Des larmes de pluie

il y a
3 min
134
lectures
94

21 ans déjà, et l'écriture m'anime chaque jour un peu plus. Je ne sais pas trop comment me présenter, alors je ne me présente pas. J'espère simplement que les mots et les histoires formés pa  [+]

Image de 6ème édition

Thème

Image de Très très court
- 6000 caractères ? C'est vraiment peu, non ?
- Oui, c'est ce stupide concours qui impose cette limite, répondit Jules d'un air absent.

Amélie le dévisageait maintenant, les sourcils froncés, l'air réprobateur. Jules n'aimait pas cette expression, elle lui rappelait beaucoup trop celle que Meg affichait quand elle était contrariée.

-Enfin, Jules ! s'exclama finalement Amélie. Tu ne prends jamais rien au sérieux, mais si tu veux retrouver le succès un jour, tu ferais mieux de t'impliquer un peu plus, et d'écrire régulièrement ! Quand je pense que tu n'as rien écrit depuis plus d'un an... C'est une chance pour toi, ce concours d'écriture, alors saisis-la, pour une fois !

Jules ne répliqua même pas, au fond, sa femme avait raison, il le savait bien. Avec un soupir las, il alluma son PC, et se pencha sur le thème du concours en question. « La plus belle histoire d'amour ». Jules soupira de plus belle. Il avait toujours détesté écrire sur l'amour. Ce n'était pas qu'il trouvait cela niais, mais les mots justes ne lui venaient tout simplement jamais dès lors qu'il lui fallait parler de sentiments intimement personnels. Après tout, l'amour n'est pas réellement descriptible, il s'agit plutôt d'une notion floue, pur produit de notre cerveau et de notre cœur désespérés. Ce n'est qu'une forme socialement acceptée de folie.
Jules se décida enfin, et laissa son esprit vagabonder parmi sa propre mémoire. L'inspiration vient souvent d'histoires vécues, n'est-ce pas ? Il regarda Amélie. Ce n'était sûrement pas la plus belle histoire d'amour à raconter. Il n'était même pas certain que ce soit une histoire d'amour tout court. Non, le seul visage qui apparaissait dans ses pensées avec amour, c'était celui de Meg, avec ses cheveux noirs, sa petite frange, et ses yeux verts brillants. Et puis, il y avait son sourire, puissant, inquiétant, beau. Décidément, si la passion pouvait se définir, Meg en serait l'illustration parfaite.

Ils s'étaient rencontrés par un jour gris et pluvieux d'hiver. Sa silhouette éthérée avait émergé de la brume, son pas aérien la faisant flotter dans les airs tel un fantôme. Jules a même cru à une hallucination, tant cette fille semblait irréelle dans sa manière même de se mouvoir. C'est quand elle a posé ses lèvres sur les siennes pour la première fois qu'il a réalisé que Meg n'était pas une apparition comme les autres. La douceur de sa peau, la chaleur de son souffle, et la fraîcheur de ses mains... ce ne pouvait pas être un rêve.
C'était elle qui l'avait poussé à écrire. Elle écrivait comme elle marchait. Chacun de ses mots semblait venir d'une autre dimension, et en les lisant, Jules oubliait tout, se perdait un peu plus dans ce monde qui n'appartenait qu'à lui. Puis, Meg avait commencé à publier ses textes dans des revues spécialisées, elle participait même à des concours et commençait à se faire un nom. Enfin, son nom, aucun de ses lecteurs ne l'a jamais su. Elle signait tous ses écrits par un pseudonyme, RainyTears. Les larmes de pluie.
Parce que quand on s'est rencontré, le ciel pleurait, avait-elle soufflé à Jules une nuit.

Et puis, un jour, elle avait disparu. Un matin, Jules a voulu l'enlacer, et elle n'était plus là. Ses bras ne serraient que le vide. Même les lecteurs la réclamaient. Mais rien à faire, le soleil était revenu, et le ciel n'avait plus aucune envie de pleurer.

- Alors, tu avances ?

La voix pincée d'Amélie tira soudainement Jules de sa rêverie. Il avait écrit sans même s'en rendre compte. Il partagea sans la relire sa courte nouvelle sur le site du concours, et, par curiosité, se mit à parcourir les écrits des autres participants. Le lendemain, il recommença. Il ne préoccupait même pas de savoir ce que les gens avaient pu penser de son texte, et se contentait de lire ceux des autres passivement. De toute façon, ils étaient trop nombreux, il n'avait aucune chance de gagner.

Deux semaines plus tard, les résultats avaient enfin été annoncés. Jules alla vérifier, au cas où, quel était le texte récompensé par le jury.
« Des larmes de pluie, par RainyTears »
Impossible. Jules relut trois fois le titre, puis le nom de l'auteur. Ce ne pouvait pas être vrai. Meg était là, qui d'autre sinon ? Elle venait de réapparaître sur son écran, sans prévenir, sans signe avant-coureur, sans rien. Sans lui parler. Tremblant de tous ses membres, Jules commença sa lecture.

« Nous nous sommes rencontrés par un jour gris et pluvieux d'hiver... »

C'était bien elle, c'était bien son style. Surtout, c'était leur histoire telle que Jules se l'était toujours imaginée. Tout apparaissait clairement maintenant, et les lecteurs du site ne s'y étaient pas trompés. La réapparition de RainyTears avait apparemment déchaîné les passions, et son histoire d'amour était saluée de toute part, bien que personne ne puisse vraiment la comprendre. Jules, lui, se préparait. Si elle était revenue sur le site d'écriture, elle allait forcément revenir dans sa vie. Déjà, il pouvait sentir son parfum enivrant, entendre les battements de son cœur s'accélérer. Dehors, il pleuvait à plein temps.
Tout à coup, Amélie ouvrit la porte à la volée et se précipita vers Jules. L'excitation et la fierté pouvaient clairement se lire sur son visage, pour une fois.

