2
min
Image de Fred

Fred

17 lectures

3

Le vieux spermatozoïde est triste. Il boit le coup dans le café, il est tout seul à la table du fond. Arrive une joyeuse bande de spermatozoïdes exubérants. Le plus grand d’entre-eux repère le vieillard et invite les autres à le rejoindre.
- salut le vieux, tu m’as l’air bien triste. On partage le coup avec toi, on a le temps notre transport n’a pas l’air en forme, il ne doit pas y avoir d’alerte aujourd’hui. Tu prends quoi ?

Le serveur apporte une bouteille de vin blanc et plusieurs verres.

- vous avez de la chance les jeunes, dit le vieux spermatozoïde, vous avez l’avenir devant vous. Moi je suis au bout de la vie, un de ces quatre je vais finir mon parcours lamentablement sans avoir connu l’amour, la rencontre avec le Graal, l’union avec l’ovule.
Il lève le verre le porte à ses lèvres, en bois une petite gorgée, une petite larme s’échappe de son œil droit.
- À chaque fois c’était pareil, je n’arrivais pas à me trouver en première ligne. J’avais beau joué des coudes il y avait toujours plus fort que moi. Voilà, aujourd’hui, je suis au bout du rouleau, je n’essaie même plus de me mettre sur les rangs, je sais que je perdrais et que mon heure ne viendra jamais.
Il repose le verre sur la table et c’est les deux yeux qui lâchent des larmes de tristesse.

Les jeunes émus par le récit du vieux lui proposent un deal.
- écoute pépé, à la prochaine alerte tu viens avec nous et on s’arrange pour que tu sois le premier et tu connaîtras l’apothéose.

La soirée continue et le vieux spermatozoïde requinqué par la proposition des jeunes retrouve un semblant de jeunesse. Il a un visage radieux et une vigueur retrouvée.

Tard dans la soirée, un tremblement de terre secoue le café, une alerte est enclanchée. Les jeunes spermatozoïdes embarquent le vieillard et se rendent en toute hâte sur la ligne de départ. Ils bousculent à coup de pieds, de coudes la concurrence et arrivent à mettre le vieux en première position. Le processus est enclanché, la porte libératrice va s’ouvrir incessamment. Tout le monde est au taquet. Et c’est le départ....
- vas-y pépé donne tout ce que tu as, fonce, ne te retourne pas, tu vas le rencontrer l’ovule aujourd’hui c’est toi le vainqueur et tu vas rencontrer l’amour.
Les jeunes font tout ce qui est possible pour retenir l’assaut des autres spermatozoïdes qui sont fous de rage. Tout à coup le vieux qui est presque au bout du chemin freine, il se retourne avec une terreur sur son visage. Les jeunes qui ne comprennent pas l’attitude du centenaire l’incite à continuer en le poussant de toute leur force.

- ne poussez pas les jeunes, je vous en supplie arrêter, je ne veux pas y aller.
- mais pourquoi, tu y es presque, c’est ton jour de gloire, lâche-toi
- NON NON N0N JE NE VEUX PAS Y ALLER hurle le vieux spermatozoïde. C’est une BRANLETTE.......

Thèmes

Image de Très très courts
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
Oh! Fred! Quel rire! Panique à bord... pas nique à bord! (Excuse...)
·
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
J'en ai connu un qui voyait passer les amygdales et avait la même détresse. Mon "Tropique" est en finale TTC si vous avez envie de le soutenir.
·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Oh ! mdr... le vide qui l'attendait !
·