4
min

Dans la peau d'une autre

Image de Plumette

Plumette

533 lectures

356

FINALISTE
Sélection Public

Huit heures et quart.
Mince ! Je suis encore en retard!
Qu’est-ce que je déteste la fac !
Je cours vers l’arrêt de bus. Mon regard se pose sur une façade sur laquelle une plaque en bronze comporte l’inscription suivante :
« A Charlotte Marie Louise de Montemps, poétesse, écrivaine et scientifique française du XIXème siècle »
Je me demande qui était cette dame, et surtout, pourquoi je n’ai jamais vu cette plaque auparavant.
Soudain, un vent très fort se lève et me projette contre la façade juste à côté de la plaque. Je ressens des picotements dans mon dos. Le vent s’arrête d’un coup.
Lorsque je regarde autour de moi, je ne reconnais plus rien ! A la place des immeubles, se trouvent des petites maisons. Et l’arrêt de bus n’est plus là !
Mais que s’est-il passé ?
J’interroge des passants mais personne ne sait ce qu’est un arrêt de bus. Le plus étrange ce sont leurs vêtements d’un autre siècle. J’ai l’impression de me trouver au beau milieu d’une scène de tournage. Soudain une petite bonne femme ronde habillée en servante d’un autre siècle m’interpelle.
- Vous voilà ! Bon, venez ; tout le monde vous attend !
Avant que j’aie pu répondre quoique ce soit la femme m’entraîne à l’intérieur d’une calèche.
Oui, une calèche !
C’est quoi ce bazar ? Où sont les voitures, les bus et les motos ?
La dame ne s’arrêtant pas de parler, je n’ai pas le temps de lui expliquer que je ne suis pas celle qu’elle croit.
Nous arrivons devant une grande bâtisse en marbre. Un homme vient ouvrir la portière de la calèche. Je me rends compte que je porte une longue robe. Mais d’où je sors ça moi ? Je déteste les robes !
D’après la dame, je suis censée accueillir des « amis ».
- On est où ? demandé-je à la dame.
Cette dernière me regarde interloquée.
- Madame vous sentez-vous bien ? Vous êtes chez vous !
Un homme vient me dire que les invités sont là.
Je panique. Je n’ai jamais reçu de gens chez moi. Juste des camarades de classe venus une ou deux fois à la maison pour un exposé.
La petite dame me conseille d’accueillir mes « invités » sur le perron et de les faire entrer dans la salle à manger.
Je respire un grand coup et lance : « Hey ! Salut tout le monde ».
Mon intervention est accueillie par un silence gênant.
Quelqu’un va bien s’apercevoir que tout ceci est un malentendu.
Un homme s’avance prend ma main l’embrasse et me dit :
- Bonjour Charlotte. Je suis ravi de vous revoir.
Je vire au rouge. C’est quoi son problème ? Pourquoi me fait-il un baisemain ? Et surtout pourquoi m’appelle-t-il Charlotte ?
- Puis-je vous demander si vous comptez nous faire attendre dehors ? demande une dame.
- Eh bien... heu... Entrez, entrez dis-je un peu mal à l’aise.
Un valet nous conduit dans une vaste salle à manger.
Nous nous installons à table et commençons à manger.
- Alors, Charlotte, avez-vous bientôt terminé votre manuscrit ? me demande l’homme qui m’a embrassé la main.
- Mon manuscrit ?
- Oui, celui que vous publierez sous mon nom...
- Je n’écris pas de manuscrit et puis si tel était le cas pourquoi mettre le nom d’une autre personne ?
Tout le monde cesse de manger et les regards se braquent sur moi.
- Mais enfin vous utilisez mon nom parce que vous êtes une femme et c’est impossible pour une femme de publier un livre voyons !
Je regarde attentivement tous les invités.
- Ah d’accord ! m’exclamé-je. Nous sommes dans une émission de télé-réalité ou un truc du genre, c’est ça ? C’est bon, vous pouvez arrêter de jouer la comédie. En tout cas les décors sont bien faits.
Je soulève alors les assiettes les verres et regarde en-dessous de la table.
- Que faites-vous ? demande une dame à côté de moi.
- Je regarde où sont cachées les caméras...
- Je ne comprends rien du tout à ce que vous dites, dit un homme.
- Moi non plus et d’ailleurs je dois partir, répond une autre dame en se levant.
Tout le monde la suit sauf un homme.
- Pourquoi ne partez-vous pas, vous aussi ? lui demandé-je.
- Enfin, Charlotte, je suis chez moi, je suis ton frère Arthur de Montemps et je ne comprends rien à cette histoire de télé je ne sais quoi et de macéra ou caméra !
Mince alors ! Je suis devenue la femme de la plaque !
- Bon, écoute Charlotte, reprit-il, promets-moi de publier ce manuscrit sous le nom d’Henri et de le terminer d’ici deux jours.
Je promets en me demandant dans quoi je m’embarque. Je n’ai jamais écrit d’histoire de ma vie !
Je me précipite sur le bureau de Charlotte pour voir ce qu’elle a déjà commencé à rédiger. Je tourne les pages de son carnet mais, il n’y a rien ! Que des pages blanches !
Je fais les cent pas à travers la pièce. J’ai deux problèmes à régler : terminer, (ou plutôt commencer) à écrire à la place de Charlotte puis, redevenir Amy Rosslet, jeune étudiante du 21ème siècle.

