3
min

Demain

Image de June

June

32 lectures

37

Elle vivait sous une chape de brume. Quand elle prenait sa douche, son petit déjeuner ou le bus pour faire ses courses. Elle avait été obligée d’arrêter de travailler. Vous comprenez, vendre un bien immobilier quand un nuage de brume vous couvre des pieds à la tête, ce n’est pas très pratique...

Au début elle avait pris peur. Quand votre champ de vision ne dépasse pas un mètre, c’est assez déroutant ! Ses proches n’avaient pas compris quand elle avait tenté de leur expliquer. Que ce n’était pas sa faute. Qu’elle ignorait comment c’était arrivé. Maintenant, elle était toute seule. Et c’était très bien comme ça.

Elle ignorait si le temps était beau ou pluvieux car dans son monde, tout n’était que flou grisâtre. C’était devenu une habitude presque reposante. Tous les jours se ressemblaient : elle se levait dans un lit humide, se préparait en prenant bien soin de ne toucher aucun appareil électrique, revêtait son anorak et partait se promener dans le petit parc à côté de son immeuble.
Personne ne lui adressait jamais la parole. En même temps, à leur place, elle aurait fait pareil. Une femme recouverte de brume qui se baladait dans la rue, mieux valait ne pas l’approcher. Et si la brume les pourchassait eux aussi ?


Elle soupira. A quoi bon se promener pour ne rien voir ? Pourquoi continuer de se lever chaque matin si jamais rien ne changeait ? Elle baissa les yeux sur ses mains et remarqua ses ongles, inégaux mais longs. Elle les aimait bien. Avant, elle passait son temps à se les ronger, toujours stressée sans en connaître la cause. Elle les dévorait sans pitié, avec acharnement, tous les jours, sans même s’en rendre compte. Mais depuis qu’elle était sous cette brume, plus aucun stress ne se logeait au creux de son ventre. Elle ne ressentait plus rien, à vrai dire, si ce n’est une grande lassitude.

Elle s’arrêta au milieu de sa marche. Peut-être s’agissait-il là d’une bénédiction. Plus de cauchemar, de remord ou de colère. Juste de la brume, voilant son champ de vision et l’écartant du reste du monde.

L’écartant de ses peurs.

L’écartant de tout.

« Oups ! »

Dans son dos, elle sentit un poids la percuter violemment. Sonnée, choquée, elle se retourna mais ne vit rien. Elle entendit un « thomp » puis des pleurs.
Un enfant...

« Ça va ? »

Elle reconnut à peine sa voix tant elle était éraillée. Depuis quand n’avait-elle pas ouvert la bouche ? Les pleurs redoublèrent. Evidemment, elle lui faisait plus peur qu’autre chose. Par réflexe, elle porta ses ongles à sa bouche.

« Me... Mangez pas ! » Sanglota l’enfant, un petit garçon.

Le manger ?

« Tu t’es fait mal ? »S’inquiéta-t-elle une nouvelle fois.

A tous les coups, il s’était pris un coup sur la tête. Le manger ? Mais quelle idée ! En s’approchant, elle finit par apercevoir une petite silhouette, au manteau jaune canari, recroquevillée au sol. Même à travers la brume, il était difficile à manquer ! Elle n’avait jamais vu de couleur aussi nette depuis...
Depuis...

« Me mangez pas ! » Cria l’enfant en la voyant avancer.

De la morve coulait de son nez et ses yeux étaient rouges d’avoir trop pleuré. Comment pouvait-il véhiculer tant d’émotion juste en tombant par terre ? Ou la voir était-il encore plus terrible qu’elle ne le soupçonnait ?
Tiens, son coude éraflé... Elle commença à comprendre.
Elle s’accroupit et lui attrapa le bras. Sans s’en apercevoir, elle l’avait englouti dans sa prison de brume.

« Hé ! Me touchez pas ! Je suis pas bon, je veux pas mourir !
-Ne dis pas de bêtise... Fais-moi voir ça. » Ordonna-t-elle d’une voix douce mais ferme.

La plaie était recouverte de gravillons et d’autres. C’était la moindre des choses de l’aider. Elle mit sa main à quelques centimètres de la blessure et la brume se concentra jusqu’à former quelques gouttes d’eau salvatrice. Après une dizaine de secondes, la chair était propre comme un sou neuf ! Satisfaite, elle relâcha le bras de l’enfant.

« Wouah... Trop cool ! »

Impressionné, le gamin la regardait avec des yeux ronds. Il semblait avoir oublié sa peur d’être mangé !

« Ça va mieux ?
-Dis dis, tu peux faire d’autre trucs dis ? T’as d’autres pouvoirs ?! » Demanda-t-il sans répondre à sa question.

