De l’autre côté du monde

il y a
2 min
47
lectures
17
Qualifié

Je m'appelle Maxine, j'ai 13 ans, je suis toute nouvelle dans le monde de l'écriture. Mon univers est plutôt fantastique, science-fiction .. Ma passion dessiner et lire des mangas, je suis  [+]

Parfois lorsque nous dormons, l’impossible se réalise ! Je ne vous parle pas de petits lutins cachés sous votre oreiller, n’y de fées qui se balade dans la chambre ; mais plutôt d’un monde parallèle, un monde fantôme qui viendraient s’entrechoquer, avec le monde réel tous les 100 ans.

On raconte que de l’autre côté, le monde serait peuplé du double de chacune des personnes vivantes dans le monde réel, un cauchemar pour ceux qui n’aime pas se regarder dans un miroir ! Mais sommes-nous vraiment dans le monde réel ?

Cette étrange histoire débute en 1907 le 01er novembre dans une petite maison de vacances en Ecosse plus précisément, dans la chambre d’une petite fille de 10 ans nommée Hélène Eléonore.
Ce jour-là, le vent tapait au carreau et le froid s’installait dans la maison, elle se précipita sous sa couette avec la peur au ventre.
Soudain, une lueur blanche apparue dans un mur de sa chambre.
La petite fille intriguée s’avança vers la lumière passa une main, un pied, et se senti happé.

Elle traversa la lueur et tomba nez à nez avec elle-même, son fantôme !
Prise de panique, elle voulut rentrer dans sa chambre, mais impossible de repasser le portail.

Son double la regarda d’un air maléfique, je m’appelle Eléonore Hélène et grâce à toi je vais pouvoir réaliser mon rêve, merci de ton cadeau ».
Mais de quel cadeau me parles-tu » ? « chuuuuttt...
Mais ma chère Hélène, tu viens de me donner ta vie » !!
Et d’un seul coup, Eléonore Hélène poussa un cri effroyable, s’éleva au-dessus du sol et traversa le portail, Hélène Eléonore courut pour la suivre mais se heurta à un mur ; le portail c’était refermé.
Eléonore Hélène son double était heureuse, elle se rendit très vite compte qu’elle était à présent faite de chair et de sang, alors elle se mis à mener sa vie comme l’aurais fait n’importe quel être humain du monde réel.

Le temps passa et elle fondât une famille eut des enfants, des petits enfants et même des arrières petits-enfants. Puis elle atteint l’âge de la sagesse et du remord à ses 97 ans, le 1er novembre 1987 elle raconta son secret à son arrière-petite-fille, Madeline qui n’avait que 10 ans.

La veille Eléonore dit : « Madeline, ma chérie, le portail dont je te parle, se rouvre tous les 100 ans, le 1er novembre 1997 tu devras te rendre dans notre maison de vacances en Ecosse. Cette année-là en 1907 un portail c’est ouvert dans ma chambre.

J’aimerais que tu rendes visite à une vieille amie, attendant une porte de sortie depuis maintenant 90 ans ». Normalement, on ne peut rester dans un monde parallèle qu’à condition que notre double soit dans l’autre monde.
Sur ses mots, la vieille Eléonore, rendis son dernier souffle.

10 ans plus tard le 01 novembre, Madeline était en Ecosse dans la maison de vacances, elle se rendit dans la chambre et attendit un long moment.

D’un seul coup, une lueur blanche lui apparue devant un des murs de la chambre tout comme l’avais décrit son arrière Grand-Mère.

Alors, une petite fille sortie de la lumière et sourie à Madeline. Tout de suite elle comprit qu’il s’agissait d’un membre de sa famille.

Hélène Eléonore dit à Madeline : « tu descends de moi, et j’en suis fière, même si j’aurais aimé tous vous connaître, je suis heureuse et je vous verrais toujours de là-haut, mon corps commence à vieillir car dans l’autre monde le temps s’est arrêté quand j’avais 10 ans, malheureusement je vais mourir.

Hélène leva les yeux au ciel et se décomposa en petites poussières brillantes. Les particules virevoltaient et on pouvait même les entendre chanter autour de soi, c’était à la fois triste mais magnifique. Elles se mirent à voler de plus en plus haut jusqu’à les voire toucher les nuages.

La question que je me suis posée jusqu’à la fin de mon exitance, c’était : Qui était vraiment mon arrière Grand-Mère.
17

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,