Demain peut-être...

il y a
3 min
30
lectures
6

Je suis un grand père... 8 petits enfants, mes 3 enfants, 2 garçons et une fille, ont quitté le nid depuis longtemps... Alors je m'occupe... et je leur écris mes aventures les plus plaisantes et  [+]

Ingénieur en informatique, François suit de près la révolution numérique. Il profite avec une jubilation non dissimulée de tous les avantages technologiques qui ont transformé sa vie quotidienne. A la maison, il est libre, déchargé des tâches ménagères, grâce au robot nettoyeur, plus besoin de passer l'aspirateur. Un autre robot fait le tri dans ses vêtements, d'abord vers la machine à laver, puis après un temps de séchage ,de repassage et de pliage, il range le linge propre dans l'armoire. Un mixeur prépare le dîner tout seul, il confie sa préparation à un autocuiseur avant de se transformer en serveur à table. Bref, François n'a plus de travaux à sa charge. Plus aucune responsabilité non plus, il ne s'occupe plus de rien. Quand il rentre chez lui: la lumière s'allume toute seule, bien sûr, elle s'éteint aussi quand il s'en va. Son réfrigérateur gère tous les stocks: il est connecté avec une grande surface et le réapprovisionnement se fait automatiquement et régulièrement. Entouré de machines ultra performantes, la vie de ce quadragénaire dynamique s'écoule autour de lui, sans son intervention.

Quand il sort, c'est le même principe, un simple "Bip" avec son portable et sa voiture, propre, révisée, rechargée en énergie, quitte son parking et vient le prendre devant chez lui. Il lui suffit d'un sourire pour prouver son identité, et la portière s'ouvre automatiquement. Bien sûr, elle comprend à la parole où elle doit le conduire et pendant le trajet, en fonction de la durée, elle choisit elle même de lui proposer des informations, de la musique, un film, accompagné d'un café ou d'une coupe de champagne...

Au bureau, le travail se déroule selon la même veine. Des robots ordinateurs ont programmé sa journée. Des propositions lui sont apportées sur chaque projet. Il n'a même plus à se donner la peine de choisir. Une intelligence artificielle a pesé le pour et le contre de chaque solution envisagée et lui indique toujours la meilleure. Il n'a plus besoin d'invoquer le droit à l'erreur,qui est humaine, par définition: la machine ne se trompe jamais!

Pourtant, malgré tout ça, François n'est pas heureux. Bien sûr, avec tout son temps libre, il peut se consacrer à des jeux et ils sont perfectionnés ces jeux électroniques. On s'y croirait! leur monde virtuel, trop souvent tourné vers des activités guerrières et des conquêtes, est d'un réalisme saisissant mais il lui manque toutefois, une convivialité, un partage... Il se sent un peu perdu et inutile dans cet environnement qui semble capable de tout, sans avoir besoin de lui. Aussi, il était joyeux et plein d'espoir à l'idée de retrouver sa compagne lorsque sa voiture l'a déposé devant chez lui en disant:" A demain, François."

Un petit sourire au capteur inclus dans la porte blindée et le voilà chez lui parlant à sa femme:
_" Bonsoir chérie, une journée stressante, je n'ai trouvé aucun collègue à qui parler aujourd'hui.
_ Bonsoir Monsieur, je suis Erotica, Madame est sortie. Elle m'a chargé de m'occuper de vos désirs ce soir."

François est éberlué! Lui qui, après avoir croisé dans la rue, dans l'ascenseur, à la cantine de son entreprise, tant de personnes inaccessibles, enfermées dans leur monde par le biais de leur smartphone, avait besoin d'une présence humaine, de quelqu'un à qui confier ses doutes, son angoisse, son profond besoin d'échanger, se retrouve là, chez lui: Seul! En présence d'un robot supplémentaire qui malgré sa sophistication et une apparence féminine soignée n'en reste pas moins une machine!

_"Je vous ai fait couler un bain. Je vous prépare une petite collation avec caviar, foie gras et profiteroles."

François est complètement sonné. Que sa femme soit sortie retrouver des copines, il peut le comprendre, elle aussi, tout comme lui, a besoin de parler de tout et de rien, de la pluie et du beau temps, du dernier film comique ou de la prochaine grève des transports qui se prépare. Ce monde qui se veut interactif lui refuse toute participation. Il se laisse servir et tombe à la renverse quand il entend Erotica qui lui dit:
_" Et maintenant au lit!"

Et là, peu motivé par la machine qui s'est allongée à côté de lui, il s'est vite endormi et il rêve qu'il arrive dans un autre monde... Un monde de convivialité et de partage où l'entraide et la fraternité serait les principales valeurs. Bien sûr les gens y sont différents, bien sûr il y a des forts et des faibles, des riches et des pauvres... mais toutes ces différences ne sont que des motivations aux grands pour aider les petits, aux plus malins pour montrer la voie aux moins dégourdis. On y rit beaucoup, mais on ne se moque pas, on s'aime, c'est tout!
6
6

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Robert Bousquet
Robert Bousquet · il y a
Toute cette mécanique est bien triste , faut espèrer qu érotica est au point !
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Au secours fuyons !!
Image de Ghislaine Barthélémy
Ghislaine Barthélémy · il y a
Triste monde que celui-ci où l'homme n'a plus droit à la parole ! Bon récit que j'ai lu avec plaisir mais la fin me fait frémir (rire) !