2
min

De quoi on a peur?

Image de DeboDebie

DeboDebie

4 lectures

0

De quoi on a peur au juste? De pas trouver les mots quand il faut? D'être impuissant face à une grande étape de notre vie? Peur de ne pas réussir? De ne pas être aimé ou même aimé? Peur du changement? Peur des mots?
Et si aucune situation ne nous effrayait totalement mais plutôt les mots de celle-ci? Et si un peu tous à notre manière on ne disait pas qu'on avait peur du mot "bonheur"? Mais ça veut dire quoi au juste? Quelle définition chacun en donne? Le bonheur on appelle ça "un état durable de plénitude et de satisfaction, état agréable et équilibré de l'esprit et du corps d'où la souffrance, l'inquiétude et le trouble sont absents". Chacun adapte le bonheur à sa situation mais pour moi celle que l'on peut trouver dans n'importe quel dictionnaire est fausse. On ne sait pas quand le bonheur frappe à notre porte, on ne sait rien de lui. Pour moi, le bonheur apporte une ou plusieurs personnes sur notre route et si ce sont ces personnes là et pas d'autres ce n'est pas forcément dû au hasard. Le bonheur on le vit sur le coup sans s'en rendre compte, ce n'est qu'en repensant à ce moment, cet instant qu'on le voit. Si quelqu'un venait à me demander ma définition du bonheur je crois que tout ce que je viens de dire ne suffirais pas à donner un exemple concret de ce que je pense du bonheur. Le bonheur ne s'oppose pas spécialement au malheur, le malheur alterne juste entre deux phases de bonheur. A force de pleurs, douleurs, souffrances incessantes certains ne différencient plus vraiment les deux. Pour ma part ce sont des images. La première image est un repas de famille, la seconde un repas aussi au nombre de 15 avec tous mes amis au self, la troisième est un regroupement de moments passés dans le couloir avec mes amis, les moments au foyer, dans les couloirs, les moments de lecture des journaux de bords ou de leurs écritures. Mon bonheur c'est de les voir tous arriver un à un vers moi chaque matin. Et mon bonheur c'est aussi ses choses simples et magnifiques que nous donnent la vie et qu'on prend rarement le temps d'apprécier. J'ai compris une chose importante c'est qu'il faut prendre les choses à leur juste valeur comme les rires des gens que j'aime, leurs sourires, le lever du soleil, le coucher aussi, regarder le soleil briller sur les arbres, écouter le bruit des vagues, marcher au son de la musique, écouter ma prof de français lire un texte à haute voix avec cette voix douce et rassurante que chacun cherche quand il a peur.
Mais la peur et le bonheur ne sont-ils pas liés ? Et si le bonheur n'apparaît pas, ce n'est pas dû à la peur? Moi je pense que si. Parfois j'ai peur d'être heureuse et mes choix font que je ne le suis pas. C'est dur d'affronter ses peurs... Mais je crois que sauter en parachute, se jeter en plein milieu de l'Océan Atlantique ou quelque autre folie me font dix fois moins peur que le bonheur. Et pourquoi? Parce que j'ai trop peur qu'il disparaisse puisque le bonheur n'est pas éternel uniquement les moments dont il reste de lui dans nos mémoires. Mais ce qui compte avant tout, c'est pas le nombre de fois où tu auras eu droit au bonheur mais son intensité.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,