1
min

Détecteur de mensonges

Image de K57

K57

6 lectures

0

Ernest Vie De Quiet pratique le plus fabuleux métier du monde. D’abord parce qu’il est le seul sur terre depuis que l’humanité existe à l’exercer et ensuite parce que sa profession est au cœur du faisceau le plus dense qui soit des relations interhumaines.
De lui dépend la vie ou la mort de certains de ses contemporains, pas parce qu’il les opère, pas parce qu’il les guide, pas parce qu’il...Parce ce qu’il étalonne les détecteurs de mensonges !
Un détecteur de mensonges est pourvu de deux brassins dans lesquels plonge un câble conducteur, dont les variations d’intensité, reliées à un fléau, font varier dans un sens ou dans l’autre à un instant donné, la notion de vérité.
Le premier brassin est pourvu de vérités absolues qui servent de référentiel ; 1515 Marignan, E=mc2, la loi du tiers exclu, des syllogismes du type Barbara, le théorème de Gödel, des extraits du Tractatus de Wittgenstein, des théologoumènes.
Dans le second brassin, du penthotal dans lequel des vérités relatives plongent, afin de consentir une marge d’erreurs bien légitime en regard de la pression que subissent ceux qui, volontaires ou contraints, expérimentent le détecteur ; 1514 ou 1516 pour Marignan...Ca passe !... L’homme ou Platon à la place de Socrate en conclusion de Tous les hommes sont mortels Socrate est un homme donc Socrate est mortel...Ca passe aussi !...


Il arrive fréquemment, selon les époques et l’avancée des sciences, que les vérités changent de brassin .

Pour étalonner le détecteur, il doit s’y soumettre. Ernest immerge alors dans le « brassin des idées absolues » l’idée que son étalonnage est juste.

Il sait qu’il mourra électrocuté.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,