- Jules ! Tu as vu ? Tu as gagné ! Tu ne me l'avais pas fait lire, mais Des larmes de pluie est le meilleur texte que tu aies jamais écrit. Ton inspiration est revenue d'un coup, on dirait, quelle réapparition ! J'espère qu'elle ne te quittera plus jamais.

Jules se tourna vers sa femme, totalement perdu. Il ne comprenait pas. Il avait besoin de se rafraîchir, de retrouver les idées claires, immédiatement. Il se précipita à la salle de bain, et plongea son visage sous un jet d'eau glacé de longues secondes. Quand il releva enfin la tête, il jeta un coup d'œil vers le miroir, et s'arrêta sur son reflet. Meg le dévisageait.
94
94

Un petit mot pour l'auteur ? 29 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de LES HISTOIRES DE RAC
LES HISTOIRES DE RAC · il y a
Récit bien mené, rythmé et avec du suspens... O dirait presque le premier chapitre d'un ouvrage plus conséquent. Vous faîtes une suite ? Hâte de retrouver Meg... et de l'entendre... (pas de Meg aphone !) A+
Image de Lucille B
Lucille B · il y a
j'ai moi aussi voté pour ce récit "original et de qualité". Continuez
Image de Paul Bryden
Paul Bryden · il y a
Merci Lucille pour ces encouragements précieux :)
Image de Vinvin Vinvin
Vinvin Vinvin · il y a
J'aime beaucoup cette idée d'une muse imaginaire, d'un amour parallèle. Félicitations.
Image de Paul Bryden
Paul Bryden · il y a
Merci beaucoup ;)
Image de Linotte
Linotte · il y a
Vous méritez bien plus de voix que vous n'en avez...je vote pour ce récit original et de qualité.
Mon texte " Le Rond-point" est en lice, peut-être y ferez vous un petit tour ?

Image de Paul Bryden
Paul Bryden · il y a
Merci pour ces mots magnifiques !
Image de Gail
Gail · il y a
Agréable lecture sur ce thème pas si facile....
Image de Paul Bryden
Paul Bryden · il y a
Heureux si le texte vous a emmené avec lui ;)
Image de JACB
JACB · il y a
Bien trouvé ce jeu de miroir qui nous interroge sur qui est la muse qui est l'auteur(e)...ça mériterait une suite!*****
j'espère ne pas vous importuner en vous sollicitant
il me tiendrait à coeur d'avoir votre soutien pour:
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-femme-est-l-avenir-de-l-homme# en finale de la DDHU.
Merci

Image de Paul Bryden
Paul Bryden · il y a
Merci pour ces beaux encouragements !
Je vais voir votre oeuvre de ce pas :)

Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
A l'époque où je ne manquais pas d'inspiration (depuis le puits s'est asséché) j'avais écrit une nouvelle, qui fait partie d'un de mes recueils, où le miroir avait une place centrale… rien d'original, mais anecdote et association d'idées résultent de la lecture de votre très bon texte, que j'encourage avec les moyens dont je dispose.
Image de Paul Bryden
Paul Bryden · il y a
Merci beaucoup Patrick, en espérant que l'inspiration puisse un jour vous revenir.
Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
Paul, déjà le début est très accrocheur. Ensuite, le fil est bien saisissant et offre un agréable moment de lecture au lecteur. J'adore. Vraiment bravo. Mes voix. Je vous invite
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/sous-le-regard-du-diable
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/malchance

Image de Paul Bryden
Paul Bryden · il y a
Merci beaucoup pour ce beau commentaire ! :) Je passerai voir !
Image de Mame Soda MALE
Mame Soda MALE · il y a
Une oeuvre bien construite et parfaitement en phase avec le thème.
J'ai beaucoup aimé. Bravo!
Je vous offre mes voix!
Si vous avez un instant, passez également découvrir "Entre justice et vengeance" :https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/entre-justice-et-vengeance

Image de Paul Bryden
Paul Bryden · il y a
Merci beaucoup !
Image de Elisa Houot-Hope
Elisa Houot-Hope · il y a
Bon, mon commentaire ne sera pas le premier mais cette année j'ai une bonne raison (bof en fait, mais on va faire comme si)
O.U.A.H ! Super littéraire comme commentaire, hein ?
Comme d'habitude je suis à fond avec toi pour ce texte aussi génial que d'habitude et hyper original ! Cette année je participe pas, alors t'as peut-être une chance ? ;) (je plaisante of course, au bout de je-sais-même-plus-combien-d'années-à-te-suivre j'ai le droit non ?)
Il est temps de dire que si tu ne passes au moins pas en finale, y a un truc qui cloche dans ce concours ! +5 parce que hé ouais, on commence à dater par ici nous (c'est dingue comme mon commentaire est mal construit et part dans tous les sens, mais ça doit être l'émotion de lire un texte aussi fort et intense)
See you en finale (fingers crossed pour que ton talent soit enfin reconnu)

Image de Paul Bryden
Paul Bryden · il y a
Tu as le prix du commentaire le plus drôle j'étais pas prêt ahah !
En tout cas, merci ça me fait plaisir, surtout venant de toi, qui as vu mon évolution ;)
Et pour la finale, c'est entre les mains du jury maintenant :)