1
min

Départ

Image de Idriss Ouadoul

Idriss Ouadoul

44 lectures

0

Sans faire de bruit, le matin s'est glissé dans ma chambre. Il a promené son regard d'enfant triste sur le lit défait et les draps froissés par l'insomnie. Puis il a ouvert les persiennes pour laisser entrer les rumeurs de la rue. Et d'un air distrait, il a feuilleté quelques livres et rangé quelques feuillets éparpillés...et comme il est venu , il s'en est allé, sans faire de bruit. Il a seulement laissé un peu de son chagrin collé au murs transparents d'un poème écrit tard dans la nuit.

Le matin est venu m'annoncer le départ d'un jeune poète lâchement assassiné.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,