Son agitation la fit sourire. Ou plutôt une ébauche de sourire, sa bouche se tordant difficilement. Sourire. Cela aussi, elle avait oublié. Sans répondre, elle agita sa main et la brume se mit soudain à tournoyer autour d’eux, devenant de plus en plus compacte, jusqu’à ce qu’ils soient à leur tour attirés dans son tourbillon.
Elle lui attrapa la main pour ne pas qu’il tombe et ils tournèrent sur eux-mêmes, emportés par la brume de plus en plus dense, presque palpable. Elle craignait de l’effrayer mais le petit se mit à rire et à crier. Il était ravi !

Sans pouvoir les contrôler, elle sentit les larmes lui monter aux yeux. Alors que la brume se transformait presque en vague, elle agita de nouveau la main. Leurs pieds retombèrent doucement sur le sol ferme et le nuage se reforma autour d’eux.

« Trop cool... » Répéta l’enfant, un large sourire aux lèvres. « Mais qui t’es au fait ?!
-Je me souviens plus... Cela fait trop longtemps... » Répondit-elle, mélancolique à nouveau.

Le garçon n’eut pas l’air de s’en apercevoir. Il la regardait avec tant d’admiration qu’elle se sentit rougir.

« Je sais, t’es une naïade en fait !
-Quoi ? Non !
-Si t’es une naïade-euh, t’es une naïade !
-N’importe quoi ! »

Il riait – il se moquait même clairement d’elle ! Offusquée, elle croisa les bras contre sa poitrine.

« C’est trop cool ! » Ce petit manquait clairement de vocabulaire. « Tu m’apprendras la prochaine fois ?!
-Hein ? Euh, si tu veux mais je suis pas sûre que -
-Super ! A demain ! »

Et il partit, s’arrachant de la brume aussi simplement qu’il était venu.

« Demain... » Répéta-t-elle doucement.

Une larme perla sur sa joue. Il y aurait un demain... Elle reprit sa marche, le cœur plus léger et l’esprit en ébullition. Autour d’elle, la brume était plus brillante que jamais.

Demain...

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très Très Court
37

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Athéna
Athéna · il y a
Hélas, je ne découvre ce texte que maintenant :/ ! J'ai bcp aimé, c'est très original, inattendu ! Je vote quand même. A une prochaine lecture !
·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Encore un grand bravo pour ce texte !

Il y a, dans cette finale, des textes de moins bonne qualité, mais le système de votes est ce qu'il est et cela fait partie du jeu... Ce système est un bon système parce qu'il récompense les gens qui votent et font des commentaires sur les textes mais il a aussi un effet pervers : il ne reflète pas réellement les goûts du public.

Je vous invite donc à venir prolonger le plaisir en participant à la "sélection du public" du Festival Off, sur le forum : http://short-edition.com/fr/forum/la-fabrique/imaginarius-2017-le-festival-off

Que la fête continue et longue vie au prix Imaginarius !

·
Image de Maour
Maour · il y a
J'ai aimé ! Si vous avez 5 minutes, passez donc me lire, je participe aussi au prix :)
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-veritable-histoire-du-petit-poucet

·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Un très beau texte !
Si vous souhaitez un commentaire précis et argumenté, n'hésitez pas à demander et, de même, ne vous gênez pas pour venir commenter, critiquer ou même détester ma "Frontière de brumes"...

·
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Mes voix de soutien June pour ce texte. Peut-être aimerez vous "L'héroïne", "Tata Marcelle" ou "Le Grandpé".
·
Image de Coraline Parmentier
Coraline Parmentier · il y a
Joli écrit, très mignon;;;; vous avez mes voix et mes sincères encouragements !
Si mon royaume embrumé vous intéresse pour continuer votre voyage, c'est par ici... (au cas où vous ne l'auriez pas lu)
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-royaume-dans-la-brume

·
Image de Edrouet
Edrouet · il y a
C'est trop choux j'adore ! :D
·
Image de June
June · il y a
Merci ! J'étais d'humeur optimiste en écrivant :)
·
Image de Françoise Grand'Homme
Françoise Grand'Homme · il y a
La brume s’illumine grâce au sourire du petit garçon.
Peut-être que demain elle disparaîtra...
Belle histoire où on peut se projeter, imaginer.

·
Image de June
June · il y a
Merci beaucoup pour ton commentaire ! Demain reste encore à écrire mais ce qui fut un fardeau peut se transformer en bénédiction ...
·
Image de Yann Olivier
Yann Olivier · il y a
J'aime. Je vote. 5 voix.
Je suis aussi en compétition ; http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/ainsi-soit-il-2

·
Image de June
June · il y a
Merci pour ta contribution ! Je vais jeter un coup d'oeil à ton oeuvre !
·