Des lointains qui se rapprochent

il y a
1 min
452
lectures
81
Qualifié

Si je savais dessiner, je peindrais des paysages mélangés, réels ou fictifs, naturalistes ou intérieurs, imaginaires ou malaxés par la mémoire. Ah, je les vois si bien ! Mais comme je ne sais  [+]

Image de Printemps 2017
Le premier jour, j’y allai les mains dans les poches. Il avait plu pendant la nuit. Des gouttes brillaient sur les feuilles des oyats. Je m’assis sur le banc face à la mer. Au-delà d’une frange d’œillets des dunes et de lavande de mer commençait la plage. Un ballon multicolore, une pelle jaune, un seau avec le dessin d’une étoile de mer, un paquet de gâteaux vide, étaient abandonnés sur le sable, où scintillaient des cristaux de quartz. Des enfants creusaient les douves d’un château. Des petites filles ramassaient des galets et des coquillages pour le décorer. Un petit garçon tenait des roses pimprenelles dans ses poings serrés. Une mouette rieuse picorait des miettes de biscuits.

Le lendemain, j’avais pris mes jumelles. Il était tombé une ondée au renversement de la marée. J’essuyai le banc avec mon mouchoir. Un cormoran séchait ses ailes sur un rocher. Des tournepierres à collier et des pluviers argentés couraient sur la laisse de mer. Une méduse était échouée, l’ombrelle comme un ballon crevé. Les surfeurs avaient planté leurs planches dans le sable et scrutaient la mer, guettant la vague du siècle comme on attend le grand amour.

Hier, j’ai emporté ma longue-vue. Le vent avait déposé des paquets d’écume sur le banc. La tempête de la nuit avait fait se lever la houle. Au large, des océanites volaient au raz des vagues. Les puffins filaient sur les crêtes. Autour d’un chalutier que secouait l’océan, une nuée de mouettes de Sabine dansait. Les fous de Bassan tombaient comme des pierres du ciel plombé et plongeaient dans la mer qui broyait du noir. J’aperçus un vol de sternes qui faisaient le tour de la terre, voyageant entre deux étés.

J’y suis retourné aujourd’hui avec mon transistor. Une planche s’étant défaite, deux clous rouillés hérissaient le banc à un bout. Le temps était devenu franchement mauvais depuis la veille. J’écoutai les nouvelles d’Amérique. Des bourrasques de neige étaient arrivées de Staten Island et le blizzard amassait des congères dans la cinquième avenue, où l’on entendait crisser les pneus des Cadillac. À l’Oyster Bar de Grand Central circulaient des plateaux d’huîtres chaudes au champagne. Mais dans les rues alentour, où mugissaient les sirènes des voitures de police, des femmes affolées, des cireurs de chaussures et les vendeurs ambulants de hot-dogs, tirant leurs chariots métalliques, s’enfuyaient vers le Bronx et Harlem.

81
81

Un petit mot pour l'auteur ? 95 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de LaNif
LaNif · il y a
Sur le plan ornithologique, moi qui aime tant les oisaeux, j'ai appris que vous nommez puffins ceux que j'ai toujours appelés macareux moines (à 10 ans). Puffins, ça leur va t rès bien aussi. Quant au fou de Bassan, quel oiseau magnifique, si graphique, si élégant et fort ! "Merci pour ce moment"comme dirait l'autre !
Image de Vrac
Vrac · il y a
Je pensais en écrivant, ou plutôt j'avais l'image de puffins des Anglais, les seuls puffins que j'ai jamais vus, au large de Hoedic. Le macareux moine est un autre oiseau, de la famille des pingouins, avec un bec de perroquet. Les macareux nichent sur la côte, tandis que les puffins sont strictement pélagiques. Je suis bien d'accord pour le fou de Bassan, dont le nom déjà enchante, et quel plongeur !
Image de LaNif
LaNif · il y a
puffins comme muffins ;o)
Image de LaNif
LaNif · il y a
Je n'avais laissé aucun commentaire.Quand j'ai vu la date, je me suis rappelée que si vous étiez dans un cafard noir, j'étais dans le coaltar Quelle sinistre année; Ceci dit votre texte est d'une telle beauté !
Image de Vrac
Vrac · il y a
Un coaltar de cafard, alors !
Image de LaNif
LaNif · il y a
Je vous dirai en MP
Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
Les mouettes rieuses laissent la place aux oiseaux de mauvais augure...
Image de Vrac
Vrac · il y a
Mon rêve, vous avez compris l'histoire, serait de pouvoir l'écrire à l'envers en novembre prochain.
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Quelques jours à capter la vie alentour, dans le sable , près de la mer .
Les puffins .. je suis allée au devant de Wikipedia pour apprendre que ce sont des oiseaux marins comme les albatros .... et puis on échoue sur le nom de la ville qui dissémine ses beautés âcres.

