Corps et âme

il y a
1 min
933
lectures
130
Finaliste
Jury

Auteur est un bien grand mot... www.ericcesarevich.wordpress.com  [+]

Image de Automne 2015
La gorge dit au diaphragme : « Cesse de remonter, tu me serres ! »
Le diaphragme lui répond : « C’est parce que tu es toute serrée que je remonte ! »
Les bras s’en mêlent : « Arrêtez de vous battre, on tremble ! »
Le cerveau, dubitatif : « Je crois que je ne comprends plus rien ! »
Le cœur, de s’excuser : « Je ne sais pas ce qui m’a pris. »
Le cerveau, rancunier : « Réfléchis un peu ! »
Le cœur, touché : « C’est ton boulot, ça ! »
Le cerveau, sens dessus-dessous : « C’est ce que je fais, mais t’en fais qu’à ta tête ! »
Les yeux, rougis : « Si vous la fermiez, on y arriverait peut-être aussi ! »
Les oreilles, qui la bouclent : « Causez toujours, ça nous intéresse ! »
Les mains, qui se tâtent : « On s’en ressert un ? »
Les lèvres, un peu pincées : « On espérait autre chose ! »
La langue, un peu poche : « J’en ai marre d’être desséchée ! »
La gorge reprend confiance : « Ça va me desserrer un peu ! »
Le diaphragme, sarcastique : « Ça m’empêchera pas de remonter ! »
Le sexe, blasé : « Moi, si ! De toute façon, je suis au chômage. »
Le cœur, impatient : « J’ai faim ! »
L’estomac, paniqué : « Pas moi ! »
Le cerveau, autoritaire : « On se calme ! »
Le cœur, gonflé à bloc : « Ta gueule ! »
La peau, à fleur d’elle-même : « Attendez ! Je sens quelque chose ! »
Les bras, surexcités : « On tombe ! »
Les mains, baladeuses : « Déconnez pas ! »
La gorge, puérile : « Faut que je dise quelque chose ! »
La langue, partagée : « T’es sûre ? »
Les lèvres, consternées : « Y’a mieux à faire, non ? »
Le cerveau, vieux jeu : « Ressaisissez-vous ! »
Les yeux, qui ne se croient pas eux-mêmes : « Mais c’est elle, bordel ! »
Le cœur, qui chavire : « Je fonds ! »
Les oreilles, abasourdies : « Quelle voix ! »
Les mains, fraternisant : « Bonjour, mesdames ! »
Le diaphragme, apaisé : « Enfin un peu de repos ! »
Le cœur, triomphant : « Je vous l’avais dit ! »
Le cerveau, sans arrière-pensée : « Je suis embrumé, mais je m’en fous ! »
La peau, délicate : « C’est comme la brise tiède du matin ! »
Le sexe, enhardi : « Ah ! On reprend du service ! »
Tous : « Ta gueule ! Profite ! »

130

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Big gang

Véronique Copetti

— Je me fais chier... Je me fais chier...
Dieu s’emmerdait ferme.
— Immortalité, prononça-t-il d’une voix distraite.
Il jouait au pendu avec Brahma. Le dieu hindou secoua ses quatre... [+]