Deux jours dans la vie de Sarah

il y a
2 min
150
lectures
8
Qualifié

Je pense que j'ai aimé lire dès la naissance :), et écrire depuis bien longtemps. Quelle joie de manipuler les mots et quelle liberté ! J'ai eu la chance d'être récemment publiée :  [+]

Image de 2020
Image de Très très courts
Ce jour-là...

Sarah a mal dormi cette nuit, et pour cause ! Ce n’est pas tous les jours que l’on passe sa première mammographie...Elle aurait dû le faire il y a de nombreuses années, mais elle avait peur du verdict. A force d’entendre son docteur lui dire d’arrêter de faire l’autruche et d’aller passer l’examen avant que ce soit trop méchant si jamais il y a quelque chose, elle a fini par se décider, et la voilà qui attend son tour, l’estomac noué...

Enfin, elle pénètre dans la pièce.
« Tournez la tête à gauche, ne bougez plus...Mettez le bras ici, ne bougez plus...Allez, on fait pareil de l’autre côté...Bon, ne vous rhabillez pas tout de suite, le médecin va faire une première lecture et je reviens vous voir... »
Elle est là, Sarah, assise sur une chaise face à l’appareil, cachant sa nudité, sentant le poids peser de plus en plus lourd sur son estomac, tandis que mille pensées tournoient dans sa tête : « Qu’est-ce qu’on va me dire ?...Ils disent que ça touche une femme sur huit...Et si je l’avais ?...Pourquoi est-ce si long ?...Est-ce mauvais signe ?... De toute façon, je suis seule, alors, même si j’ai quelque chose, ça ne détruira la vie de personne...» Finalement, la radiologue arrive, tout sourire : « Il n’y a aucun souci. Vos seins sont déshabités et donc peu à risque. Vous aurez les résultats après la seconde lecture dans quinze jours. » Sarah a failli éclater de rire : « Déshabités? Quelle drôle  d’expression ! » Puis, alors qu’elle se rhabille, elle a l’impression que le treuil d’une grue mécanique est en train de lui enlever le poids de trois tonnes qui pesait sur son estomac, et c’est dans un état de douce euphorie qu’elle reprend le chemin de son domicile, tandis que son esprit fredonne : « Je vais bien, je n’ai rien ! » en boucle dans sa tête...


Le jour d’après...

Sarah a passé une nuit on ne peut plus paisible et elle se lève de bonne humeur. Après la douche, au moment de s’habiller, elle jette un coup d’oeil dans son miroir, puis se tapote la poitrine en s’écriant : « Alors, comme ça, vous êtes déshabités ! Qu’importe !! Vous êtes toujours là, au moins ! » et soudain, elle se rembrunit : oui, pour elle, ils sont toujours là, ses seins, mais qu’en est-il de toutes ces pauvres femmes qui n’ont pas la même chance qu’elle ? Elle finit par se vêtir en s’interrogeant intérieurement : « Qu’aurais-je fait si l’on m’avait annoncé une mauvaise nouvelle ? Me serais-je effondrée ? Aurais-je au contraire décidé de réagir et de lutter ? Que ressentent-elles toutes ces malheureuses auxquelles on annonce qu’elles ne seront jamais plus comme avant ? Comment les aider, elles et leurs familles ? » Elle soupire, soudain mal à l’aise d’être si soulagée et heureuse de ne pas être atteinte de cette satanée maladie dont elle n’ose même pas prononcer le nom, puis elle va jusqu’à son bureau, prend un stylo et une feuille de papier et réfléchit quelques secondes, avant de commencer à inscrire son nom, sa date de naissance et son adresse en murmurant : « Oui, je suis seule, alors il n’y aura pas de problème, et au moins, j’ai la sensation d’être utile et de me racheter un peu d’être saine et heureuse de l’être... »

Elle va boire un verre d’eau, reprend place à son bureau, prend une profonde inspiration, puis écrit de sa plus belle écriture : « Par le présent testament, je lègue la totalité de mes biens à l’association Ruban Rose cancerdusein.org. » Elle se relit, signe, écrit sur un post it une note disant qu’elle ne doit pas oublier de déposer ce testament chez son notaire lors de sa prochaine demi-journée libre, s’envoie un baiser dans le miroir de l’entrée, puis s’en va travailler en chantonnant gaiement : « Octobre Rose...A Ruban Rose je donne aujourd’hui, pour que demain soient roses leurs vies... ».
8

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Corinne Chevrier
Corinne Chevrier · il y a
Première lecture, vote, deuxième lecture, commentaires ;)

J'aime votre texte car je le trouve bien écrit, frais, rythmé et ... vous avez osé mettre en scène Sarah qui n'a pas le cancer du sein. Bravo

Image de Sarita MENDEZ
Sarita MENDEZ · il y a
Merci pour votre gentil commentaire et pour votre vote.