Dans les pas du manque

il y a
1 min
0
lecture
0
J'ai envie de lui écrire, je rentre dans sa messagerie tel un oiseau volant aveuglé par le vent rentrant tête baissée à travers cette fenêtre de verre ouverte à moitié, dans cette chambre illuminée par cette lumière foncée;
Je rentre tout rempli de cet amour qui au dedans de moi ne puis s'élever encore plus au risque d'exploser avec cet ADN de citadin ensoleillé, par cette liturgie d'idée fécond dans une ville décoincée;
Que lui dire, un long moment de silence s'installe, soupirant comme un cri de chameau, grattant ce petit broussaille qui me reste de cheveux, je redessine encore et encore dans ma tête toute les formulations possibles pouvant faire l'accroche, histoire de me lancer dans son univers tout feu tout flamme;
Longue attente, regardant cet illusion née en moi qui ma foi est réaliste mais d'un optimisme naïf je remballe mon clavier jettant un dernier coup d'œil à son mur puis je ressors. J'ai comme une glaçante peur de débutant, toucher mon clavier devient une flemme .
Dois je rentrer à nouveau, lui écrire?...
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,