674 lectures

624

FINALISTE
Sélection Public

C'est un beau dimanche de mai, un mai muguet, un mai lilas. Au milieu du troupeau de brebis, elle assiste à la grand messe. Son jupon de dentelle blanc dépasse un peu de sa jupe fleurie et elle embaume la violette. Elle adore les chants en latin. La musique solennelle des grandes orgues de l'église paroissiale chavire son âme jusqu'aux larmes. Les parfums mêlés de l'encens et des lys lui tournent délicieusement la tête. Elle aime l'odeur d'encaustique des bancs de bois que la vieille Madeleine astique avec ferveur. Elle est subjuguée par les statues colorées aux visages extatiques au pied desquelles brûlent les cierges. Elle aime quand les rayons du soleil passent à travers les splendides vitraux et que des taches multicolores parsèment la nappe brodée qui recouvre l'autel. Mais elle n'aime pas le long sermon du curé auquel elle ne comprend rien. Alors elle s'évade et rêve... Elle déteste le Chemin de croix, ça la rend très triste ce pauvre Jésus à qui on a fait tant de mal et qui pourtant aimait tout le monde et faisait plein de magie fabuleuse ! S'il souffre c'est à cause de nous, dit monsieur le Curé.

Pendant l'Élévation, quand l'enfant de chœur fait retentir la clochette et que les fidèles agenouillés baissent la tête et ferment les yeux, elle regarde autour d'elle et lance des œillades aux beaux garçons du village. Elle choisit parmi ces doux agneaux celui qui aura la chance de l'emmener danser et de lui voler un baiser. Plus tard, une mantille noire sur ses cheveux de feu, elle ira se confesser, demander pardon pour tous ses gros péchés.
J'ai menti à Grand-Mère quand je lui ai dit que j'avais trop mal au ventre pour l'accompagner au cimetière. Je préfère me rouler dans l'herbe au bord de la rivière et grimper dans les arbres du petit bois.
J'ai volé un ruban de satin chez la mercière pour attacher mes cheveux. Ce n'était qu'un ruban et la mercière est riche.
J'ai collé une giffle à cette garce de Thérèse qui raconte tout ce que je fais à ma mère et qui est aussi laide que méchante.
J'ai désobéi au vieux Louis qui voulait encore que je le suive dans sa cabane de jardin. Je l'ai suivi une fois pour lui faire plaisir et j'ai pas aimé du tout ce qu'il m'a dit de faire.

Mais monsieur le Curé en veut toujours plus. Il lui pose de drôles de questions sur ce qu'elle fait avec les garçons et même toute seule. Il s'agite sur sa chaise, respire fort, devient tout rouge et des gouttes de sueur perlent sur son crâne dégarni. Il lui dit qu'elle est une très vilaine fille et qu'elle devrait venir au presbytère pour parler de tout ça avec lui. Elle sent son haleine d'ail et de vin rouge qui lui donne envie de vomir...

Pardon mon Dieu ! Pardon ! Je ne le ferai plus, croix de bois croix de fer, si je meurs je vais en Enfer...
Elle n'a pas peur du Diable encore moins du bon Dieu. Misère de misère ! Elle sait bien que l'Enfer il est déjà sur terre. Elle a senti souvent la brûlure vive des flammes lécher son cœur et le goût des cendres dans sa bouche. Avec quelques Pater et une dizaine d'Ave Maria elle s'en tire à bon compte et peut recommencer. Les bigottes chuchotent sur son passage, que le Diable les emporte ! Elle s'en fout car elle sait bien que son ami Pierre, celui qu'est en prison, viendra la chercher un jour pour l'emmener très loin d'ici jusqu'aux portes du Paradis.

PRIX

Image de Automne 2018
624

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Les bigottes,.....oui, que le diable les emporte....!
·
Image de Lili Caudéran
Lili Caudéran · il y a
Ravie de vous retrouver Lange... Merci d'être venu lire ce texte un peu oublié.
·
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
De temps en temps, il faut faire les poussières !.. Moi aussi j'aime bien qu'un de mes anciens texte soit réveillé !....merci.
·
Image de Cudillero
Cudillero · il y a
Très beau texte. Merci. :)
·
Image de John-Henry
John-Henry · il y a
Terrible diablesse, une écriture envoutante, je vais découvrir les autres textes du coup !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lhomme-qui-tirait-plus-vite-que-moi-son-ombre

·
Image de Lili Caudéran
Lili Caudéran · il y a
Vous êtes le bienvenu sur ma page John Henry.
·
Image de Chantal Noel
Chantal Noel · il y a
Une diablesse plus sympa que le curé...
·
Image de Anne Marie Menras
Anne Marie Menras · il y a
Dommage d'arriver si tard pour lire votre Diablesse, qui m'a beaucoup plu. Beaucoup de véracité dans ce petit récit, alertement mené ! L'ombre de Dibutade de Sicyione est le titre de mon TTC pour le prix Imaginarius, je pense qu'il va vous amuser ! J'espère qu'il ne me vaudra pas quelques années de prison pour outrage au Chef de l'Etat et à ses représentants !
Erreur de casting : le nouveau Ministre de la Culture n'est pas une femme, c'est bien dommage, mon commissaire d'exposition va être bien déçu, à son arrivée au Musée du Louvre, de voir un homme, à la place des jambes magnifiques d'une très belle jeune femme. On ne peut pas tout avoir hélas, la Culture et la Beauté féminine en même temps !!!
Bonne lecture et merci à l'avance de vos voix.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lombre-de-dibutade-de-sicyione

·
Image de Melinda Schilge
Melinda Schilge · il y a
Qu'elle peut être mal comprise la religion, qui devrait conduire à des amours vraies...
Un texte bien écrit, tout en suggestion, bravo

·
Image de Gali Nette
Gali Nette · il y a
j'adore la description du curé pendant la confession... une très vilaine fille en effet !
·
Image de Alphonse Dumoulin
Alphonse Dumoulin · il y a
Un zeste de lyrisme mais pas trop. Une sourde violence, juste à fleur.
·
Image de Lili Caudéran
Lili Caudéran · il y a
Merci beaucoup Alphonse.
·
Image de Thara
Thara · il y a
Je souhaite une belle finale à votre texte...
·
Image de Lili Caudéran
Lili Caudéran · il y a
Merci beaucoup Thara.
·