Délit de sale gueule

il y a
2 min
8
lectures
1

Écrivant débutant  [+]

« Que faisiez-vous le 15 avril 2019 à 18h15 ? Quel est votre alibi ? »
« Il est inutile de m'aveugler avec votre lumière, brillez moins fort je vous prie, je n'y suis pour rien. Vous ne me croyez pas ! C'est curieux comme à chaque fois, on me traite de menteur. C'est vrai que mon genre n'inspire pas confiance mais je vous le redis une fois encore : je n'y suis pour rien.
Je m'insurge. Je me plaindrai! C'est un délit de sale gueule ! Vous ne m'aurez pas à l'usure vous savez, je suis habitué... Oui. Oui c'est bon, je réponds à la question. Je me souviens que ce jour là, le ballet des hommes vêtus de bleus avait été intense et incessant. Depuis que cette meute bourrue et bruyante était apparue pour réparer la charpente, pas moyen d'être tranquille. Toujours avec leurs outils dans les mains à percer, poncer, visser, arracher, fracasser, marteler. C'est bien simple, ce jour là ils faisaient un boucan de tous les diables. Ah! Ah ! Ah ! Oh la, la. Mais non ! Je ne me moque pas de vous...Pas la peine d'être éblouissant de colère. Si on peut plus rigoler...
Comment vous dire...Je ne sais pas pourquoi mais ce jour là, le vacarme avait été encore plus fort que les autres fois. Essayez de vous figurer, un cri effroyable. Attention Hein! Je ne vous parle pas d'une petite brise ridicule, je vous parle d'un truc énorme, un truc de damnés, un truc comparable à ce que l'on trouve chez moi. Ah ! Chez moi. I want to go home! Vous savez la chanson. Non ? Comme j'aimerais retourner chez moi. Mais je ne peux pas, je suis scellé dans ces murs
Que je vous raconte la journée. Elle avait commencé comme d'habitude. Mon coup d'œil matinal en bas. On m'admire, On me prend en photo. Moi je fais comme tous les jours, je cherche du regard ceux que je retrouverai dans les abymes, chez moi, dans mon antre, bien au chaud avec les copains. Ils sont marrants, quand nos yeux se croisent, je sens leur angoisse. Ils puent la peur. Même d'aussi haut je peux la sentir. Ils ont compris qu'on se reverra bientôt.
Quoi et après ? Bah toute la journée des hommes qui passent et repassent derrière moi. Je les observais attentivement par dessus mes épaules absentes. Des dizaines de fois ces abrutis ont manqué de m'estropier les cornes avec leurs lignes droites en acier qu'ils n'arrêtaient pas de déplacer à droite et à gauche. Ca vous fait rire ? C'est votre tour maintenant...Mais j'y tiens vous savez moi à mes cornes même si elles sont un peu émoussées.
Mais qu'est-ce que vous avez encore à m'aveugler ! J'y suis pour rien je vous dis. Mon alibi ? Mais mon alibi c'est le monde. Mon alibi, ce sont les touristes, les parisiens! Mon alibi c'est l'humanité ! Et mon alibi, vous me pardonnerez mais c'est vous aussi. Après tout, il s'agissait de votre joyau. La plus belle de vos maisons.
Le rouge ne vous va pas. Ne vous mettez pas en colère. Je vous jure que les flammes que génère mon souffle putride ne sont pour rien dans cet incendie. Ce sont eux. Je les ai vu. J'ai vu leur inconséquence, leurs insuffisances, leur arrogance, leurs mauvais caractère. Tous ces défauts dont ils ont tant de mal à se départir depuis que vous les avez créé. La bête vous a trahi, elle s'est retournée contre vous, elle a saccagé votre demeure.
Mais moi je n'ai rien fait. Je suis innocent comme l'agneau qui vient de...Pardon. Je suis innocent c'est tout. Si je le pouvais je bâterai ma poitrine de mes deux mains ! Mais je ne le puis...Et puis merde ! Ne me parlez pas d'alibi. Et le votre d'alibi ! Vous qui pouvez tout. Qu'avez-vous fait ? Rien ! Vous n'avez rien fait. Quoi qu'ils fassent, vous n'intervenez jamais. Vous nous détestez et eux vous les aimez mais ils sont pires que nous. Biens pires...Vous brillez moins à présent. Que je signe ma déposition ? Puisqu'il le faut. Moi Azathot Ier, gargouille de son état demeurant à la cathédrale de Notre Dame, déclare sur mon honneur la véracité des faits relatés dans cette déposition.

1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Meri Bastet
Meri Bastet · il y a
celle là me plait :)
Image de Meri Bastet
Meri Bastet · il y a
je suis toujours seule ? faites un peu de pub !