Déménagement de l'horreur

il y a
3 min
153
lectures
57
Qualifié

Une jeune humaine, encore un bébé dans le monde de l'écriture  [+]

Image de 2019
Image de Très très court
Je regarde une dernière fois sur ma liste. Je suis à la bonne adresse. Je range le papier dans ma poche et cherche la sonnette. Il n’y en a pas, juste un heurtoir. Je hausse les épaules et toque. Une femme dans la force de l’âge ne tarde à arriver et m’ouvre la porte. On se salue et j’entre, heureuse de retrouver la chaleur. Effectivement, il fait froid en cette période automnale. Cependant, à l’intérieur de cette habitation, je ne peux me réchauffer.

“-Brrr, il fait pas chaud ici !
-Le chauffage est cassé, mais le réparateur devrait bientôt venir, ne vous inquiétez pas, me répond la femme”

Elle commence la visite de cette maison, et je la suis. Tout est délabré, c’est ennuyant. Jusqu’à ce qu’on arrive dans le salon et que je remarque une porte. Elle est vieille, et a été repeinte de manière à se fondre dans le mur, mais je la vois. Je suis comme attirée par elle, à la façon d’un papillon par la lumière. Je n’entends plus ce que me dit la femme. Je ne sais même pas si elle est encore là. Tout ce que je vois, c’est cette porte. Je m’avance vers elle, et tend ma main vers la poignée. Je la tourne. Mais rien. La porte est fermée. Je suis soudainement étourdie, et recule précipitamment.

“-Madame ? dit une voix lointaine.
-Je... Excusez-moi. Quelle est donc cette porte ?
-Oh, je ne sais pas, elle est scellé depuis que je connais cet endroit.”

Je réfléchis. Il fallait que j’en apprenne plus. Je suis décidée, il faut que je prenne cette maison.

“- Madame ? J’achète cette maison !
- Vous ne voulez pas voir la suite ?
- Non, non, ce n’est pas la peine.
- Suivez-moi alors.”

**

“- Maman, Papa, j’ai trouvé ma nouvelle maison ! j’annonce à peine la porte ouverte. Je déménage dans une semaine, le 30 octobre !
- C’est super ma chérie ! s’exclament mes parents en chœur.”

Je passe le reste de la semaine à faire mes cartons, essayant de ne rien oublier. Puis, vient le jour J. J’arrive devant la maison, et me demande pourquoi donc l’ai-je acheté. Ça va coûter cher toutes ces rénovations ! Et il faudrait installer une sonnette. Enfin, je verrais ça plus tard, il faut d’abord que je récupère mes cartons. D’ailleurs, le camion de déménagement ne tarde à arriver. Un des déménageurs me fait une remarque.

“- V’là vos cartons, mam’zelle ! C’est dans cette maison que vous déménagez ? Vous avez pas peur, même avec cette histoire ?
- Quelle histoire ?
- Vous n’en avez jamais entendu parler ? Ça vaudrait ptet mieux, à vrai dire.
- Non, mais allez-y quand même.
- Zêtes sûrs ? Très bien. Je vous la fais courte. Y a une soixantaine d’années, voir plus, une famille, un père, une mère, leur fille, classique quoi, y habitait. Mais un jour, la fillette a disparu sans laisser de trace et la police s’est lancée à sa recherche mais ils ont rien trouvé. Du coup, les parents sont partis, et il n’y a plus eu aucuns locataires, depuis.”

Puis, il s’éloigne, portant mes cartons et autres meubles à l’intérieur. Quand le camion repart, ma nouvelle maison est encombrée de cartons. Cette histoire me laisse pensive. Il y avait peut-être un kidnappeur à l’époque, rien de bien alarmant. En tout cas pas pour moi, ayant la petit vingtaine. Soudain, je passe par le salon et aperçoit la porte. Et je me souviens. Oui, voilà le pourquoi du comment. Mais il est tard, je verrais ça demain. Je déballe mes affaires pour la soirée et me prépare à manger.

