Descendus du ciel

il y a
1 min
407
lectures
20
Finaliste
Jury

Hello ! Quand on lit un bon texte, on n'a pas forcément besoin de connaître l'auteur... Mais si vous y tenez, voici des infos me concernant : - Faux introverti - Déjà quinqua - Short writer et  [+]

Image de Automne 2013
Personne ne saurait dire exactement quand ça avait commencé. Il y a deux heures ? Deux jours ? Ça s'est d'abord manifesté par un frémissement très doux, un imperceptible remuement de la couche d'air. Mais ça n'était pas du vent. Ça s'est transformé ensuite – mais à partir de quand ? – en une sorte de long tremblement qui a fait vibrer les vitres, la vaisselle du buffet et les lames du parquet. On a alors distingué un lointain bourdonnement, assez semblable à celui produit par un vol de moustiques. Mais ça ne pouvait pas être des moustiques, ni même des mouches ou des abeilles. C'était un son beaucoup plus grave, bien plus rauque, qui paraissait monter des profondeurs de la Terre, mais qui venait en réalitéde l'horizon, du lointain horizon.

Alors, le masque de la peur s'est abattu sur nos visages, comme une bête volante et noire, car nous savions qu'il ne s'agissait pas non plus d'avions et qu'il n'existait aucun abri capable de nous soustraire à l'atteinte de ces choses. Nous sentions qu'il n'y avait rien à faire et nous restions là, cloués sur place, muets, nus, paralysés.

Le bruit enflait, il évoquait à présent des rotors d'hélicoptères, mais tellement plus sourds, plus formidables. Des points apparurent dans le ciel blême, par grappes, par milliers, une nuée indénombrable. Combien de temps cela dura-t-il ? Les points devinrent des taches, des taches nacrées, qui dégringolaient du ciel comme un orage d'argent...

Et maintenant, ils passent au-dessus de nous en ronflant. Ils emplissent le ciel de leurs légions, pareils à des avions vivants. Leurs corps étincellent comme de longs fuselages, leurs yeux balaient le ciel comme des lasers, des éclairs d'or ! Ils passent, criant vers la terre un chant sublime et effrayant, incurvant lentement leur trajectoire vers le sol, vers nous ! Ils amorcent un dernier virage, frôlent nos clochers et nos tours de verre, se posent... Ce sont Eux : les Anges !

20

Un petit mot pour l'auteur ? 12 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Des anges qui n'ont pas l'air d'être gardiens...
Image de Huguette
Huguette · il y a
ça monte tout en puissance, et on aimerait une suite!!!
Image de Célia Gabriel
Célia Gabriel · il y a
Plein de douceur et des mots bien trouvés... Bonne chance!
Image de Quichottine
Quichottine · il y a
Un récit où le suspens et la peur grandissent au fil des mots jusqu'à la chute étonnante et pas forcément rassurante.
Très bel écrit. Bravo !

Image de Faerie
Faerie · il y a
Je me demande de quels anges il s'agit...
D'habitude ils sont silencieux, discrets, légers...
serait-ce une nouvelle génération?
En Harley Davidson, et de cuir vêtus, ils arrivent!!!

Image de Ag
Ag · il y a
je te souhaite bonne chance
Image de Olivier Gabriel
Olivier Gabriel · il y a
Zaz, n'en jetez plus! Merci pour votre intérêt et votre gentillesse.
Image de Zaz Chalumeau
Zaz Chalumeau · il y a
Très beau texte, bien écrit, avec une chute étonnante comme doit être la chute de tout récit court ou nouvelle. Bravo et bonne chance!
Image de Un lecteur de Short Edition
Un lecteur de Short Edition · il y a
Et ils vont faire quoi? Exterminer tout le monde? Manger la végétation? Organiser une orgie cosmique? Déclamer de la poésie? Jouer de la harpe? Embrocher les pécheurs et les passer au barbecue? Le suspense est grand!
Mathieu Stellaire

Image de Ag
Ag · il y a
Aucune idée de ce qu'ils viennent faire (peut-être une escale technique lors d'une migration, ou une simple panne...) Honoré de votre intérêt critique.
Image de Lau Blue
Lau Blue · il y a
Nul ne sait le jour, ni l'heure... En attendant j'ai lu et je les ai vus. J'ai lu et apprécié. Merci.
Image de Olivier Gabriel
Olivier Gabriel · il y a
Pas de quoi, votre intérêt m'honore

Vous aimerez aussi !

Très très courts

O-Bon O-Brume

M. Deniel

Aujourd’hui au Japon, il ne pleut pas. Il brume.
Au sud du pays, là où la mer intérieure de Seto sépare l’île de Hoshu et celle de Shikoku, il brume si fort que l’on n’entend plus que... [+]