1609 lectures

1100

FINALISTE
Sélection Public

J'ai mis dans mon cartable le sourire de ma mère, avec la ferme intention d'le montrer aux copains. J'y ai aussi caché Victor, mon hamster, pour caresser son pelage quand j'en aurai envie.

Et puis je suis parti.

Au portail du CP, remonté à bloc, le poitrail gonflé d'orgueil, j'ai dit à mes copains :
— Vous allez voir ce que vous allez voir, je vais vous montrer !

Et j'ai brandi le sourire de ma mère comme si c'était un drapeau. Je l'ai agité dans l'air pour qu'ils voient bien comme il était beau. Et tout autour, y avait des « hi hi hi » aussi dorés que des grelots qui s'échappaient du sourire. Les potes n'en sont pas revenus tellement il brillait fort.
— Oh ! qu'ils ont dit, pile au moment où la cloche a sonné.
Alors, pour ne pas abîmer le sourire, je l'ai vite rangé entre mon classeur et mon cahier. On est rentrés en classe et moi, j'étais drôlement content de les avoir impressionnés.

Le maître nous a demandé de sortir nos ardoises.
C'est là que j'ai vu, au fond de mon cartable, que Victor était crevé, tout écrabouillé.
Alors j'ai pleuré, sans faire de bruit, pour pas me faire remarquer. À l'heure de la récré j'étais presque consolé.

À midi, je suis rentré tout droit, d'habitude je fais des tourniquets, mais pas là.

Ma mère m'attendait avec sa tête des mauvais jours, celle de quand elle est en colère. Ouille ouille ouille, j'ai pensé, ça va être ma fête à cause de Victor !
Et là Maman a dit :
— Aujourd'hui, mon chéri, tu n'auras pas de pain !
Alors là, j'ai rien compris.

Puis ma mère m'a expliqué : à la boulangerie, la vendeuse n'a pas voulu lui donner sa baguette, parce que, même en se forçant, ma mère ne pouvait pas sourire ! Elle ne faisait que des grimaces.
Ouille ouille ouille, j'ai pensé.
Alors je lui ai vite rendu son sourire pour pas me faire gronder.
Et puis j'ai jeté Victor dans les cabinets. Discretos ! J'lui ai dit adieu vite fait. Et j'ai tiré la chasse.

J'ai eu chaud, sur ce coup-là, mais les copains maintenant, ils savent : le plus beau sourire du monde, c'est chez moi qu'il habite !

PRIX

Image de Printemps 2018
1100

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Monique Feougier
Monique Feougier · il y a
Oh TropYk c'est tout ce que j'aime...bravo, c'est pur et naïf. Histoire d'un sourire, et tout s'illumine dans les yeux du lecteur....magique !
·
Image de Djenna Louise Buckwell
Djenna Louise Buckwell · il y a
Bigre, Monique ! Tu es descendue à la cave pour aller chercher ces vieux textes ☺
·
Image de Tyros Fialas
Tyros Fialas · il y a
original!! Très plaisant à lire.
·
Image de Alphonse Dumoulin
Alphonse Dumoulin · il y a
A en juger par la photo, la génétique a bien fonctionné.
·
Image de Claudie Lascourreges
Claudie Lascourreges · il y a
je me regale je t'aime bisous
·
Image de FabPlan Plantey
FabPlan Plantey · il y a
Superbe . Quel talent
·
Image de Christy Bretin
Christy Bretin · il y a
trop cool
·
Image de Djenna Louise Buckwell
Djenna Louise Buckwell · il y a
Merci bien ^^
·
Image de Didier Voinson
Didier Voinson · il y a
J’adore !
·
Image de Djenna Louise Buckwell
Djenna Louise Buckwell · il y a
Hi hi, merci !
·
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Je reviens profiter de ce joli sourire !
·
Image de Djenna Louise Buckwell
Djenna Louise Buckwell · il y a
Et j'en profite pour te re-remercier ^^
·
Image de Marie
Marie · il y a
J'ai adorai votre texte, gai et enlevé. Je vote
Si vous souhaitez découvrir l'un des miens https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/loin-des-yeux-loin-du-coeur

·
Image de Djenna Louise Buckwell
Djenna Louise Buckwell · il y a
Merci.
·