Le lendemain matin. C’est Halloween aujourd’hui, et je n’ai pas de bonbons. Mais en y repensant, est-ce bien utile ? Je doute que les enfants soient au courant que j’ai emménagé ici, et la maison est bien trop lugubre pour que des enfants aient le courage d’y sonner. Au moins, je serai tranquille. Toute la journée, je passe et repasse devant la porte, essayant de déballer le plus de cartons possibles.. Elle ne me sort pas de la tête. Et puis vient le soir, sans qu’aucune sonnerie, ou plutôt cognement, ne vienne troubler ma journée. Je me couche enfin, le dos meurtri par tous ces mouvements. Mais je n’arrive pas à m’endormir malgré ma fatigue. Il y a une voix dans ma tête... non, c’est plus une sensation. Je me lève, ou plutôt, une force inconnue me force à me lever. Cependant je n’y oppose aucune résistance. Je l’aide même. Je sais ce qu’elle veut, et je le fais. Je me retrouve face à la porte, et je le savais. Je respire un grand coup et j’actionne la poignée. Cette fois-ci, mais sans surprise de ma part, elle s’ouvre. Elle dévoile un long escalier, éclairé par des torches aux murs. Je m’avance, et descend l’escalier, toujours entraînée par cette force mystérieuse. Lorsque j’atteins enfin le bout, j’aperçois une sorte de trône. Assise dessus, je peine à reconnaître la vieille femme qui m’a fait visiter l’appartement. Sa peau est comme fissurée et de temps à autre sa langue sort de sa bouche en sifflant, tel un serpent. D’ailleurs, un de ces animaux se déplace, s’enroulant autour de son trône. Soudain, elle ouvre la bouche pour parler.

“Bonssssoir, ma jolie. Je t’attendais.”

**

Une du journal régional du 2 novembre.

Une jeune femme disparaît dans la nuit du 31 octobre, après l’acquisition de sa nouvelle maison. Une disparition similaire a eu lieu il y a 76 ans. Est-ce une coïncidence ?
-> Toute l’enquête page 4
-> Témoignage de la famille page 6
57

Un petit mot pour l'auteur ? 12 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
C'est un début encourageant pour une première participation à une session d'écriture en temps limité. J'ai aimé le frisson de la fin de cette histoire, les interrogations sur cette vieille dame qui hante les lieux.
Après un début prometteur (l'attirance irrationnelle de la jeune fille pour cette porte), le texte se perd un peu dans des détails anodins, et il est sauvé par la chute.
Attention à une invraisemblance, une maison ne peut pas être achetée en une semaine. Si vous aviez dit "louée", pas de problème.
Encouragements à continuer l'écriture. ***

Image de Valerie Perrier
Valerie Perrier · il y a
J'ai beaucoup aimé le suspens, histoire étrange et flippante. Ecriture fluide et agréable.
Image de Cristo R
Cristo R · il y a
Une histoire étrange, intrigante par l'attirance de la jeune fille pour cette porte mystérieuse qui normalement aurait du la faire fuir.
Je vote**
ma cavale https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-mort-un-point-cest-tout

Image de Raymond De Raider
Raymond De Raider · il y a
J'ai aimé, tout simplement !
Image de Laetitia Gand
Laetitia Gand · il y a
Une porte qui attire. Une porte qui tue. Qui est la vieille femme ? On se demande... Ton histoire vaut vraiment la peine d'être lue. Bravo. Mes votes. +4 Je suis aussi en compétition pour La mort en cavale si ça te dit de me lire. Sinon ben au plaisir peut-être. Laetitia
Image de Medulla Oblongata
Medulla Oblongata · il y a
Simple, efficace, bien mené, ça me plaît :) Très bonne amorce pour une nouvelle plus longue à mon avis !
Bonne chance !

Image de Chateau briante
Chateau briante · il y a
une histoire bien écrite qui se lit aisément
manque un peu de frissons ?
mon vote d'encouragement à continuer

Image de Euriel
Euriel · il y a
Je suis désolée mais je n'ai pas accroché... Vraiment. J'ai relu, pour voir mais je n'ai pas aimé... Je vous invite à lire mon texte dans cette même compétition "Ses yeux azurs" et j'espère que vous ne prendrez pas mal mon commentaire, car ce n'est absolument pas le but !
Image de Florence Defaud-Carabin
Florence Defaud-Carabin · il y a
Une histoire qui fait froid dans le dos, dommage qu'il n'y ait pas eu assez de temps et/ou de caractères pour développer! ;)
Beaucoup de mystères, beaucoup de questions qui laissent finalement l'imagination prendre le dessus!

Je vous laisse une petite invitation, si le coeur vous en dit, à venir faire une escale à La Réunion, pour y rencontrer "Le Gardien de Villèle", domaine emblématique et pleins de légendes de l'île!

A très bientôt et bonne chance à vous!

Image de Isamontigny
Isamontigny · il y a
Que de mystères !!