Conseil de discipline, Partie 1

il y a
1 min
29
lectures
1

L'Ecclésiaste montre l'expérience de celui qui, gardant la sagesse afin de pouvoir en juger, fait l'essai de tout ce qu'il peut supposer propre à le rendre heureux par la jouissance de toutes les  [+]

Je parle peu de mes années collèges
Le temps est venu... Exutoire toujours.

Du fond de ma pauvre mémoire
Je me souviens de mes bourreaux
Ils m’attendaient le soir
à l’abris des regards
L’un assis sur une marche d’escalier
A suçoter ce que je ne sais
L’autre debout contre un poteau
à se taper des barres avec son collègue boutonneux
Que même le Diable n’en aurait pas voulu.

Petits cons

Je vous ai haïs, détestés, la rage au ventre
De ne pouvoir me défendre
Mes pauvres poings serrés
Je frappais en rêve
Vos gueules à faire peur à un trousseau de clé
(c’est pour la rime)

Conseil des parents : « oppose leur ton mépris, la violence c'est pour les faibles »

Les profs me mettaient en exemple de ce qu’il fallait faire
Pour obtenir l’excellence
Premier de la classe
Quelle chiasse !
Si c’est pour ensuite
te faire démolir le portrait sans classe

Combien de fois n’ai-je caressé le Swith et Wesson en .38 ?
Rêve presque orgasmique de leur exploser la cervelle
Combien de fois n’ai je failli leur rabattre leur caquet
A cette bande de freluquets ?

Jusqu’au jour, le jour de trop, l’insulte crachée
Mon poing s’est fendu en ce jour d’hiver
sur sa petite gueule de caïd
Je l’ai défoncé à coups de poings,
J’ai fait taire son sourire de petite merde
Je lui ai explosé la mâchoire il en a craché ses dents
Chicots jaunâtres sur pelure de sang, la neige était tellement fraîche.
Il a fallu me séparer à coups de lattes
J’ai tenu à m’en faire péter les clavicules

Plus jamais on ne m’a emmerdé
Par contre j’ai perdu le peu d’amitié qu’on m’accordait
Volk il porte bien son nom.
C’est pas un gosse c’est un loup.
Vous avez vu comment il s’est acharné ?
Voilà ce que j’entendais

Croche et tiens, déjà. Prédestiné ?

Conseil de discipline
L’assurance a payé
le râtelier de mon bourreau

Depuis ce jour je déteste les injustices
J’ai pris cher pour la suite
4 ans de solitude

C’est ce qui m’a forgé
Finalement.
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Inhumain

Michel F.

L'indifférence tue. Elle s'avère impitoyable aussi bien pour les intelligences supérieures que pour les êtres les plus primitifs. La vérité est la... [+]