Dans L'Ombre Du Tableau

il y a
1 min
90
lectures
15
Le tableau n’est pas si noir que je ne puisse regarder mes mains souillées par la poudre de craie.

Comme tout un chacun, entre ignorance et tentation, j’ai commis des erreurs. Erreurs sur lesquelles j’ai appris à passer l’éponge comme ces autres qui ont eu à effacer une partie de mon ardoise...

Toujours, nous demeurons les écoliers de la Vie ! Disciples de ses enseignements. Certains étant plus brutaux que d’autres. A tel point qu’il nous semblerait parfois que cette dernière y prend un malin plaisir à nous infliger toutes sortes de douleurs tant physiques que morales. Oui, intentionnellement, la Vie vous tiraille les cheveux, les oreilles. Elle vous fesse et vous gifle violemment. Elle vous met plus bas que terre, vous ridiculise devant les autres et n’a cure d’excéder son pouvoir disciplinaire. Puis, il est des fois où au contraire, elle se veut plus pédagogue, inspirée dans son idéologie éducative, si bien que pour bien faire, elle vous décrocherait presque le fruit de l’arbre...

Reste que, plus on prend de l’âge, plus le cartable vous semble lourd. L’Existence, à l’image d’un professeur bien en chaire, dispense ses cours magistraux et charge au maximum votre emploi du temps d’une liste exhaustive de matières fondamentales à coefficients divers et variés...

Tour à tour cancre ou savant, je clopine comme mes homologues sur un chemin qui a tout du jeu de la marelle, briguant le ciel du bout de mon caillou. Autant que faire se peut, j’essaie de ne pas revenir sur mes pas, de ne pas mordre sur les lignes, de ne pas mettre mes pieds là où il ne faut pas...

Mais avec les années, ce jeu prend de plus en plus l’allure du parcours du combattant. Le dessin sur le sol est moins ordonné qu’il n’y paraît, les règles bien moins officielles qu’on ne me les avait exposées...

A tout dire, il n’y a rien de franchement récréatif en ce cheminement boiteux. Soumis à un constant examen de passage, on prend simplement note et acte de...

Puis, vaille que vaille, le palet progresse... !

Aussi, s’il m’est arrivé par le passé d’avoir peur de me tromper, je prête aujourd’hui à mes erreurs une valeur heuristique !

L’erreur devenant le cocon de l’expérience, le paralogisme figurant la chrysalide d’un certain vécu.

Ainsi, puis-je affirmer sans craindre de m’égarer, que c’est par mes errements que j’ai découvert qui je suis...
15
15

Un petit mot pour l'auteur ? 27 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Flore
Flore · il y a
Ah ! ce bon vieux tableau noir avec la craie et les craies de couleurs...Un très beau texte.
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Merci de votre passage au tableau, Flore ^^
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Belle réflexion.Ce sont les erreurs qui apprennent à vivre. Un long cheminement qui dure... toute la vie !
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Un grand merci, Atoutva ^^
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Les erreurs constructrices... Mon commentaire paraît bien pâle après celui de Viviane.....
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Un grand merci, Lange ! Ne vous inquiétez pas de la brièveté de votre commentaire. Il dit cet Essentiel qui me va droit au cœur ^^
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Merci.
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
je suis là en train de lire et j'applaudis .. quelle force intelligente dans tes mots, quelle réflexion dans tes lignes ..alors comme Julien, je dis Bravo .... on ne ne peut pas être indifférent à tes lignes et j'ai aimé ce voyage vers une identité possible ... Belle soirée à toi !
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Un très grand merci, Viviane ! Me voilà doublement touché pour le coup ! bonne fin de soirée à toi :-)
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Un excellent texte ! Dommage qu'il ne soit pas en compétition ! Bravo Fredo.
Julien.

Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Merci pour ce commentaire qui me touche beaucoup, Jusyfa ! ^^
Image de Dranem
Dranem · il y a
Parfois on se heurte aux cloisons du grand labyrinthe de la vie... mais trouver la sortie, quel bonheur !
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Tout à fait d'accord avec vous, Dranem ^^ Merci de votre lecture ! :-)
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
Si la vie nous apprend qq chose, il semble que ce soit vite oublié. Donc je ne crois guère à sa vertu apprenante
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Merci de votre venue, Long John.! Certains événements sembleraient vous donner raisons ^^
Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
Je vous rejoins, Loodmer, on n'apprend pas toujours de ses erreurs... il faut savoir ouvrir les yeux. Belle réflexion, Fredo !
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
À nouveau un grand merci d'être venue me lire, Marie ^^
Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
My pleasure
Image de Mireille Bosq
Mireille Bosq · il y a
Un constat bilan. Il en faut quelquefois, et il importe d'y amener de la matière.
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Merci beaucoup, Mireille ^^
Image de Tnomreg Germont
Tnomreg Germont · il y a
Très vrai ! Il n'y a pas "d'erreurs", il y a simplement des choses à comprendre, changer, modifier - l'erreur nous mène à faute et nous glissons vers la culpabilité, qui dit coupable dit: couper de l'être, séparer...apprenons à nous connaître de mieux en mieux (ce qui n'est pas toujours aisé) et puis la Vie nous aide, elle nous représente l'ouvrage sous différentes formes jusqu'à la découverte du Trésor.
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Un commentaire très éclairé, Tnomreg ! Merci de votre venue et lecture ^^
Image de Tnomreg Germont
Tnomreg Germont · il y a
you're welcome Fredo merci d'avoir partagé ce texte .
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
C'est tellement vrai !
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Merci beaucoup, Joëlle ^^

Vous aimerez aussi !