2
min

deux nouveaux amis

Image de hovakim

hovakim

2 lectures

1

Coucou les amis, je m’appelle Esteban. J’ai 6 ans, je vis en Afrique Centrale. En Angola, tu sais où c’est ? Regarde la carte c’est tout petit et il y fait très chaud, il y a de beaux paysages, des rivières et des déserts.
et toi comment t’appelles – tu ? Où vis tu ? Tu me racontes ?

Si tu me regardes bien, je suis plus chocolat blanc que chocolat noir. Tu aimes le chocolat ?
A cause de cela, on ne veut plus de moi dans mon village.
On me dit que je porte malheur.
Que je fais mal aux yeux quand le soleil brille.
On se moque de moi, on m’appelle MUZUNGU « le blanc ».
Le chef du village m’a demandé de quitter ma famille.
Mais voilà, je ne sais pas où aller. Seul , Je pars à l’aventure.


Pas très loin d’ici, Lion blanc est tout seul lui aussi.
Il est trop différent , trop gentil.
Il est rejeté par son groupe.
Pourtant il est plus beau que les autres. Il a un pelage tout blanc comme la neige et ses yeux bleus sont comme le ciel, ou comme l’océan.
Triste de ce qui lui arrive, il marche seul dans la jungle .

Tout à coup, il rencontre Esteban.
Ils se regardent comme dans un miroir.
Esteban s’approche en lui disant : oh toi tu es comme moi.
Que tu es beau !!
Il lui tend la main .
Lion réfléchit :
il veut être mon ami  on dirait. Il pose la tête sur la main du petit garçon.
Esteban lui dit : veux tu être mon ami ?
je suis si seul, mon village ne m’aime pas.
Ils ne veulent pas de moi parce que je suis comme toi tout blanc.
Lion Blanc, s’avance et le câline en réponse à son ami.
« on est comme des frères maintenant dit Esteban.
On ne se quittera plus jamais.
On est fort ensemble. Fort blanc et il rit aux éclats, tandis que Lion se roule dans le sable chaud.
Le soir, auprès du feu, Esteban lui raconte tout ce qu’il a vécu dans son village.
 Toute cette tristesse qui l’accompagne parce qu ‘on accepte pas sa différence. Pourtant il est un enfant comme les autres. Il est gentil et serviable. Il apprend bien à l’école, et ne rechigne pas au travail quand ses parents lui demandent de l’aide. Il se pose plein de questions, pourquoi on devrait être tous pareils ? Ça n’a pas de sens, c’est triste, tu imagines un arc en ciel - d’une seule couleur ? Ou le sable de la couleur du ciel ? Pourquoi les gens ont peur de ce qui est différent ? De ce qui est inconnu ?Et à l’école, si ma boîte de crayons n’avait qu’une couleur je ne pourrais pas faire de jolis dessins, et dans le jardin si les légumes avaient la même couleur, on ne saurait pas qui est quoi, ils auraient tous la même saveur....
regarde – toi Lion , les tiens te rejettent alors que tu as la même odeur qu’eux !!
Esteban dit à Lion, tu te rends compte on est fantastique, on est unique, on est différent et unique. c’est une chance. c’est ce qui fait notre force.
Mon papa il a de grandes oreilles pourtant je l’aime, ma maman elle a un gros nez pourtant c’est la plus belle des mamans. Et toi Lion ? Lion dit mon papa ne fait que dormir toute la journée et ma maman est toujours partie à la chasse, et pourtant j’aime beaucoup me blottir contre eux. Etre différent n’empêche pas d’aimer. Au contraire, avec nos yeux qui brillent on voit à l’intérieur du coeur, avec notre peau toute blanche, on ressent la chaleur et la caresse du soleil... Notre différence est un thermomètre de l’amour.

Esteban, dit tout haut il faut que je te trouve un joli nom ! Symba , ça te plaît?
Symba est heureux, il a un ami. Ce soir ils s’endorment l’un contre l’autre en regardant les étoiles.
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,