Image de Vrac
Vrac · il y a
Merci d'être venue lire ce texte, écrit dans un cafard noir comme de l'encre de seiche le 9 ou 10 novembre 2016
Image de Merlin Merlinéa
Merlin Merlinéa · il y a
Prochaine visite dans cet Eden avec un appareil photo .... pour en garder le souvenir
Vrac si le coeur cous dit allez lire ma balade entre deux mondes au bord de l'eau qui est en finale

Image de Vrac
Vrac · il y a
Un Eden, si on veut, j'écrivis au lendemain des élections américaines, et ce que je voyais me faisait peur...
Ah, au fait, figurez-vous que moi aussi, je suis en finale automnale !

Image de Merlin Merlinéa
Image de Michelle Burgaud
Michelle Burgaud · il y a
J'ai beaucoup aimé ce texte apparemment très simple mais très habilement brossé. A petites touches ils va, vient, et nous entraîne, sans heurt, là où VOUS vouliez nous mener.
Image de Vrac
Vrac · il y a
Merci beaucoup. Et là où j'aurais voulu ne pas aller...
Image de Jean-Paul Labaisse
Jean-Paul Labaisse · il y a
Belle description d'un paysage de mer, avec une surprenante échappée finale vers Manhattan...Welcome mister Trump ?
Image de Vrac
Vrac · il y a
Merci et hélas. La 5e avenue n'est pas là pour rien
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Oui, magnifique texte sur la mer. Merci de me l'avoir fait découvrir.
Image de Vrac
Vrac · il y a
Merci d'être venue me lire. Ce qui m'avait frappé en lisant votre poème contemplatif, c'est le rapprochement qui pouvait être fait avec mon texte, fort différent. On peut d'ailleurs aimer l'un sans aimer l'autre, mais c'est vrai que j'aime le mien (encore heureux) et aussi le vôtre
Image de Hortense Remington
Hortense Remington · il y a
Des temps qui se rencontrent sur un banc ! Très belle idée !
Image de Yves Le Gouelan
Yves Le Gouelan · il y a
D'un univers à l"autre, de plus en plus loin, du calme de la côte au brouhaha de la ville. C'est un texte qui inspire plein d'images.
Image de Marylene1951
Marylene1951 · il y a
Bravo! j'ai beaucoup aimé ce texte, puis le vent et la force des éléments. Je donne ma voix avec plaisir! Marylène
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
On en voit des choses assis sur un banc. Plusieurs images, émotions diverses, se succèdent.
J'aime beaucoup : " Les fous de Bassan tombaient comme des pierres du ciel plombé et plongeaient dans la mer qui broyait du noir."

Image de Brigitte Prados
Brigitte Prados · il y a
On assiste peu à peu à un changement d'atmosphère et de lieu sans bouger, sur ce banc face à la mer, avec une sorte d'appréhension grandissante. On regarde au large avec les jumelles, ensuite au loin avec la longue-vue, puis on écoute les nouvelles d'Amérique grâce au transistor... on écoute alors la médiocrité du monde tourmenté... Des évasions différentes qui peuvent se rejoindre... ou pas...
Texte de qualité.

Image de Subtropiko
Subtropiko · il y a
Texte à la fois descriptif (les 3/4) et allusif (le dernier §), avec le même talent dans les deux registres. Les "objets inanimés" (planche défaite, clous rouillés, chariots métalliques) témoignent de la dégradation d'un univers par ailleurs magnifiquement dépeint ! Bravo, mon vote.
Image de Vrac
Vrac · il y a
J'aime votre lecture
Image de Subtropiko
Subtropiko · il y a
C'est réciproque.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Superbe ballade que vous nous proposez là... On s'y croirait vraiment tant votre style descriptif saisit parfaitement l'instant, le décor et l'ambiance. Bravo
Image de Mjo
Mjo · il y a
J'aime la progression de ce texte qui emporte, chaque jour, dans une observation nouvelle d'un environnement qui s'élargit , de la mer au ciel, et se referme brutalement sur les humains.
Image de Agrippa Delil
Agrippa Delil · il y a
J'ai eu du plaisir à me laisser emporter par le vent du large et à retrouver Manhattan où j'ai vécu quand j'étais jeune.
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Un changement d'atmosphere au fil du temps... Et ça ne peut que continuer à se dégrader jusqu'à la "disparition" de l'observateur/ poète...
Image de Vrac
Vrac · il y a
Oui, l'observateur disparaitrait au cinquième acte
Image de Cannelle
Cannelle · il y a
Du plus près au plus lointain et à travers tous les temps, L'océan est un un voyage vers tous les continents
Image de Charlotte Talon
Charlotte Talon · il y a
Étonnant voyage
Si tu veux des illustrations je suis artiste je peins....

