1
min

Débâcle

Image de Tymélion

Tymélion

17 lectures

0

Poète maudit, ranges donc ta plume, elle mêle le sang à tes larmes.


je suis la, fragile, à quelques encablures de toi, la mer à présent nous sépare et je suffoque sous le flot ardent de nos souvenirs. La tempête gronde et mon navire chavire, frappé au cœur par les vagues sourdes de ton indifférence. Maudit voyage et mauvais sang, je ne peux affréter aucune île, l'océan de ton absence me noie comme la corde. Il n'y aura désormais nulle escale, et nul repos, seulement un bateau fantôme errant sur l'immensité glaciale de ta débâcle.

0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,