2
min

Des clous

8 lectures

1

Je traversais tranquillement dans les clous en marchant sur les mains. Une Clio bleu azur à l’envers, suspendue au bitume, m’avait dans le collimateur. Elle m’a mis en joue, et a réussi à me rentrer dedans sans grande difficulté. Une cible facile. Un double salto et demi plus tard, j’étais à l’endroit. Nelson Monfort avait beau s’égosiller, le juge bulgare avait dû estimer qu’il n’y avait pas de quoi en faire un yahourt et m’a collé un 2 en note artistique. Enculé. Ah, les Balkans ! Sofia ! Mon esprit vagabondait, et aussitôt me revinrent en mémoire les tristes souvenirs de l’histoire de fesses que j’avais eu avec la Loren, un jour, du côté d’Hagondange, de Thionville ou de Longwy, je ne sais plus, je me rappelle simplement que c’était à l’ombre d’une cheminée en brique qui expirait les fumées des usines qui expiraient alentour. Il faut toujours qu’il y ait un Bulgare quelque part pour me rappeler mes déceptions passées ; et je ressassais, et je ruminais, et je revoyais Sophia nue dans ma tête, Sophia qui n’avait rien dit, rien exprimé avec aucune des nombreuses parties qui composaient son corps, rien, pas un signe de plaisir, même ténu, durant les huit secondes qu’avait duré notre étreinte, pas un soupir de contentement durant toute cette éternité ; à moins que ce ne fut le vacarme des laminoirs qui eut accaparé mes sens et gâché cet illégitime moment de convivialité sous le ciel bas et lourd de particules fuligineuses hautement cancérigènes.
Depuis je traine un acouphène en do mineur un peu monotone et je marche sur les mains, repoussant le ciel qui toujours s’écrase sur moi par de peu gracieux, j’en conviens, moulinets de jambes. C’est épuisant.


Well... well Circulus, wh-wh-what a treMENdous disappointment for you I can imagine, how can you exPLAIN that... well... that bulgarian judge... how is it POssible... you don’t deserve a TWO, do you Circulus ?
C’est bon Nelson, calme-toi, tu peux le faire en français.
Oui, pardonnez-moi Circulus... Circulus, je suppose que ce doit être pour vous une terrible déception, co-co-co-comment expliquer ce, ce, ce deux, est-ce possible, ce deux de la part du juge bulgare, vous ne méritez pas cela Circulus, je ne crois pas me tromper en disant que toute l’équipe de France Télévisions s’associe à moi pour dire que non, vraiment, vous ne méritez pas ça, n’est-ce pas Patrick ?
Et la France entière, Nelson, vous pouvez dire à Circulus : la France entière !
Euh.
Oui, Circulus, Patrick me dit que c’est la France entière qui est scandalisée par la décision de ce juge slovaque et...
Bulgare, Nelson, bulgare le juge, précisait Patrick dans l’oreillette.
Oui bulgare, pardonnez ma confusion, tant d’injustice, tant de cruauté, je ne sais pas, je ne sais plus...
Fais comme l’oiseau.
Et cetera, et cetera.


Nelson m’a pris au mot, il s’est envolé. La France entière m’adorait, me plaignait et me maudissait en même temps. Au quai d’Orsay, la diplomatie bulgare s’activait pour éviter la guerre. Le gouvernement slovaque n’était guère plus rassuré. Le 24ième régiment de choupinets était en alerte maximum. Le Charles-De-Gaulle appareillait pour le mer Noire toutes voiles dehors (les réacteurs nucléaires étaient à la maintenance).
J’étais à nouveau sur mes deux pieds, le ciel était bleu azur, et haut, très haut au-dessus de tout ça. Il semblait en avoir fini de vouloir me tomber sur le coin de la gueule en permanence.
J’entrepris de finir de traverser. La Clio azur était garée là, devant la poissonnerie. On allait sûrement faire un constat. Je me suis dit que ça n’allait pas être simple d’y faire tenir toute cette histoire. Et qu’allait penser l’assurance ? Les clés étaient sur le tableau de bord, il n’y avait personne à l’intérieur, et la poissonnière était occupée à aiguiser ses espadons. J’ai démarré. Le compteur indiquait 15000 kilomètres, j'en ai ajouté cinq pour rentrer et enfin terminer ma grille de sudoku. Il ne restait qu’une case vierge, mais aucun chiffre ne convenait.
Il serait plus sage de tout recommencer à zéro.
Dans le frigo, des yahourts se rapprochaient doucement de la date fatidique.
J’allais me les faire.
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,