convenait bien. Je connaissais un peu la bibliothécaire, Mme Evril, une femme entre 2 âges, aux cheveux grisonnants, toujours souriante. Mais je ne lui avais jamais parlé très longtemps. J’aurais dû me douter que quelque chose d’étrange allait surgir de cette conversation.
« Euh bonjour, je cherche un livre, Roméo et Juliette de... Ah impossible de me souvenir de l’auteur ! Un moustachu avec un style vestimentaire ridicule...
- Vous parlez de Shakespeare ? Mais Madame, hum... comment vous-dire... C’est vous la bibliothécaire !
- Je vous demande pardon ?
- Et bien je viens tous les samedi après-midi à cette bibliothèque mais je ne suis qu’un lecteur passionné, pas un bibliothécaire.
- Ah mais moi aussi je suis là tous les samedi après-midi à cette bibliothèque, quelle différence ?
- Et bien vous, c’est votre métier, vous y êtes tous les jours.
- Et comment pouvez-vous affirmer que j’y suis tous les jours si vous ne venez que le samedi ?
- Et bien... Je ne peux pas l’affirmer mais euh... je l’imagine.
- Et bien vous imaginez mal !
- Bon... Et bien je vais vous laisser.
- Vous abandonnez vos responsabilités ? Ah, elle est belle la jeunesse, prêt à être payé mais sans travailler !
- Mais madame, ce n’est pas mon métier ! »

Un autre homme arriva, assez vieux, il portait la moustache. Je m’adressai aussitôt à lui :
« Monsieur, pouvez-vous dire à Madame Evril, que c’est elle la bibliothécaire et non moi ?
- Ah pardon mais je crains ne pas pouvoir vous répondre, c’est la première fois que je viens ici.
- Mais c’est vous Shakespeare ! s’écria Mme Evril.
- Je vous demande pardon ? s’étonna le vieil homme.
- Si si ! je vous reconnais !
- Ah non, moi je suis Molière.
- Monsieur, ne rentrez pas dans son jeu, je crois que Mme Evril ne se sent pas bien aujourd’hui, lui soufflai-je.
- Je vous demande pardon ? Mais je suis réellement Molière !
- Molière est mort depuis plus de 300ans, ce n’est pas possible.
- Et comment le savez-vous ? Vous avez 300ans pour pouvoir attester du fait que je suis mort il y a 300 ans ?
- Non mais... Oh et puis mince ! Vous me fatiguez tous les deux ! »

Soudain des confettis jaillirent du plafond. Un homme équipé d’une caméra sortit de derrière une étagère.
« Bon, et bien jeune homme, je dois avouer que vous avez été parfait !
- Pardon ? Que se passe-t-il au juste ?
- Aujourd’hui, c’est la journée du théâtre, nous avons décidé de créer un petit canular que nous diffuserons sur notre site internet, pour célébrer l’évènement.
- Ah je comprends mieux ! J’avais l’impression de devenir fou !
- Je comprends, ne vous inquiétez pas, encore merci ! »

J’étais soulagé d’avoir pu comprendre le pourquoi de ces affirmations absurdes. Enfin jusqu’à que j’entende le caméraman s’exclamer :
« Mme Evril ! Vous n’avez pas vu mon balai volant ? J’ai rendez-vous à Poudlard dans moins d’une heure ! »
2
2

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,