Je réfléchis toute la nuit à une idée. J’essaye de me mettre à la place de cette Charlotte de Montemps, mais, je ne la connais pas !
Au petit matin, alors que je tombe de fatigue, une idée lumineuse me traverse l’esprit. Je vais m’inspirer de ma vie ! Tant pis si ce n’est pas le style d’écriture de Charlotte ou si je suis à côté de la plaque !
Je m’empare de la plume et commence à écrire. Ce n’est pas évident, mais je fais avec les moyens du bord !
« C’est l’histoire d’Amy Rosslet, née en 1998, le jour où la France a remporté la coupe du Monde de football... »

Deux jours plus tard Henri finit de lire mon livre...
- C’est très... heu... original et très inhabituel... C’est vrai qu’on ne lit pas tous les jours des livres sur le futur... Mais je suis sûr que votre manuscrit se vendra fort bien ! Comme convenu, vous recevrez la quasi-totalité de l’argent...
Je me lève brutalement et sors de la maison. Soudain, le vent se lève et me projette à côté d’une plaque en bronze sur la façade d’un bâtiment. Quand j’ouvre les yeux le paysage a changé. Je me trouve à côté d’un immeuble et sur la route les voitures klaxonnent. Je me tourne vers la façade. La plaque qui relate la vie de Charlotte de Montemps brille plus que jamais.
Je suis revenue dans mon époque, je suis redevenue Amy Rosslet.

PRIX

Image de 2019

Thèmes

Image de Très très courts
356

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Flore
Flore · il y a
Bravo Plumette pour la Master Class.
·
Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
Un voyage hors du temps!
·
Image de anonyme
anonyme · il y a
Excellent!
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
BRAVO !
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Félicitations pour cette Nomination de la Master Class, Plu,mmette !
Une invitation à découvrir et soutenir “Gouttes de pluie” qui est en
FINALE pour le Grand Prix Hiver 2019! Merci d’avance et bonne journée !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/gouttes-de-pluie-2

·
Image de Brocéliande
Brocéliande · il y a
Super ! Bravo ... je me suis régalée et Plumette, vous avez une bien jolie plume !
·
Image de Reise
Reise · il y a
Une petite échappée dans le temps, comme cette lecture!
·
Image de divkar
divkar · il y a
J'aimerais bien lire la suite ...Bonne chance
·
Image de Mel
Mel · il y a
super ! belle continuation dans la voie de l'écriture.....
·
Image de Bulle_d_encre
Bulle_d_encre · il y a
Une belle histoire dans laquelle on est facilement emporté
·