Image de Vrac
Vrac · il y a
Cette idée d'illustrations est à creuser
Image de Charlotte Talon
Image de Granydu57
Granydu57 · il y a
Superbe, la nature, les oiseaux, les éléments et bien entendu, l'homme omniprésent et quelque chose d'inattendu comme si tout devenait petit dans notre vaste monde...les ondes transportent les nouvelles de la vie lointaine, tout n'est que vibration.
Image de Elena Lmr
Elena Lmr · il y a
Un très joli décor présenté plusieurs fois, tout en contrastes... Vous jouez très bien avec les mots et les ambiances, les images et les sensations du lecteur. Je m'y suis laissée prendre avec plaisir du début à la fin. Bravo, je vote !
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
J'ai voté, amitié poétique
Image de Vrac
Vrac · il y a
Merci, j'en suis touché
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Merci pour ce décor bien planté qui balance entre "lumière et obscurité", comme si quelque chose se produisait, entre l'espace temps du silence, de la beauté de ce monde, et le chaos soudain angoissant, bouleversant, où la peur et l'angoisse est présente, "noire", comme la mer, comme certains hommes qui ont peur de vivre autrement....j'y ressens un changement entre le bonheur et le malheur soudain qui s'abat sur un pays....tout changement catalyseur se ressent dans votre texte....il y a un poème qui me traverse en vous lisant "l'albatros" de Baudelaire, qui compare ces oiseaux avec les Hommes.....ici, "migrations" est le mot que j'emploierai entre ces oiseaux et ses hommes....
Je vous invite sur ma page si vous voulez me lire. Amitié de plumes et ma rose poétique. Je vous souhaite une bonne année et une bonne santé.

Image de Vrac
Vrac · il y a
Je suis heureux que vous ayez saisi tant de choses, de la beauté du monde jusqu'à certaine angoisse. Voterez-vous ?
Image de André Page
André Page · il y a
Et en plissant les yeux on verrait même un goéland argenté pleurer des larmes d'or... bravo Vrac pour ces impressions de bord de mer et d'avoir redonné leur vraie place aux oiseaux.
Image de Sibipa
Sibipa · il y a
J'ai eu l'impression d'être sur ce banc dans cet univers qui me parle tant. Vous avez nourri mon imaginaire de vos mots emplis de vent et d'écume. J'ai encore le goût du sel dans la bouche en quittant votre texte.
Image de Envie d'ailleurs
Envie d'ailleurs · il y a
Un bord de mer, qu'importe l'heure ou le temps, le voyage est là!
Bravo, et merci pour cette évasion si bien évoquée
Je vote

Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Voir plus loin, toujours plus loin, jour après jour dans l'espace et dans le temps malgré bien des changements.
Image de Céline Dormoy
Céline Dormoy · il y a
Des vagues d'images aux horizons croisés, vivante peinture !
Image de Soseki
Soseki · il y a
j 'adore ce style fluide et ces images qui nous font voyager avec les oiseaux tout au bout de l 'océan jusqu' à cette allusion au drame ...Bravo !
Image de Vrac
Vrac · il y a
Oui, il y a bien eu un drame...
Image de Soseki
Soseki · il y a
Hélas , oui !
Image de Dizac
Dizac · il y a
Je n'aurais pas dû lire les commentaires précédents. ..tout est dit de la beauté de votre texte. Ce que j'ai préféré ? Le choix du point de vue : un banc face à la mer.... c'est tout ce que j'aime. . Bravo !
Image de Jean-Michel FAURE
Jean-Michel FAURE · il y a
Voilà un texte tout à fait réussi... J'aime votre écriture emplie de belles images et de mots magnifiques.
Vraiment c'est beau, et j'avoue que je me suis laissé transporter avec bonheur.
Au plaisir de vous relire. Mon vote bien entendu

Image de Fabienne Passament
Fabienne Passament · il y a
La poésie nous entraîne par delà le temps & l'espace. Merci pour ce beau texte plein de sensations :)
J'aime. Je vote

