1
min

D'aubes matures

Image de Th. de Saint-Val

Th. de Saint-Val

129 lectures

95

Madame.
L’hiver bascule. Vous avez ri. Le sol se dérobe, tout comme vous. Sur votre lèvre il pleut. J’y déchiffre vos vœux. La houle sur vos îles me désarme. Je suis vos barques et salue vos orages. Au bord du lit je fouille vos herbiers. Vous êtes l’orme au creux duquel, à l’aube, le ciel chavire.

Vous m’aviez laissé croire à de mobiles fêtes. Sur des marges hâtives j’avais pu m’émouvoir à votre vertu rousse. J’avais bravé les eaux tumultueuses. Je vous avais épelée, multiple. Pourquoi faudrait-il que le rêve se calme sous l’abri des discours ?

De hautes marées, se hisse désormais la perspective.

Cueillez cet autre temps que je vous offre, ces jeux plus aboutis, ces rites. Accueillez sous vos robes de houle la tragédie rieuse de mes jeux équivoques. Si je vous ai serrée, trop brève, aux rives de vos épices. Si j’ai dérobé à vos lèvres plus que vertige grave. S’il y eut soif humide pour caresse de lièvre.

Alors, volez au mistral ce qui le fait meilleur. Laissez filer vos îles au bord des morsures. Respirer vos chevaux me peuple de galops. Votre cou a libéré la grive. Votre aisselle poivrée a frémi. Il pleut comme jamais. Vous avez surgi. Vous rougissez. Madame.




Exergue tardive : «Il l’avait d’abord appelée Madame, et toi le même soir, Aube au matin. Et puis deux ou trois jour il essaya de Zibeline, trouvant ça ressemblant. Je ne dirai pas le nom que depuis des années il lui donne, c’est leur affaire. Nous supposerons qu’il a choisi Fougère. Pour les autres, elle était Ingeborg, je vous demande un peu». Aragon (La Mise à mort).

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très court
95

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
Monsieur.
Le printemps penche. Vous aviez pleuré.
C 'était hier, il y a mille ans, je ne sais plus.
Je vous lis et voici mon soir magnifié.
Il ne fait plus ni chaud ni froid. Je me fous du temps qu'il fait.
Les gens se sardinent autour de moi mais je ne vois que vos mots.
Sur mes joues. Des larmes. Je ne me cache pas. On pourrait croire à de la sueur mais non, ce sont des bouts de vos mots.
Votre écriture a l'élégance érotique des gens rares.
D'une délicatesse qui berce mon âme et se pose sur mon épaule.
Vous êtes bouleversant de féminité subtile.
Vous lire, c'est un cargo d'émotions qui s'arrête à mes pieds.
Vous lire c'est sentir un palpitement.
Merci infiniment Monsieur.
Sylvie

·
Image de Th. de Saint-Val
Th. de Saint-Val · il y a
Vous me laissez, Madame, sans voix. Merci pour la délicatesse de votre écho.
·
Image de RAC
RAC · il y a
Un texte très pudique où les allusions suffisent, compliments !
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Formidablement ecrit delicieusement sensuel vos mots et vos images m ont conquis...merci pour ce moment de lecture ...et bravo.
Je suis finaliste automne dans la catégorie nouvelles avec le péril vert. A la condition que ce texte vous plaise vous pouvez le soutenir pour la finale.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-peril-vert
Trés amicalement.

·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
De magnifiques images, par vos mots élégants. J'ai beaucoup aimé. Merci :)
·
Image de Th. de Saint-Val
Th. de Saint-Val · il y a
Heureux de vous avoir fait plaisir. Merci.
·
Image de Jean Roulet Androny
Jean Roulet Androny · il y a
La lettre que vous destinez à cette dame témoigne d'une retenue toute mallarméenne dans cette façons de voiler vos "jeux équivoques" par "des mots allusifs, jamais directs se réduisant à un silence égal". C'est dans la meilleure tradition du génie poétique français que cet art de tout diviniser en silence.
·
Image de Th. de Saint-Val
Th. de Saint-Val · il y a
Que de propos élogieux. Dont je vous remercie.
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un véritable architecte des mots pour ces aubes matures ! Mon vote ! Une invitation à découvrir "Mon Amour" qui est en finale pour le Prix Saint-Valentin 2018. Merci d'avance ! http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/mon-amour-36
·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
La métaphore filée, qui sous-tend l'évocation de cette femme qui se dérobe tout en faisant preuve d'une présence très subtile à travers de bien jolies images, m'a totalement conquise ! Je vous ai relu plusieurs fois pour savourer le plaisir de vos mots, l'émotion des sensations qui s'en dégage, mais surtout le bonheur de découvrir une écriture riche et maîtrisée ! Superbe texte, particulièrement réussi, je vote avec enthousiasme en souhaitant retrouver votre TTC en finale, à bientôt !
·
Image de Th. de Saint-Val
Th. de Saint-Val · il y a
Merci pour le temps que vous avez consacré à ce texte et cet avis si sensible.
·
Image de Lammari Hafida
Lammari Hafida · il y a
Un beau morceau poétique , bravo ! Mes 5 votes Je vous invite à lire < Tôt dès l'aube > si cela vous en dit belle journée
·
Image de Chris
Chris · il y a
C'est si bon, cet usage des mots, formant images. On vous suivrait, bien au delà de l'aube.
·
Image de Th. de Saint-Val
Th. de Saint-Val · il y a
Bel hommage.
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Il y a bien longtemps que nous n'avons pas échangé... Beau texte où rien n'est dit et tout suggéré. Bravo !
·
Image de Th. de Saint-Val
Th. de Saint-Val · il y a
Bien merci.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur