Des peines sans égales

il y a
1 min
7
lectures
0

...j'ai toujours cru à l'écriture comme un art précieux et une manière de s'extérioriser et de partager..et pourtant je la néglige par moments de détresse et de faiblesse  [+]

Tu vas me dire de quelles peines te plaints tu?Ton pays est en paix,tu travailles,tu as une famille,un foyer ,une voiture...,oui j'ai tout cela mais je me dechire intérieurement au quotidien,je me vois le plus malheureux au monde,ma dignité est piétinée, mon espoir étouffé et mes horizons assombris.
Je ne pense pas à moi même ,ni à mes proches ,ni aux petites choses qui font plaisir aux gens.Mon malheur est ma nation.
Au moment où les peuples se réjouissent de paix et liberté ,mes frères et mes soeurs arabes et musulmans avalent l'amertume de l'injustice ,la discrimination et la violence dans toutes ses formes,une situation critique qui inhibe mon optimisme ,mon espoir et ma confiance.
Pourquoi cet acharnement? Cette malédiction?ces souffrances et cette misère ?
Pourquoi cette audace,ce racisme et cette rancune des uns envers les autres?
Pendant que des réunions se tiennent ça et là ,et des études se font ainsi que des livres sont écrits et des films sont produits afin de distraire les gens et enrichir leurs connaissances ,les pauvres malheureux de mes frères meurent par centaines ,des personnes âgées sont coincées sous les débris de la honte,des enfants innocents se trouvent orphelins et des femmes veuves livrees à la galère et la famine.
Des maladies mortelles menacent ces malheureux,des handicaps physiques ,psychiques et mentaux les invalident.Sans parler de l'ignorence et l'analphabétisme qui font de ces humains des proies faciles entre les pattes des carnassiers.
Et moi,dans ce monde fantôme,je vois des ombres d'hommes venir au secours de ma nation car je ne compte plus sur des hommes en chaire et en os.Je lève mes mains vers les cieux ,prier le Seigneur pour qu'il sauve ce monde de faibles,je pleure le sang à cause de ce sort qui s'acharne sur nous ?est ce un châtiment ? Une récompense ou un destin qui finira un jour.
Je crie mes douleurs et je dis à ceux qui ne sentent pas ce que je sens:je ne suis pas heureux et la vie est ma prison.
Je n'ai guère honte de dire que notre vie est un champs ou on tue boeufs et chevaux
dans une atrocité singulière sous les yeux du monde.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,