...de L'Authenticité Des Sentiments

il y a
1 min
80
lectures
14
On ne peut s’abîmer dans la précarité des sentiments ou succomber aux émotions faites de bric et de broc, attendu que la mauvaise qualité des matériaux, une fois soumis à contrainte, conduit à toutes les ruptures...

Gravier, sable et ciment ne font un Amour béton qu’au bon respect des proportions. En toute chose, de l’authenticité dépend la durabilité. Aussi, d’un jour à un toujours, il y a peu ou prou...

Ce que l’on entreprend de bâtir avec l’être aimé se doit de reposer sur le bien-fondé et non sur un sol lâche et à faible portance. A mon sens, il n’est de bonheur possible, d’élévation conjointe, de sagesse et de noblesse qui puissent résister à une exécution bâclée de l’ordinaire comme du quotidien. Une solution à la va-vite est généralement sujette à toutes les dispositions correctives, à tous les déséquilibres...

Il nous faut nous ménager de grandes fenêtres pour mettre en lumière ce paradis d'évidences, car incontestablement, toutes les vérités qui ne sont pas bonnes à dire, un jour ou l’autre sourdront des murs comme de l’humidité, révélant de fait à nos yeux, chacun des vices cachés ainsi que les moisissures à venir...

Il faut savoir ravaler sa fierté. Les parements de façades, quels que soient la nature des pierres, leurs formes ou leurs coloris, ne sont au final que des brise-soleil. Derrière les fioritures et garnitures que ne manquent pas de cumuler les apparences trompeuses, aucune histoire ne peut se prémunir des larmes.

Dès lors, pourvus d’un cœur solide et sincère, ne seront à craindre que la douce attente de nos mouvements de peau et l’onde sismique parcourant la surface de nos corps.

Tu seras ma seule et unique faille et à jamais, notre infrangible Amour se révélera en sa véracité par un tendre glissement de tes reins...
14
14

Un petit mot pour l'auteur ? 29 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Christelle NathSoL
Christelle NathSoL · il y a
Très beau texte ; merci pour ce partage.
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Merci beaucoup, Christelle ^^
Image de Jeanne en B
Jeanne en B · il y a
C'est du chaud-bouillant la dernière phrase :-)
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Al dente ^^
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Un texte ''vérité''. Félix Culpa a parfaitement résumé l'essentiel...
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Un grand merci pour votre venue et lecture, Lange ^^
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Vous avez écris ce texte pour moi. Non seulement je me retrouve dans vos mots, vos jeux de mots, mais aussi dans le fondement même de votre récit. Effectivement, le vocabulaire du couple qui se projette est le suivant : fonder une famille, se construire un avenir, avoir un home sweet home, apporter sa pierre à l'édifice. Effectivement, l'amour se construit, et il vaut mieux qu'il soit en béton armé.
Parfois, les fondations reposent sur un terrain meuble, et à la moindre secousse... on s'enlise. Souvent, parler à une femme revient à parler à un mur, alors autant qu'il soit fait de briques, c'est mieux pour le partage ! Merci pour ce beau récit Fredo, dans lequel je me reconnais.

Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
Tut tut ! Comment ça, "parler à une femme revient à parler à un mur"... ? :p
Super texte, Fredo !

Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
... à un mur de fleurs et de jolies roses ! ;-))) je me rattrape, ouf !;-))) Merci Marie !
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Merci beaucoup de ta lecture, Marie ! La qualité des fondations, il n'y a que cela de vrai ^^
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
À mon tour de vous dire un grand merci pour ce commentaire détaillé, Felix. C'est un grand plaisir que vous me faites là. Que vous vous reconnaissiez dans mes mots m'émeut ^^ Un bon dimanche à vous :-)
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Merci à vous Fredo !
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
... Et se méfier de l'appar-tu-mens témoin.
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Effectivement Paul ^^ Merci beaucoup de votre venue et lecture :-)
Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
Je suis resté au fil à plomb, avec 6 cm de ficelle ! Frédo ton écrit me donne le vertige, Pont-pont-py doux.
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Quand on veut la verticalité des murs, les embellir avec des lès de papier-peint, cet outil me semble tout indiqué, Daniel ^^ Merci à nouveau de ta venue comme de ton soutien :-)
Image de Dranem
Dranem · il y a
Un amour aux normes anti-sismiques , vous êtes un maître d'oeuvre Fredo la douleur !
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Merci beaucoup, Dranem ^^
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
Un amour en béton, avec ou sans ferraillage ?
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Merci bien, Long John ! ^^ Sans ferraillage !
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
une fois de plus un géantissîmme conte philosophique chiadé avec l'utilisation de cette fameuse figure de style que je n'ai toujours pas retrouvée depuis mon précédent kon (pas) menteur sur un autre de tes écrits -si "tu sachons" dis-moi, biloute, merci d'avance!
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
À nouveau, merci à toi, Patrick ! Je navigue souvent entre comparaison et métaphore filée. :-)
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Apres avoir prévu de combler toutes les failles ou de les éviter , vous vous attaquez à la dernière ......avec une grande sensualité !
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Il n'y a pas de petite fissure qui soit sans importance. Aussi, afin de ne pas décrocher, je m'y emploie faille que faille ^^ Merci encore et toujours, Ginette ;-)

Vous aimerez aussi !