Dans un anathème inconscient

il y a
3 min
22
lectures
20
Image de 2020

Thème

Image de Très très court
« Suis-je dans le noir ou ai-je les yeux fermés ? Peut-être les deux ». C’est ainsi qu’avait débuté l’introspection de Dason, chef du clan « Chicos » composé essentiellement de sexe mâle. En face des Chicos, existait un groupe totalement féminin, le clan « Bellas », sous l’autorité de Louna, chef du clan mais également la reine de tout le royaume d’Eding. Dason avait déjà ras-le-bol des règnes séculaires qu’exerçaient les Bellas au sein du royaume. Assis avec ses compagnons dans le parvis du temple de Mum, lieu de culte du royaume, Dason était dans une profonde méditation intérieure, refoulant l’ignominie de sa soumission à Louna. Pour le chef des Chicos, il n’était plus acceptable de subir la domination des femelles.
Ce que les Chicos ont eu à faire pour prendre le contrôle durant la période d’hégémonie de Louna, ce n’était pas convaincre les Bellas de leur accorder plus de pouvoir, mais de rebeller tous les autres Chicos. Après tout, la vie était douce pour tous les habitants du royaume, les Chicos se plaisaient bien dans leur rôle d’exécutants de travaux physiques. Alors il ne fut pas facile pour Dason de convaincre ses frères mâles, déjà satisfaits de leur position. Mais le chef est un perfectionniste invétéré, il continua de chercher le moyen idéal pour rattacher tout le monde à sa volonté. Au bout de sa méditation dans le parvis, voici que le chef des Chicos fait l’expérience d’un songe, dans un état situé entre éveil et sommeil. Dans son songe, Dason était poursuivi par le clan des Bellas, qui voulaient mettre un terme à sa vie mais lui fuyait de toutes ses forces. Quand il se sentit très éreinté, il arrêta de courir, et se décida de combattre l’adversaire en déclarant «  Non ! Cela suffit ! Je suis quand même un mâle, ce ne sont pas des femelles qui vont m’intimider ; et s’il faille se battre, je suis mieux structuré physiquement pour les anéantir. » Mais au moment où il se retourna, toutes les Bellas crièrent affreusement, se mirent rapidement à genoux, implorant Dason de leur laisser la vie sauve. Dason fut très perplexe devant cette scène et se demandait « Pourquoi cette volte-face ? En plus, elles sont à mes genoux.» S’avançant encore vers elles, Dason voyait sur le sol une ombre bizarre avec une tête à corne ressemblant à un monstre. Dès qu’il bougeait l’ombre aussi bougeait, Dason comprit donc que c’était son ombre, mais qu’il avait surtout pris l’apparence d’un monstre, voilà pourquoi les Bellas n’osaient pas le regarder et se sont mises à genoux lui faisant révérence.
Cependant, les autres Chicos assis dans le parvis du temple, observaient les gestes de somnolence semi-éveillée de Dason, la poitrine qui palpitait, des grimaces lugubres au visage, mais après un bon bout, les Chicos virent les déformations faciales faire place à un très long joli sourire. Et c’est donc à ce moment que Dason se réveilla de son songe, ayant fraichement en esprit l’arme pour renverser la suprématie des Bellas, cette arme, c’était la peur. En effet, la peur était un sentiment peu expérimenté par les habitants du royaume. Au sein d’Eding régnaient toujours amour et harmonie, tous les habitants vivaient dans la conviction de ses pensées et de ses actes. Dason avant d’installer la peur, commença par semer le doute dans le cœur des Chicos, leur disant « Et si les Bellas étaient des usurpatrices ? Et si leur façon de gouverner n’était pas la meilleure ? Et si elles menaient le royaume à une autodestruction latente ? ». Une fois les Chicos dans le doute, il ne manquait plus qu’à déstabiliser les Bellas. Pour ce faire, Dason se déguisa en le monstre de son songe, se disant « Si elles ont eu peur dans mon rêve, il serait possible qu’elles soient effrayées en réalité. Et même, tant que le monstre c’est un mâle, qui pourrait bien le vaincre ? Pas une femelle de toute façon. » En matière de sagesse, personne n’égalait les Bellas, mais en force physique, n’avait-on pas besoin d’un Chicos bien structuré ? Une fois déguisé, Dason fit une effroyable incursion dans le clan Bellas, celles-ci furent très vite apeurées au point où Louna fut la première à s’agenouiller.
Passer de mâle-soumis à mâle-insoumis, fut un saut, et le temple de Mum devint le temple de Dad sous la conduite tyrannique de Dason. Contrairement à Mum qui protégeait le royaume par l’amour et la sagesse, Dad protège Eding par la peur et la force brute. Les années passaient, les Chicos étaient au pouvoir, et ils se rendaient compte chaque jour de la difficulté de maintenir le royaume stable dans la joie et l’harmonie. Dason se demandait comment les Bellas arrivaient-elles à gérer l’exercice du pouvoir royal. Mais son orgueil l’empêchait de s’instruire auprès de Louna, encore moins de collaborer avec ce clan féminin. Et c’est ainsi que Dason devint encore mille fois plus jaloux de Louna qu’auparavant. Avec le temps, la jalousie des Chicos ne fut plus limitée seulement aux Bellas, comme celles-ci étaient étroitement liées à la nature, Dad et les Chicos devinrent aussi jaloux de la nature, proclamant même être au-dessus d’elle. Dason dans la continuité de sa jalousie, exigea qu’on adorât Dad seul et aucune autre divinité.
Puisque les Chicos étaient au pouvoir, le nouveau mode de fonctionnement du royaume laissait peu de place à la discussion, aux questions ou aux critiques. C’est pourquoi les Bellas taxaient Dason de gourou et Dad de divinité courroucée. Le sourire amusé de Louna, l’amour inconditionnel de Mum et le mode de vie naturel des Bellas, tout cela fut remplacé par la nervosité aigue de Dason, l’amour conditionnel de Dad et le mode de vie artificiel des Chicos qui a conduit le royaume d’Eding à une abyssale chute spirituelle, au point où Dason pensait vivre un cauchemar et souhaitait se réveiller de l’enfer qu’il vivait. La culpabilité et la confusion l’avaient envahi et il entreprit une nouvelle introspection : 《vis-je dans l’obscure enfer ou suis-je dans un profond sommeil ? Aucun des deux j’espère.》
20
20

