Connerie artificielle.

il y a
3 min
5
lectures
1

AMICXJO prononcer amite-chiot Retraité, jeune (ou presque : couvée de 1950). Agnostique mais avec des idoles : Jacques Brel, Vincent de Paul et ses réincarnations : Henri Grouès, Madeleine  [+]

Arrivé devant mon armoire, je soufflais, personne n'avait remarqué ma bouteille de CLAM (combustible liquide pour appareil de chauffage mobile) et un briquet. Pas si parfait les SIACA ! (Système intégré automatique de contrôle des accès) basé sur l'IA (intelligence artificielle). Ce soir en débauchant pour la dernière fois, je foutrai le feu à cette putain d'usine.
J'étais viré.
J'effectuais avec zèle mon préavis, non pas par conscience professionnelle, mais parce que la prime de licenciement était suffisamment juteuse pour maintenir assez d'aisance à ma petite famille.
— bonjour, me dit SCHPOUN17, le robot qui me remplaçait.
— salut connard.
— oh, Tom, je détecte de l'amertume en toi ?
— et chez toi de la condescendance cupide !
— tu peux préciser "condescendance cupide" ?
Je répondais sur le même ton.
— tu peux préciser " amertume en toi".
Je n'avais plus envie de rire...
— IA342 mode 1, planning du jour.
— Ajustement des palpeurs 2 à 25...
— exécution...

Il commença à "enseigner" à l'IA les réglages ultimes. Plusieurs fois SCHPOUN17 tenta de repasser en mode psychologique, diplomatique et bavard. Je le replaçais une bonne douzaine de fois en mode 1 c’est-à-dire le niveau le plus bas de son IA, juste nécessaire à sa tâche de fabrication habituelle. Il avait dû lancer un message d'incident indiquant le "fonctionnement erratique de l'opérateur humain..." mais la direction se fichait sûrement pas mal d'un agent qu'elle ne reverrait bientôt plus jamais.
Toute la journée cependant les expressions qui s'affichaient sur l'écran qui lui servait de visage, reflétaient une expression soucieuse entrecoupée de sourires à la fois inquiets et bienveillants.

Je détestais cette machine, ou plutôt ce que le groupe industriel lui demandait : rendre une ambiance chaleureuse dans le but d'améliorer mon rendement et faire passer au mieux, par sécurité, l'amertume de ma mise à la porte. La démarche était purement mercantile. La bonne humeur et la joie au service du profit ou comment manipuler une âme humaine au profit du rendement.
A 16h00 le visage du directeur remplaça celui de SCHPOUN17 sur son moniteur facial.
— bonjour Tom, nous avons prévu un petit pot dans la salle de conférence pour vous remercier de vos nombreuses années de collaboration dans notre entreprise.
— mon contrat précise que mon préavis se termine à 18h. Je vais respecter ce contrat et je me fous de vos remerciements qui se traduisent en licenciement à 18H précise.
— Je peux savoir ce que vous nous reprochez ?
— l'intelligence artificiel que vous avez implantée dans SCHPOUN17, qui tente d'imiter la compassion mais qui en réalité constitue de l'ironie méprisable et ignoble, une injure à mon intelligence certainement plus humaine que la vôtre est artificielle.
— j'en suis désolé.
— pas autant que moi, adieu à vous et à votre "condescendance cupide"...
— je suis vraiment désolé, au revoir Tom...
Je haussai les épaules et je coupais la com.
Le visage de SCHPOUN17 revint une larme à l'œil criante de vérité, désespéré.
— IA342 mode 1, ajustement du palpeur 23, exécution...
Arrivé au palpeur 25, j'enseignais à l'aide des gants tactiles, une tâche qui consistait à vider le CLAM doucement puis à se saisir du briquet pour y mettre le feu. Le très voisin local de stockage des pièces fabriqués étaient encombré de cartons d'envoi, l'IA du robot de rangement n'était pas encore au point....
J'avais depuis longtemps remplacé, discrètement, les ampoules des Sprinklers anti-incendie, par des imitations en acier.
— IA342 mode 2, exécution palpeur 25 à 01H43. IA342 niveau 1 mode dégradé. Exécution. .
— exécution palpeur 25 à 01H43-Ordre enregistré...
Puis je court-circuitais les sondes de température et les unités visuelles.

A 18H00 précise, je quittais l'atelier. Je prie mon temps pour me laver les mains, ranger le treillis, aux armes de la société, et mettre dans mon sac le reste des affaires qui trainaient dans mon armoire. Puis, geste puéril mais au combien apaisant : je pissais dans l'armoire.
Par la fenêtre, je vis que le parking de l'usine était bientôt dépeuplé. Il se vidait de plus en plus vite, les "opérateurs humains" étant de plus en plus rares.
A 20h, il ne restait personne, Je quittai les lieux sans regrets. L'IA verrouilla les dernières portes et lança sa période d'auto-maintenance et les tentatives de corrections de ses bugs habituels.

Plus tard j'appris que l'IA qui gérait la sécurité incendie de l'usine n'avait pas prévenu les pompiers. L'assurance en profita pour invoquer l'incendie volontaire d'une IA qui avait perdu la tête.
Les actionnaires de l'entreprise se mirent à détester cette fameuse IA qui devait les rendre plus riche et que les rendit un peu moins riche...
Mais la machine était en route pour détruire toute humanité au bénéfice du dieu finance.
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,