1
min

De l'amour et de ses conséquences

Image de Isdanitov

Isdanitov

132 lectures

36

Il me revient une histoire que je m’empresse de vous relater afin de vous mettre en garde contre les conséquences inattendues que même les choses les plus anodines peuvent provoquer.

Trônait au milieu du verger un vieux pommier dont on vantait la qualité des fruits dans tout le comté. D’un goût exquis, ses pommes calmaient la soif des enfants comme elles faisaient le bonheur des plus grands.

Un jeune couple d’amoureux avait pris l’habitude de se rencontrer sous ses branches pour se livrer en toute innocence aux jeux de l’amour et à ses dérivés. Lui, jovial et attentionné se montrait prévenant et empressé. Elle, adorable et d’une sublime beauté ne craignait pas de s’encanailler.

Les gens du comté ne prirent pas ombrage de leurs amours, se souvenant avec délice du temps où eux-mêmes s’y livraient volontiers. Le temps passait et les jeunes gens toujours se rencontraient sous le pommier. Vînt le jour où, pour proclamer leur amour, il sortit un couteau de sa poche et grava pour toujours leurs noms dans l’écorce. De ce jour, les deux amoureux n’eurent de cesse de jouer mais, comme il advint généralement des choses que l’on proclame et que l’on s’empresse de fixer sans que le temps ne participe vraiment à les consolider, à la fin de l’été les jeunes gens s’envolèrent chacun de leur côté.

Restaient dans l’écorce du vieux pommier leurs noms gravés pour l’éternité.

L’on pensa bien innocemment qu’il s’agissait-là du seul souvenir laissé par les deux amants et, ma foi, tout cela était bien charmant.

Arriva le mois d’octobre et la kermesse du comté où tout n’est habituellement que farandoles, rires et gaudrioles. Parmi les échoppes, toutefois, celle d’un marchand connu et apprécié pour ses spécialités ne connut pas le succès escompté. Le pauvre homme qui vendait des pommes d’amour fut bien dépité de n’en vendre aucune et de connaître la ruine car chacune de ses pommes conservait, indélébile, la trace qu’une bouche pulpeuse y avait dessinée à pleines dents durant l’été.
36

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
si je comprends bien on peut croquer des secrets d'amour sans même le savoir.
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Il en croquait à dents pour Eve ...
·
Image de Marcal
Marcal · il y a
Adam et Eve seront immortels !
·
Image de Mireille.bosq
Mireille.bosq · il y a
Les impru dents graver son nom sur un tronc d'arbre, mais un arbre n'est pas destiné à l'éternité! Cela ne fait rien, les pommes elles, ont de la mémoire!
·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Il faut toujours se méfier avec les pommiers... Charmant conte.
·
Image de Lolanou
Lolanou · il y a
ça commence bien mais ça finit mal....
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Pas compris la chute ???
·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Ce pommier fait penser immanquablement à celui du jardin d'Eden, de là à ce que la pomme devienne celle de la discorde . . . La chute m'a cependant surprise car je m'attendais au fruit des amours et non à cette empreinte indélébile . . .
·
Image de Isdanitov
Isdanitov · il y a
Exactement. Le fruit des amours me semblait convenu. J'espère que cela vous aura plu malgré tout.
·
Image de Charbo
Charbo · il y a
Un pur délice - ne manque que la musique !
·
Image de Isdanitov
Isdanitov · il y a
Merci! Avec une pompe à la Brassens ça devrait le faire mais je suis un piètre guitariste...
·
Image de Doria Lescure
Doria Lescure · il y a
Un conte qui donne faim....
·