Un petit mot pour l'auteur ? 8 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Fodé Camara
Fodé Camara · il y a
Bravo Pépito ! Vous avez mes 5 voix.
Je vous invite à faire un tour chez moi et soutenir mon texte si vous avez le temps 👇👇
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lerrance-spirituelle-1

Image de Brandon Ngniaouo
Brandon Ngniaouo · il y a
Texte intéressant. Bravo et bon courage. Vous-avez toutes mes 3 voix.

Je vous invite à découvrir mon texte en compétition pour le prix des jeunes auteurs, et à me soutenir avec vos voix, si jamais il vous plaît.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-chose-11
J'adorerais également lire vos commentaires avisés qui m'aideront à me parfaire.

Image de Tarek Bou Omar
Tarek Bou Omar · il y a
Bonsoir Pep, je vous soutiens avec mes 5 voix :).
Si vous avez un peu de temps, je vous invite à découvrir mon texte en compétition pour le Prix des jeunes écritures : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-soleil-s-eteint-sur-mon-destin-1?all-comments=1#fos_comment_comment_body_4242995. Bonne continuation :).

Image de Ozias Eleke
Ozias Eleke · il y a
Beau texte Pep. Vous avez mes voix. Votez aussi pour mon texte https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/homme-tas-le-bonjour-dalfred
Image de Chocolat'thunder Engoubou
Chocolat'thunder Engoubou · il y a
Ce fut un fin encas littéraire .. Bonne route dans le challenge
Image de Fred Mekono-Ottou
Fred Mekono-Ottou · il y a
Un récit digne d'un futur essayiste.
Merci pour ton récit Pep Pépito.

Image de Firmin Mbaihogaou
Firmin Mbaihogaou · il y a
Belle plume je te donne ma voix.....
meric de me lire sur:https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/nous-dici-et-vous-dailleurs merci

Image de Pep Pepito
Pep Pepito · il y a
Tu as également la mienne... Merci!