Debout les fous !

il y a
1 min
482
lectures
297
Finaliste
Public

Laure, 21 ans, étudiante. Vous épargne tous les mots inutiles pour se concentrer sur l'essentiel. Sur la voie pour comprendre le monde, irréversiblement, en cours de recherche d'une forme de  [+]

Image de 2017
Il est des choses dans la vie qui nécessitent une grande force d'esprit.
Se lever le matin en fait partie. Sentir sa conscience s'éveiller, reprendre possession de son esprit, bouger ses membres endoloris. S'étirer, se frotter les yeux, penser à la journée qui nous attend, partir à la conquête du monde.

Mais il y a des matins, incertains, où l'instant présent nous convient. Notre lit nous semble être alors l'endroit le plus sécurisant qui existe.
Affronter l'extérieur nous paraît insurmontable.
Notre rythme cardiaque faiblit, en proie à une torpeur douceureuse, et le temps s'étire à l'infini, nos actions nous apparaissant comme au ralenti.

Mais ceux qui nous intéressent aujourd'hui sont les quelques uns qui ont l'espoir de changer les choses, qui chaque jour ont pour objectif de faire le bien, de marquer les esprits, d'avancer dans la vie ; ils ont conscience du temps qui passe, plus encore de celui qu'ils n'ont pas à perdre.
Dans les rangs officieux ils s'élèvent contre leurs sorts, leur arme la plus précieuse se résumant à une poignée de mots et une volonté à toute épreuve, le ciment de leur entreprise rebelle étant la solidarité.
Le réveil n'est pour eux qu'une préoccupation minime, échauffement des événements qui s'annoncent, constructeurs de l'avenir qu'ils envisagent.

Les indignés, les marginaux, les originaux de la société, qui se battent pour leurs droits et pour leur liberté, les grands esprits qui rêvent d'une utopie, tous ceux qui vivent en dehors des sentiers battus, qui répandent de la poudre de feu dans les coeurs des gens perdus, qui font résonner leurs idées dans l'âme des opprimés, des incompris qui ne rentrent pas dans le moule qu'ont leur a indiqué...
Des personnes qui se battent pour être acceptées telles qu'elles sont, pour se faire entendre, pour se faire comprendre au moins, des personnes qui dérangent et bousculent, qui se sont réveillés et qui veulent prendre leur vie en main.

Fous sont-ils, avec leurs idées décalées, mais préparez vous car ils appellent les illuminés à se bouger, se manifester. Ils crient en silence " Debout, debout les fous, montrez vous !"

Tremblez, car quand les fous seront debout, la révolution sera partout.
297

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,