De la fenêtre

il y a
2 min
2 075
lectures
20
En compétition
Image de Printemps 2021
Alma soupira et jeta un coup d’œil par la fenêtre. Ce simple mouvement eut pour effet de calmer sa peine. Elle adorait la vue depuis sa chambre. C’était une invitation permanente à l’exploration et à l’émerveillement. Une jeune vigne vierge grimpait le long du mur, ses feuilles dorées avides d’air et de lumière. Des prunus fleurissaient en face, roses et blancs, et un châtaignier apportait ce qu’il fallait d’ombre.

Le ciel était dégagé et Alma songeait. « Si je fais un, je l’appelle, si je fais deux, j’attends, si je fais trois, je sors, si je fais quatre, je vais lui parler. » Elle pianotait sur la rambarde.

Zut, c’était trop bête de s’être disputés ainsi. Hector comptait bien plus pour elle que sa fierté ou son envie d’avoir raison. « Allez, je vais lui parler. » Elle inspira un grand coup le parfum des fleurs printanières et ferma la fenêtre. Le silence des oiseaux remplit la pièce. Elle était comme un vaisseau qui fendait l’espace, bien hermétique, les livres sur les étagères comme autant de plans et d’itinéraires possibles vers des mondes inconnus. « Il faut que je prenne un livre pour Hector, pour l’inviter au voyage, cela marquera la trêve. »

Elle hésita devant une rangée de romans. Il y avait un polar en des terres glacées, un récit fantastique où un motard était sacrifié à un dieu aztèque, une histoire de jeunes filles prêtes à conquérir la vie. Elle choisit le livre dans lequel un livre fait tellement perdre la tête à un marin qu’il en oublie sa vareuse et meurt de froid en pleine tempête. Elle se souvenait qu’il était chaud, ce roman, comme un bain d’amour, une pluie d’été et qu’il disait mieux que personne ce qui faisait le lien et la tendresse entre les hommes.

Alma enroula un foulard rose pâle autour de son cou et sortit, marcha droit, nez au vent, assortie aux cerisiers, le livre contre son cœur. Dans le roman, un jeune homme marchait ainsi, livre serré contre lui, mais il avançait dans la neige, le blizzard et luttait contre la mort. Elle, elle était pleine de vie, le soleil la caressait doucement, mais elle gardait l’esprit inquiet, un peu de glace du livre au creux de son corps, nouée par la tristesse du froid entre Hector et elle. « Je n’ai pas envie qu’on se perde », songea-t-elle, et elle sut combien elle était liée à lui.

Elle arriva au pied de son immeuble, composa le code, gravit les quelques marches et frappa doucement à la porte. Elle attendit. Au bout de quelques instants, Hector vint ouvrir. Alma tendit sa main, paume ouverte, le livre bien au centre. « Je t’apporte une offrande », murmura-t-elle. Le visage fermé du jeune homme se détendit légèrement. Il s’humecta les lèvres, prit le livre avec délicatesse et le pressa contre son cœur. « Merci », chuchota-t-il. « Tu veux entrer ? »

Par la fenêtre de la chambre d’Hector, Alma voyait un tilleul. Il bruissait tendrement au rythme des pages qui se tournaient, de leurs voix récitantes et des pressions de leurs mains réunies.
20

Un petit mot pour l'auteur ? 15 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Hypatia de Salem
Hypatia de Salem · il y a
C'est beau et délicat 🙂
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Quelle belle idée, ce livre offrande pour raviver l'amour... j'ai lu avec beaucoup de plaisir...
Image de Feriel Bf
Feriel Bf · il y a
Très jolie. Je l' ai lu avec amour à mon mari qui dort à côté de moi
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
La lecture pour faire un pas en douceur vers l’autre, avec le joli symbole du froid qui s’efface devant les voix réunies.
Image de Aurore Rey
Aurore Rey · il y a
Les mots, que ce soit par les paroles ou par l'intermédiaire d'un livre, seront toujours porteurs de messages et de réconciliation. Mais l'idée du livre est plus subtile.
Image de Virginie Denise
Virginie Denise · il y a
Une tendre histoire.
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
Que de douceur!!!
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une belle plume pour toute cette tendresse !
Image de De margotin
De margotin · il y a
Joli texte
Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
Un livre pour se réconcilier...une très belle idée

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Les enfants du mur

W.B

C’est une ville vieille comme le monde. On s’y entretue pour un même dieu et pour des livres sacrés qui racontent la même histoire. La haine y est pérenne ; si bien qu’elle a engendré au... [+]