Image de Xoux34
Xoux34 · il y a
quelle belle plume... l'oeil de l'écrivain, du poète qui regarde le monde et l'habite de ses propres tonalités... un grand bravo !
Image de Alphonse Dumoulin
Alphonse Dumoulin · il y a
Le résultat égale l'intention : peindre. Inutile donc de passer une deuxième couche. Bravo.
Image de Valentine
Valentine · il y a
Comme vous avez raison : la carte n'est pas le territoire..Regarder n'est pas voir tout peut être si different quand on observe vraiment les choses, les êtres, les paysages.. amplifier son champ de vision, prendre le recul nécessaire pour apprécier .... Oui vraiment , c'est un bien joli voyage auquel vous nous avez conviés... j'ai aimé ce moment partagé avec vous sur le banc ! merci
Image de Vrac
Vrac · il y a
Alors j'espère vous convier à d'autres voyages, et bien sûr vous lire
Image de Valentine
Valentine · il y a
peut être que si nous étions restés plus longtemps sur le banc... nous aurions pu voir un homme courir sur le sable ... vers une femme... la prendre dans ses bras et la faire tournoyer... peut-être....
Image de Vrac
Vrac · il y a
peut-être, oui
Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Très beau texte, poétique. Une traversée de l'atlantique toute en impressions, qui finit par un retour à une réalité plus prosaïque
Image de J. Chablik
J. Chablik · il y a
Un paysage étrangement vivant. Mon vote ++
Image de Philippe Clavel
Philippe Clavel · il y a
un texte de grande qualité, empli d'images, de sons, d'impressions et d'un peu de mystère
Image de Patrick Lanoix
Patrick Lanoix · il y a
Comme un voyage ...caméra au poing, excellent + mon vote
Image de Julie Boston
Julie Boston · il y a
Une excellente "nouvelle instant" avec une chute terrible qui nous ramène à une réalité sociale.
Image de Didier Poussin
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un bel album de photos sur un bord de mer évoluant avec le temps et le temps, puis à l'occasion d'une émission radiophonique et d'un vol des sternes, une plongée à l'autre bout de l'océan dans New-York balayé par le blizzard. Bravo, Vrac ! Vous avez mon vote.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
J'aime ces superbes descriptions du temps qui passe, de cet endroit, le même, et pourtant différent. Voté.
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Un cadre si bien planté que j'avais l'impression d'y être sur ce banc, moi aussi, chaque matin. Une ambiance de bord de mer comme je les aime. Où les personnages principaux sont les éléments, la nature. Et cette cassure d'ambiance qui vient des nouvelles que diffusent le transistor nous surprend, nous lecteur. D'autant plus que dans cette information de l'autre continent, il y a encore une cassure: les riches et les pauvres.
Beaucoup de poésie dans ce récit cout que j'ai beaucoup aimé.

Image de PJB
PJB · il y a
Le décor est superbement planté, on le respire, on entre à plein poumon et pleines brassées dans ce dernier !
Les mots se colorent et s'embrasent d'infinies détails précis...un vrai travail d'orfèvre.
J'ai lu votre texte comme un film au cinéma...vos sublimes images captivent et transportent.
Bravo et merci.

Image de Vrac
Vrac · il y a
Merci. Je suis heureux que vous ayez eu plaisir à me lire
Image de PJB
PJB · il y a
J'ai voté pour vous et je vous souhaite le meilleur !
Image de Ramono Odroc
Ramono Odroc · il y a
Trés bien. Et pourquoi pas des nouvelles ou même tout un roman dans le même trés bon style ?
Image de Françoise Deniaud-Lelièvre
Françoise Deniaud-Lelièvre · il y a
Un régal à contempler, toute cette richesse, faune et flore ... Depuis ce banc. Puis tout s'enraye, à l'écoute du transistor et des nouvelles d'Amérique, même la veille, la mer broyait du noir ... Beau texte !
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
C'est très beau, on lit, on écoute, on voit
Image de Marc Bagnoli
Marc Bagnoli · il y a
Une bonne idée bien exploitée grâce à une belle écriture. Bravo. Mon vote.
Image de J.M Capu
J.M Capu · il y a
Jumelles , longue vue , transistor ou rien du tout pour un diaporama de belles images bâties de mots précis ...
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Une description pleine de belles images qui fait de votre texte un petit poème en prose très agréable à lire.
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Jour après jour, on passe de la joie à l'angoisse et au désastre.
C'est remarquablement bien écrit !

