2
min

Conte de la grotte de cristal

Image de Alberto Zorage

Alberto Zorage

44 lectures

2

Il y a bien longtemps dans la magnificence d’une crique bretonne il existait une plage
superbe de sable fin, orientée plein Sud, protégée aussi bien des regards que des vents. La mer y miroitait de tous ses éclats et l’eau y était la plus pure et la plus transparente que l’on puisse imaginer. Il s’agissait d’un endroit unique au monde.

Au bout de cette plage, blottie à l’aplomb d’une roche de granite, s’ouvrait une géode grandiose en quartz d’une exceptionnelle blancheur. C’était l’entrée secrète d’une grotte de cristal aux parois irisées de lumières chatoyantes. Le sol recouvert d’une poudre lunaire et de gravier de météore resplendissait en jetant des escarbilles lumineuses et la voûte aussi haute que celle d’une cathédrale était incrustée de diamants et semblait rayonner d’un millier d’éclats étincelants.

Au beau milieu de cette salle impressionnante il y avait un nid luminescent fait de paillettes de pierres précieuses et de fils d’or et d’argent.

C’est dans ce nid qu’une drôle de petite femelle oiseau couvait un œuf aux couleurs d’oxydes métalliques qui miroitait en grésillant étrangement. S CHUITSSSS ..ISS...SCKRISS..CHUIT C’était un crépitement à peine perceptible pour l’oreille des hommes, un peu strident tout de même, comme s’il avait été produit par ultra sons. Vous savez bien, les appareils à ultra sons qu’on utilise dans les jardins pour éloigner ce que les humains appellent « LES NUISIBLES ».

La maman oiseau, elle, ne disait rien. Elle couvait en silence. De temps en temps elle secouait un peu sa petite tête d’oiseau et tirait avec son bec un brin d’or par ci ou un brin d’argent par là pour refaire le nid.

Puis un jour, elle s’envola et personne ne la revit plus jamais.

Et dans le nid, l’œuf qui avait grossi et qui était devenu aussi grand qu’un œuf d’autruche continua à grésiller S CHUITSSSSS..ISS...SCKRISS..CHUIT.. et se mit à tinter bizarrement. Au début c’était des tintements de grelots, un peu comme ceux qu’on entend au cou des brebis dans la lande. Puis il y eu un gong tellement gigantesque qu’il résonna longtemps dans l’immense grotte et qu’un diamant se décrocha du plafond sous l’effet des vibrations qui se répercutèrent pendant cinq jours.

Au sixième jour on entendit des cloches qui sonnaient à l’intérieur de cet œuf mystérieux. Elles sonnaient plus fort que n’auraient sonné ensemble et de concert toutes les cloches de toutes les églises du monde pour annoncer une grande nouvelle. Et elles sonnèrent comme ça jusqu’au matin du septième jour. Et l’œuf s’ouvrit en écarquillant les pans de sa coquille comme on étend ses bras.

Alors de cet œuf on vit naitre avec éblouissement les milliards de reflets qui scintillent aujourd’hui encore sur l’océan, la nuit, à la clarté de la lune et même des étoiles qui illuminent le plancton.

2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
quelle magnifique histoire, maintenant je regarderai les effets sur l'océan et les étoiles d'un oeil différent. Et suis contente d'être la deuxième à voter.
·
Image de Célestina Orn
Célestina Orn · il y a
Quel jolie conte et quelle magnifique image ! J'aime beaucoup ! Et je suis bien contente d'être la première à "voter" !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur