2
min
Image de Ghylanne

Ghylanne

688 lectures

51

FINALISTE
Sélection Jury

Au premier coup d'œil, un frisson lui parcourt l'échine : cette solitude le ramène à ses vieilles peurs, lorsqu'il restait seul, les soirs où sa mère travaillait. De là où il se tient, la cabane ressemble à un vieux rafiot en bois qui tangue sur l'eau, sous les rafales de vent, lui donnant presque le mal de mer. Il lui semble qu'une odeur de moisi émane du toit vermoulu.
Il se demande par quel miracle cette vieille bicoque est encore debout, quelle intangible solidarité en maintient les quatre murs. Est-ce le vent qui s'engouffre par la gueule ouverte de la fenêtre, qui la gonfle et exerce la pression nécessaire ? L'arête du toit s'incurve. Dos de monture fatiguée. Les mouettes, les goélands l'ont désertée depuis longtemps, comme l'ont
déserté, lui, les mains de ses belles amantes. Il ne se rend pas compte qu'il s'est légèrement voûté en détaillant ce spectacle, comme si le délabrement de cet abri, jadis pimpant, le renvoyait aux vieilles douleurs qui assaillent son dos de sexagénaire souffreteux.
Un sourire, pourtant, éclaire son visage : il lui revient l'image d'une autre cabane, à l'Ile de Ré, où il passait ses vacances, adolescent. Une cabane de pêcheur, bien plantée sur des fondations sommaires, certes, où la femme d'un pêcheur trop souvent absent l'avait initié aux émois de la chair. Il s'approche à pas lents, se redressant sous l'effet de ce souvenir ravigotant.
Que peut-il y avoir à l'intérieur ? De la paille, où d'autres amants, au rythme des vagues si bruyamment languissantes, ont tangué d'amour et de plaisir ?
S'il y pénètre, va-t-il précipiter l'écroulement de la masure ? Quel secret détient-elle ? Et pourquoi se sent-il si fortement attiré par cette quasi ruine ?
Alentour, il n'y a pas d'autre construction. Celle-ci est-elle le dernier combattant à avoir résisté aux assauts répétés des tempêtes et des marées ?
Quel lien entre elle et lui ?
Il n'est plus qu'à une vingtaine de pas de l'ouverture barrée de planches, qui servait de porte jadis. Est-ce l'effet de son imagination, ou est-ce bien un courant d'air chaud comme une haleine qui s'en exhale ? Le vent marin siffle entre les planches, et sa mélopée ressemble à l'élégie d'une âme en souffrance : il s'en émeut. Ou bien est-ce lui qui, gagné par la mélancolie dépouillée de ce lieu, laisse enfin sortir de sa poitrine tout ce qui l'opprime depuis tant d'années ? Sottise ! Ça ne lui ressemble pas, ces états d'âme de femmelette.
Il marque une pause, hésitant à s'approcher davantage. Il est à présent devant, il n'a qu'à tendre le bras pour pousser la porte branlante. Quelque chose lui dit qu'il ne doit pas violer la solitude de cet endroit, et qu'il ne le verra plus du même œil la prochaine fois qu'il se promènera dans les parages. De l'extérieur, cet endroit si désolé est pourtant magique et poétique. Il imagine mille et une histoires qui s'y seraient déroulées. En y pénétrant, il rompra le charme, elle cessera d'être le théâtre d'amours, de crimes, de trésors secrets, ne sera plus qu'une ruine avec... Il ne veut pas savoir... La réalité risque de le décevoir : plus de poésie, plus d'enchantement.
Que du commun et du prosaïque. Il fixe longuement la masure, comme s'il la photographiait pour s'en souvenir à jamais.
Obnubilé par la cabane, il n'a pas vu le ciel s'assombrir, la mer se faire de plus en plus grosse. De monstrueux nuages sont prêts à exploser en torrents de pluie. Sa tête affleurant l'embrasure de la fenêtre, il hésite encore à plonger le regard à l'intérieur. Il a fermé les yeux, ne voit rien venir. L'instant d'après, une bourrasque aussi violente que soudaine fait s'effondrer sur lui la masure : la première planche qui l'atteint lui plante ses vieux clous rouillés en pleine poitrine.

PRIX

Image de Eté 2016
51

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Epicurien78
Epicurien78 · il y a
Hé bien, voila une approche métaphorique bien menée du "savoir résister à la tentation"... mais cela ne lui aura pas porté chance, semble-t-il !
·
Image de Ghylanne
Ghylanne · il y a
Image de Isazut
Isazut · il y a
La suite, la suite.....................
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un sentiment de fatalité, le fantastique n'est pas loin ! Mon vote pour votre histoire envoûtante.
·
Image de Lammari Hafida
Lammari Hafida · il y a
Passionnant! Mon vote!
·
Image de Ghylanne
Image de Ghylanne
Ghylanne · il y a
Merci!
·
Image de Nolwenn
Nolwenn · il y a
C'est un beau texte, voici mon vote !

Je participe au concours Harry Potter, je t'invite à y jetez un coup d’œil si cela te tente ! http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/savez-vous-comment-filius-flitwick-est-devenu-professeur-a-poudlard.

·
Image de Ghylanne
Ghylanne · il y a
Rien trouvé sur le lien indiqué!!!
·
Image de Nolwenn
Nolwenn · il y a
Voici le bon lien, je pense qu'il y a eu une erreur dans la copie du lien !

http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/savez-vous-comment-filius-flitwick-est-devenu-professeur-a-poudlard

Merci :)

·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
En un lent traveling angoissé, un homme s'approche de sa fin. Belle écriture et symbolique efficace. Personnellement, contrairement à l'avis de James Wouaal, je trouve la conclusion tout à fait à la hauteur.
·
Image de Ghylanne
Ghylanne · il y a
Merci Guy... et pardon de répondre si tard...
Au cas où... http://short-edition.com/oeuvre/poetik/les-ailes-de-la-nuit

·
Image de Ghylanne
Ghylanne · il y a
Ah! je vous en sais gré! Merci!
·
Image de James Wouaal
James Wouaal · il y a
Un style agréable et un vocabulaire des plus riche. Deux petites restrictions, une sur le mot femmelette qui, je me demande bien pourquoi, m'a piqué et l'autre sur votre conclusion qui me semble un ton en dessous et qui pourrait gagner à être un peu revu.
Mais vous avez du talent, c'est sur.

·
Image de Ghylanne
Ghylanne · il y a
Merci...je vous laisse "ruminer" (??????sourire) sur "femmelette"... moi, il me va...plutôt il va avec cet homme qui se sent diminué par l'âge...
·
Image de Isabelle Florel
Isabelle Florel · il y a
De la littérature - plaisir de vous lire :)
·
Image de Ghylanne
Ghylanne · il y a
Merci
·
Image de Nastasia B
Nastasia B · il y a
Ma modeste contribution et mes encouragements.
·
Image de Ghylanne
Ghylanne · il y a
Merci
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Tout a une fin, même les plus belles cabanes....
·
Image de Ghylanne
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Je vais aller vous lire.
Vous pouvez faire de même sur mes deux poèmes en compétition : mes "deux écureuils" et mes "caravelles". Merci.
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/les-caravelles

·
Image de Ghylanne
Ghylanne · il y a
L'impermanence...
·