1
min

Destination inconnue

85 lectures

8

J'avance, c'est une certitude. Vers où, par contre, je suis incapable de le dire. Ça m'a pris d'un coup, ce matin. Je me suis dit : « Et si on partait ? » Alors j'ai pris ma mobylette, un sac à dos avec de quoi être tranquille pour quelques jours et je suis partie.

Voilà plusieurs heures que je roule, changeant de direction sous des impulsions primaires qui me dictent un voyage différent de tous les autres. Peut-être parce que la destination n'a, cette fois-ci, aucune importance. Peut-être parce que je cherche juste un moment de paix que seule la route peut m'offrir.

Je commence à avoir mal aux fesses à force de rester assise mais ça n'a aucune importance. Les paysages défilent et je souris face au vent qui me fouette les joues. Je me sens comme une enfant qui va au parc pour la première fois : c'est nouveau, intriguant, et ça promet une chouette aventure.

Je suis loin de ces affreux buildings qui se ressemblent tous, j'ai traversé des petits villages où les gens souriaient et ne semblaient pas hostiles. J'ai longé des champs entiers recouverts de fleurs de mille et une couleurs. Dans ces instants, j'aimerai que mes yeux puissent prendre des photos.

Des frissons me parcourent les bras, j'ai oublié de mettre une veste alors que j'approche des côtes et que le vent se fait plus fort. Je vois la mer au loin qui brille et le soleil haut dans le ciel. Et j'oublie tout le reste, tout ce qui m'a poussée à partir.

Je ferme les yeux quelques secondes et je savoure cette sensation de liberté que j'avais oublié. Cette impression que rien ne peut m'atteindre, que je peux faire ce qui me chante sans en craindre les conséquences.

J'ai juste le temps d'entendre un coup de klaxon et d'ouvrir les yeux avant l'impacte avec le 4x4 d'en face qui m'expulse sur la route. Le choc est violent, j'entends des bruits flous qui ne ressemblent à rien. Mes yeux restent obstinément clos mais au lieu de paniquer, je sens quelque chose de nouveau.

Je sens que ce voyage est sûrement le dernier. Je sens que je m'endors pour très longtemps. Je sens que je m'envole loin d'ici, et que je pars à l'aventure vers un endroit inconnu.

Et pour la première fois depuis longtemps, je me sens vivre.

PRIX

Image de 2014

Thèmes

Image de Très très courts
8

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Sofi
Sofi · il y a
Je suis passée.
·
Image de Petite Plume Rêveuse
Petite Plume Rêveuse · il y a
Merci !
·
Image de Petite Plume Rêveuse
Petite Plume Rêveuse · il y a
Merci à ceux qui passeront par là :)
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur