2
min

Danaé et Aleksandr

0 lecture

0

L’Oracle prédit à Acrisios, père de Danaé, qu’il sera tué par son petit-fils, c’est pourquoi il enferme sa fille dans une tour d’airain, une tour en bronze impénétrable. Plus tard, Zeus transformé en pluie d’or tombe sur la princesse. De cette union naît un fils : Persée.

Danaé déteste les hommes. Elle déteste son père qui l’enferma dans la tour d’airain pour se protéger de la prédiction. Elle déteste le roi Polydecte qui a tenté de la forcer à l’épouser en faisant courir mille dangers à son enfant. Et lorsqu’on lui dit que la pluie d’or est tombée sur elle, Danaé pense qu’il s’agit d’une drôle d’appellation pour parler d’un viol. Séquestrée, tyrannisée et violée, Danaé a un désir de vengeance. Seulement, dans le royaume des dieux elle ne peut faire grand-chose, ses pouvoirs sont limités.

Elle espère que l’aventure terrestre pourra modifier cette impuissance. Hadès connaît les inconduites de son frère Zeus. Il pense qu’il trouvera tout naturellement une alliée avec Danaé. Mais sa détestation des hommes ne va pas simplifier les choses. Russie, Moscou, août 2000, il est près de 23 heures, le sol mouillé reflète une lumière blafarde. Les cris sont si aigus que les sons semblent rebondir sur les murs des habitations qui délimitent l’impasse. Une femme court et tient dans ses bras quelque chose d’indistinct. Un homme la poursuit, il est largement avantagé par sa taille et sa corpulence. Encore quelques mètres, la femme se retrouve plaquée contre le mur qui délimite la fin du parcours. L’homme crie à son tour.

Danaé qui se trouvait non loin manque à son serment en intervenant physiquement dans cet affrontement. Et d’un geste de sorcière, elle propage un rayon invisible qui place l’homme en catalepsie. La femme qui porte l’objet indistinct fui par une porte dérobée qu’elle vient juste d’apercevoir. Danaé s’approche de l’homme. Elle libère la partie haute de son corps afin d’obtenir des explications. Afin de trier le vrai du faux et d’éviter des explications, Danaé impose sa main gauche sur le front de l’homme. Instantanément, elle perçoit les plus intimes pensées d’Aleksandr.

Elle vient de commettre une erreur impardonnable, elle a laissé s’échapper une femme, complètement névrotique qui venait de voler un nourrisson. Lui est simplement un pauvre homme qui vient de perdre sa femme en couches. Danaé a commis deux erreurs : la première, se servir de ses pouvoirs en intervenant de façon contraire aux préceptes de Zeus et la deuxième, porter un jugement hâtif. A quelques mètres, Hadès, caché par son casque d’invisibilité, observe la scène. Elle ordonne la libération d’Aleksandr en libérant un à un les muscles de son corps. Elle profite de ce processus pour disparaître. Elle est encore envahie de la vie d’Aleksandr. Jour après jour, les images défilent. Celles-ci deviennent prégnantes. Danaé doit retrouver l’enfant d’Aleksandr sans utiliser ses pouvoirs.

à suivre sur http://www.pierretomyleboucher.fr

Thèmes

Image de Très très courts
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,