2
min

Conversations avec Filston

Image de G. Ancolies

G. Ancolies

84 lectures

0

Conversation avec Fiston 1

- Hey Papa ?
- Fils ?
- Est-c' que tu sais qui, entre Boule et Bill, est le chien ?
- Euh... Boule je dirai.
- Perdu !
- Ok, perdu ! Et toi gros malin, dis-moi, tu le connais le nom du dessinateur ?
- Ouais. Roba.
- Exact. Bon. Imagine qu'il soit accusé d'un crime ou délit majeur, et se retrouve en taule. Que titrent les infos ?
- Roba derrière les barreaux.
- Bien. Maintenant, son innocence est clairement établie mais la justice veut pas le lâcher. Que titrent les infos ?
- Roba face à ses bourreaux.
- Bien. Ah ! ça y' est ! L'ont enfin libéré. Alors, les infos ?
- Roba : retour au bureau.
- Re re bien. 3 points. Mais maintenant Roba en a marre du système économique libéral. Alors il se barre en forêt, se taille un arc avec une fine branche de frêne et entreprend de dévaliser les riches pour donner aux pauvres. Qu'en disent les médias ?
- Trop facile. Roba des Bois !
- 4 points. Enfin, sa mission accomplie, il s'en va prendre une retraite bien méritée dans des îles lointaines. Alors ?
- Roba à Bora-Bora.
- Excellent mon garçon. En cette fin de second trimestre, tu te vois attribuer les félicitations du collège paternel.
- Merci Papa. Mais t'en as oublié une !
- Vas-y.
- A Bora-Bora, il rencontre un être étrange, de fer et de boulons d'acier, ils font potes et partent ensemble faire une promenade en mer sur une embarcation de fortune. Alors ?
- Roba et Robot sont dans un radeau.
- Yes. Et ils coulent ?
- Roba et Robot tirent le rideau.
- Bien !
- Non, pas bien ! Car vois-tu celles-ci je les avais à dessein mises de côté. Bien trop évidentes tandis que l'on se doit en cette vie et comme je te l'ai déjà expliqué de se garer comme de la gale de la facilité.
- C'est vrai, autant pour moi !
- Tends plutôt vers ceci mon garçon : ils ne coulent pas et débarquent sur les côtes arabéennes, où ils croisent la route d'un jeune poète français déclassé maqué à un ex du Vietnam. Toute la bande pique-nique joyeusement sur le sable quand ils sont subitement attaqués par une armée de trafiquants d'âmes. Retranchés dans les dunes, ils se croient perdus mais la providence surgit sous la forme d'un lent paquebot vert émergeant des brumes nocturnes. Alors ?
- Mmouais... Tu vas pas un peu loin là des fois ?
- T'as raison. En plus que j’enfreins toutes mes règles sacrées de simplicité. Laisse tomber.

- Hey Papa ?
- Fils ?
- Tu crois qu'ils rigolent Boule et Bill en lisant nos conneries ?
- Le Ciel nous en préserve, qu'ils les lisent ! Ça les affligerait plutôt, Roba aurait les boules et se ferait de la bile. Or, ainsi que je te l'ai également enseigné, on épargne sur cette terre toute épine et peine - note l'anagramme - à son prochain, sauf bien sûr si nécessaire.
- Mince alors ! Bon Dieu, j'espère qu'y z'ont pas le bouquin !
- Comme tu dis !

Las ! Quelque part installé en sa niche de bois rustique, Bill feuillette distraitement les pages de la vie. Ppffttt... siffle-t-il entre les dents haussant brièvement les épaules en même temps, Roba, Robot, Rimbaud et Rambo sont dans la mouise, et Rainbow Warrior leur sauve la mise ! Peuh... un chiot de 15 jours sait ça !


Conversation avec Fiston 2

- Hey Fils ?
- Papa ?
- Tu sais quoi ? Les steaks hachés ont leur caractère.
- Bon, c'est quoi ça encore ?
- Que leur arrive-t-il lorsqu’ ils sont rouges de colère ?
- Ils sont fâchés.
- Exact. Et quand ils ont disparu du frigo, impossible de mettre la main dessus à l'instant de les jeter dans la poêle ?
- Ils sont cachés.
- Re exact. Et quand ils sont correctement mastiqués par nos maxillaires ?
- Ils sont mâchés.
- Et quand ils sont trop cuits, de véritables semelles immangeables ?
- Ils sont gâchés.
- Et quand...
- Hey Papa ?
- Fils ?
- Tu me lâches ?
- Ok. D'ailleurs les steaks ne parlent pas à table.
- Bien élevés.
- Pardon ?
- Bien élevés. Les steaks bien élevés ne parlent pas à table.
- Ouaip ! T'as bien raison garçon. Allez mange ça va être froid.
0

Vous aimerez aussi !

Du même auteur