Image de Yasmina Sénane
Yasmina Sénane · il y a
Ecriture "picturale".
Description très précise qui donne à voir.
On se croirait assis sur ce banc. J'aime également la chute avec l'évocation de l'Amérique, juste en face ...
Comme vous, je ne sais pas dessiner, alors je "peins" avec des mots dans des haïkus :
En lice pour le même prix : http://short-edition.com/oeuvre/poetik/nuit-blanche-15
Et quand vous serez sur ma page, vous pourrez passer lire "Pêcheurs fous".

Image de Vrac
Vrac · il y a
Merci. Et je ne manquerai pas de passer
Image de Marco
Marco · il y a
Le décor est si vivant que l'on s'y croirait.
Image de Jocelyne Mouriesse
Jocelyne Mouriesse · il y a
En ornithologue amateur, j'apprécie la "plume"....
Image de Stéphane Sogsine
Stéphane Sogsine · il y a
Une succession de points de vue très intéressante, ou plutôt de focales puisque le point de vue demeure le même. Je me demande si le choix du présent pour les descriptions, même si les jours sont différents, n'aurait pas donné à l'ensemble un ton encore plus léger ... Avez-vous essayé à un moment ou un autre du travail de rédaction? En tout cas vous avez mon vote
Image de Vrac
Vrac · il y a
Merci pour cette critique intéressante, et cette question. Cela m'intéresse d'y répondre. J'ai écrit ce texte au lendemain des élections américaines. J'y raconte, comme un témoin, ce que j'ai "vu". Ce sont des faits avérés. D'où l'emploi du passé. Je témoigne. Des restes charmants de l'été et de la beauté du monde, de la vie qui grouille au large, des migrations phénoménales. Mais le temps se dégrade et s'est brutalement chargé de menaces et de peurs. Plus on augmente le grossissement, plus on voit loin. Plus on a peur. Et ces lointains se rapprochent. Merci de votre lecture. Et la lecture est libre (Moi-même je me relis...)
Image de Stéphane Sogsine
Stéphane Sogsine · il y a
Je l'ai relu avec la clé que vous m'avez donnée. C'est une dimension qui ajoute beaucoup de force à votre texte que j'apprécie d'autant plus. Dans ce contexte, je comprends mieux votre choix du passé.
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Texte bien structuré dans lequel le vol des sternes permet de faire le lien entre deux continents . Votre première partie est plutôt contemplative ,la dernière
strophe est un véritable" bouillonnement " . Belle prouesse d'écriture pour parler de la vie . Mon vote

Image de Corinne Vigilant
Corinne Vigilant · il y a
Joli texte avec une touche de nostalgie, de douceur et de vie ... En tout cas, c'est ainsi que je le perçois.
Image de Pascal L.
Pascal L. · il y a
J'ai aimé vous lire.Joli texte vous avez mon vote..le mien est en finale..http://short-edition.com/oeuvre/poetik/un-poete-aventureux
Image de Maryse
Image de Hortense Remington
Hortense Remington · il y a
Une belle écriture !
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Très jolie fable. Peut-être ne pouvant nous voir les belles choses qui nous entourent seulement si, sans artifices, nous les regardons objectivement, sans être influencés.
Image de Verseau Chantal
Verseau Chantal · il y a
J'ai un.peu d'embruns sur le visage à suivre votre contemplation sur le banc
bravo j'ai beaucoup aimé vous lire

Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Superbe histoire sur la mer et la vie ! Mon vote ! Mes deux œuvres, “Petite Chenille” et “Des Papillons Blancs”, sont en compétition pour le Grand Prix Printemps 2017. Je vous invite à venir les lire et les soutenir si le cœur vous en dit! Merci d’avance !
Image de Arlo G
Arlo G · il y a
Excellent essai sur la vie autour de l'océan. J'aime. Vous avez le vote d'Arlo qui vous invite aujourd'hui à venir découvrir et soutenir son poème Découverte de l'immensité en finale de la matinale en cavale. Bonne chance et merci.
Image de Vrac
Vrac · il y a
Vous faîtes bien de me l'écrire : j'avais lu et aimé, mais pas voté. Chose faite maintenant

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Poursuivre

Maïlys

Encore un matin où je ne tiens pas debout, je me lève alors que j'ai juste envie de m'allonger un peu. Le ciel coule dehors et il pleut sur mon lavabo. Je répète machinalement les mêmes gestes... [+]


Très très courts

Le Rendez-vous

Steph. Sylandre

En sortant de l’hôtel, il décida de rejoindre le métro Châtelet à pied. Il pensa que la fraîcheur de cette matinée d’avril calmerait un peu la fièvre qui s’était emparée de lui quand... [+]