2
min

Dans la jungle

Image de Agnes Lemage

Agnes Lemage

0 lecture

Dans la jungle
Je sens le soleil me chauffer le corps.
Allongée sur les rochers, j’entends le murmure de la cascade.
Je suis bien. Personne ne peut venir me déranger.
Sam veille sur moi, il a prit position en haut à une centaine de mètre.
Il inspecte d’un œil expert les environs.
A l écoute du moindre changement, il guette, se déplaçant de temps en temps d un rocher à l autre .
Bientôt 10 ans que l’on vit cote à cote , sans aucune fausse note.
Un vieux couple que lie un amour inconditionnel.
Je m’endors paisiblement bercée par le bruit de l eau.

Un frisson me parcourt le corps.
Combien de temps à passé ?
Je l’ignore. Je vis sans montre. Sans contrainte.
Je regarde autour de moi . Le soleil est déjà bas.
J’ai comme un étrange pressentiment, d’une catastrophe imminente.

Sam n’est plus là .
Chose impossible, il est mon ombre.
Je ramasse mes affaires, pose la main sur mon couteau, un souvenir d’Ouzbékistan.
Je gravis les rochers sans faire le moindre bruit.
D’en haut j’ai une vue dégagée et c’est là que je l’aperçois. Elle monte au-dessus de la canopée .
Une fumée... je me dirige vers elle car je sais que c est la que je le trouverais.
Mon instinct ne m’a pas trompé, arrivée à une centaine de mètres je me tapis au sol .

J’évalue rapidement la scène. Ils sont trois, mais je sais qu’il peut y en avoir d’autres pas loin.
J’espère que non, ils sont tellement décontractés que cela m’étonnerais.
Mais ne voulant pas prendre de risque je décide de faire le tour toujours en mode furtif.
Près d’une tente je le vois, il est là, enchaîné, il fixe ses geôliers sans un bruit mais je vois ses muscles puissants tendus, prêt à se lancer sur eux pour défendre sa vie.
Soudain il regarde dans ma direction, il sait que je suis la.
Ses chaînes l’empêchent de se déplacer alors il s’assoie, patiente, il sait que je vais le libérer.


Je suis en colère .
J’ai déjà un plan. Je sais ce qu’il me reste à faire, que l’effet de surprise est un avantage.
Personne ne s attends a voir une femme dans cette jungle. Ils sont venu pour lui.
J ai presque l impression de le voir sourire.
Sans faire le moindre bruit, ne déplaçant aucune feuille j’avance...
J’avance sur la gauche, là où se trouve le plus éloigné des trois.
Il est à une dizaine de mètres des autres.
Je calcule rapidement mes chances de pouvoir atteindre le suivant sans me faire repérer.
C’est jouable, j’ai déjà fait ça, je suis rapide.
C’est le dernier qui risque d’être plus dur à éliminer.
L’effet de surprise sera passé.
Il me reste trois mètres à faire.
Je bondis, il n’a pas le temps de comprendre, s écroule en tenant sa gorge.
Je lance mon couteau dans la poitrine du deuxième.
Le dernier a le temps de prendre son fusil et de me viser.
J ai juste le temps de me jeter au sol, j’entends la balle passée au-dessus de ma tête.
Sam se redresse, tire sur sa chaîne comme un forcené.
Les balles sifflées de plus en plus près, je dois vite trouver une parade.

Soudain un bruit sourd... un craquement... un hurlement... et le silence.
Je me redresse.
Sam tient dans ses énormes mains un pantin désarticulé.
Il respire fort. Dans ses yeux je vois de la haine, lui si gentil, si calme.
Je l’appelle doucement, il tourne la tête se dresse.
Il est immense, puissant, tellement beau.
Mon cœur bat la chamade, j’avance vers lui, me serre contre son torse.
Il pose sa main sur ma tête.
Je l’aime tellement, je ne laisserais jamais personne lui faire du mal.

J’ai nettoyé le campement.
Plus de trace.
Sam attend patiemment, sans me quitter des yeux.
-On y va ?
Comme s’il avait compris il s’enfonce dans la jungle.
Je sais que d’autre viendront. Encore et encore. Mais je serais là.
J’avance derrière Sam mon magnifique gorille blanc. Le dernier de son espèce.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,