1
min

De l'art du portrait : celui d'une adolescente.

Image de Solizé

Solizé

8 lectures

1

Si elle vous était présentée, ce qu'on remarquait en premier, ce qui vous accrochait pour longtemps était ses yeux. D'un bleu nacré allant jusqu'au turquoise sous le soleil ,quelques fines pépites de diamant noir parsemaient cette mer océane. Une longue barrière de cils sombres et touffus protégeaient ces deux miroirs, jouant un incessant ballet souvent aguicheur...
Sa peau fine et translucide qu'un fin duvet juvénile parcourait, savait donner sa préférence a tout l'éclat de son regard. Zébrant son large front, ses sombres sourcils dessinaient une étonnante frontière dans cette pâleur. N'ayant pas encore l'idée de les épiler, ils prenaient racine et possession de son front avec toute l'ardeur de sa jeunesse.
Médian dans tout ce bel ovale, son nez long et fin semblait avoir arrêté prudemment sa chute a l'extrême bord de son Arc de Cupidon. Souvent dans la journée selon son humeur, les ailes souples de ses narines s'envolaient, porteuses de tout son caractère bien rétif.
Blotties entre son nez et son menton, la blessure originelle de ses lèvres pulpeuses colorait d'un rouge puissant ces traits fragiles. Les jours de plaisirs et de joies, elles savaient se rejoindre amoureusement dans de douces fossettes enfantines. Mais elles étaient souvent bien rares,, l'adolescence n'étant pas marquée par principe, du sceau de la décontraction !
Une chevelure blonde et bouclée qu'elle s'efforçait a lisser chaque matin, cachait la nacre fine du coquillage de ses oreilles. Leurs sillons profonds se terminaient en un petit lobe, ou elle ne manquait jamais d'y accrocher ses boucles préférées. Un petit menton rond et bien ancré glissait vers un cou fin et court, portant fièrement ses 15 ans !
Elle était pour peu de temps encore, l'image même de la beauté d'une adolescente, dont Dame nature finissait d'accomplir ce miracle éternellement recommencé. Du haut de son innocence, elle ne pouvait s'imaginer un seul instant combien tout cela allait être éphémère. Le compte a rebours avait déja commencé, et rien ne pourrait l'arrêter. Mais il lui restait le plus beau, le plus magique a accomplir, vivre sa vie, et surtout comme elle le voudrait...

Solizé.

Thèmes

Image de Très très courts
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
J'espère sincèrement que la vie lui apportera plus de joies que de déceptions ! ;-)
·