Conte psychologique, Ode à l'optimisme

il y a
1 min
14
lectures
1

Conteurs à ses heures perdues, adepte du calme et des moments intimistes de l'âme, praticien des pensées vagabondes. NB: Après lecture jetez un œil sur les explications en fin de page et  [+]

Il y a de cela deux milliers d'années vivait au nord du désert, un homme qui n'avait nul pareil, c'est ainsi que le diraient les contes.
Certes deux milliers d'années c'est beaucoup pour un citoyen lambda mais un instant passé pour l'histoire qui ne cesse de remémorer ses légendes.
Le guerrier était fort habile dès la naissance et ses talents ne faisaient que se développer au fur et à mesure qu'il grandissait.
Comme pour tout être la vie lui enseigne peu à peu ses lois par des expériences heureuses mais aussi pour certaines plutôt malheureuses.
Mais ce guerrier était là, il maîtrisait tout ce qui l'environnait. Tout ce qu'il faisait démontrait sa puissance, sa grande force d'adaptation qui le permettait de surmonter plus rapidement que les autres les difficultés qu'il rencontrait.
Ceci se faisait à un point tel qu'il se croyait invincible devant toutes les vicissitudes de la vie. Mais cela était sans compter sur un événement qu'il savait de fait inéluctable.Il se préparait chaque jour à cet événement qu'il redoutait le plus.
Il s'enferma progressivement à chaque fois qu'il en avait l'occasion dans son art, se détachant un peu plus chaque jour de lui. Il se disait que cela n'arriverait jamais qu'il aurait trouvé une parade face à cet ennemi qui le menaçait. Le guerrier laissa la place de sa peur à la vie.
Il continuait toujours de s'améliorer. Qui sait ce qui est possible pour un être qui s'améliore sans cesse. Ces êtres sont à l'origine de purs prodiges et sont ceux qui enfantent l'émerveillement et font naître les vocations qui donneront aux futurs grands leur place.
Même si cette ennemie venait à lui infliger des coups aussi sévères qu'ils soient, notre héros sait qu'il l'emportera toujours parce qu'il est né. Il est un être exceptionnel de naissance, ses dons sont lui et jamais ils ne le quitteraient. Tant que ce héros se souviendra de qui il est tout continuera de lui être possible.

Nous sommes ce héros, ce début d'histoire qui n'a pas de fin, avec nos talents, nos forces, nos faiblesses et nos épreuves. Nous nous enfermons dans des métiers, des conventions de réussite et d'acceptation sociales en abandonnant des parts de nous-mêmes et en nous détachant de qui nous sommes. Surmontons cette peur de l'inconnu, de la transgression de conventions sociales limitées et osons la vie et être nous-même. Comme ce guerrier, nous sommes tous des prodiges à notre façon et notre plein potentiel passe par notre amélioration naturelle, loin des limiteurs, conventions, échecs. Le nous gagne plus à être lui-même et l'aujourd'hui pétri de ses expériences d'échecs ou de succès gagne face à celui d'hier.
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Moi, Dionysos

Christophe

Moi Dionysos, fils de Zeus et Sémélé,
Dieu vivant parmi les mortels,
Dieu errant sur cette terre aimée,
Préférant la rugosité du sol sous mes pieds nus aux douceurs des parquets d’or de... [+]