Destins de bouchons

il y a
2 min
7
lectures
1
En tendant bien l'oreille, on pouvait entendre des murmures au fond de la cave. Il fallait s'aventurer dans l'obscurité pour déterminer d'où venaient ces chuchotis quasiment imperceptibles : bien perchés en haut de leurs bouteilles, des bouchons de liège discutaient entre eux.
− J'aurais aimé être un bouchon de vin rouge, soupirait un jeune bouchon de champagne. C'est fatiguant de vivre toujours sous pression. Il faut se concentrer sans arrêt pour ne pas exploser.
− Moi, j'aurais voulu être enfoncé dans une bouteille de rosé comme mon voisin, répondit un bouchon de vin rouge. Lui, au moins, il sortira vite de ce trou. Ma bouteille sera conservée si longtemps que je vais devenir tout rabougri. Peut-être même que je me décomposerai !
Le bouchon de vin rouge avait vraiment l'air inquiet.
− Eh bien moi, je rêverais d'être un bouchon de bière, dit le bouchon de rosé en question. Le rosé n'a pas de personnalité. Il n'est ni rouge ni blanc. La bière, elle, a du caractère.
− Tu parles, réagit le bouchon de bière. J'aurais préféré de beaucoup être un bouchon de champagne. Lui, il a la classe. Alors que moi, je suis la vulgarité incarnée.

Le silence s'installa, chacun se plongeant dans ses rêves et ses regrets.

Soudain, on entendit une voix vaguement chevrotante :
− Quelle tristesse ! s'exclama le bouchon d'un vieux vin jaune.
− C'est bien vrai, répondirent les autres bouchons en chœur.
− Quelle tristesse, reprit le bouchon âgé, de vous voir tous vous lamenter ainsi alors que tant de belles choses vous attendent.
Les bouchons se regardèrent les uns les autres, l'air contrit.
− Toi par exemple, bouchon de champagne. Mesures-tu ta chance ? Ton rôle sera de célébrer un anniversaire, une naissance, un mariage... Tu ne te concentres pas sur la bonne tâche. Ton cerclage est là pour t'aider à résister à la pression. Toi, tu dois juste te préparer à faire le saut le plus majestueux le jour où tu accompliras ta mission.
− Vous voyez, je vous avais bien dit qu'il fallait mieux être un bouchon de champagne, dit le bouchon de bière.
− Tiens, toi aussi tu devrais repenser tes priorités, répondit le bouchon de vin jaune. Tu aspires après le luxe et les paillettes. Alors que tu peux profiter de valeurs bien plus précieuses comme le partage et l'amitié. C'est un monde sans faux-semblants qui t'attend, un monde où on s'expose en caleçon de bain ou en vieux T-shirt de foot en toute confiance. Et surtout, tu vivras ces instants de convivialité en compagnie d'autres bouchons, car les bouteilles de bière sortent rarement seules.
− Quelle chance ! s'exclama le bouchon de vin rouge. Et dire que moi, je vais finir comme un vieux croûton, abandonné de tous.
− Merci pour moi, maugréa le bouchon de vin jaune dont l'âge était déjà bien avancé. Après toutes ces années, je peux t'affirmer que je suis loin d'être malheureux. Le temps permet d'acquérir la sagesse. Sans parler des multiples rencontres que j'ai faites sur cette étagère. Quelle richesse ! Et tu verras, quand on te détachera de ta bouteille, tu seras apprécié pour toutes ces années accumulées. Tu seras humé comme aucun autre bouchon ne l'est.
− Certainement pas un bouchon de vin rosé, ajouta justement le bouchon de vin rosé. Moi, je ne vaux rien. Je n'ai ni une tenue de fête, ni des amis pour sortir, ni l'âme d'un vieux sage.
− Et pourtant, tu as de bien grandes qualités, reprit le bouchon de vin jaune. Tu as la capacité d'apporter la paix entre ceux qui n'aiment pas le rouge et ceux qui n'aiment pas le blanc. Et tu pourras profiter durant de longues heures de cette harmonie. Sorti pour l'apéritif tu seras encore là pour la fin d'une soirée d'été à rallonge.

Sur cette vision ensoleillée, les bouchons se turent et chacun se mit à rêver, cette fois-ci, à sa propre destinée.
1

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Cino
Cino · il y a
Une belle leçon de sagesse, et une belle histoire de bouchons et de pression ! Je salue la qualité de vos connaissances oenologiques :-)