La Tasse de Café

il y a
3 min
62
lectures
6

Très heureux de faire partie de la communauté de Short edition. Tombé très jeune dans la marmite de la science-fiction et du fantastique. Au plaisir de vous lire  [+]

Quelle ne fut ma surprise en m'éveillant ce matin !
J'avais l'habitude de dire à mes amis, en plaisantant, que le matin au réveil, je nécessitais une bonne demi- heure avant de remettre,  mon cerveau à l'endroit...Sans quoi je demeurais non opérationnel...A tout le moins, pas à cent pour cent. Et bien...Mon cerveau était bien à l'endroit, et pourtant, la surprise était bien là,  une incongruité inexplicable . J'avais sursauté en la voyant! Une tasse de café encore fumante se trouvait là, sur la petite table de ma petite cuisine, pas de doute, c'était bien ma tasse jaune, c'était bien ma petite cuillère préférée, et...cerise sur le gâteau, c'était bien mon café de Colombie de prédilection. Je faisais face à une situation absurde. Serais- je victime du syndrome de la Marie Céleste ? Mon Dieu quelle histoire grotesque ! Point de mirage, point d'hallucination...j'étais bel et bien le spectateur d'un spectacle auquel je m'attendais le moins du monde. Je ne suis pas fou, loin de là! A moins que quelqu'un s'ingénie à me le faire croire ou à me faire douter. Qui avait bien pu se servir une tasse de café, chez moi, à la même table, dans ce même coin de table préféré, ce coin que j'affectionnais tout particulièrement...Qui? Le Horla de Maupassant revenu du Brésil par un quelconque bateau? J'en doute...
Est- ce toi Maryse ? Impossible, tu es partie il y a bien longtemps maintenant. Que Dieu te garde! C'est à ce moment là, je vous assure, que des kyrielles de pensées vous assaillent, assauts en ordre de bataille ? Oui, je devrais avoir peur, peur panique, m'interroger, fouiller la maison, je veux dire mon modeste deux pièces, s'il y avait un inconnu, à quoi jouait-il avec moi ? Cache cache ? Colin maillard ? Que nenni...pourtant je ne sais pourquoi, j'allais bien pouvoir trouver la solution, j'en suis capable. Une tasse de café encore fumante et pour ainsi dire chaude...Qui avait bien pu préparer cela ? Était- ce simplement pour me faire une bonne surprise ? Je veux dire une surprise agréable, mais à ce moment là, il manquait les biscottes, le beurre, la confiture, la marmelade...donc c'était raté ! Bel et bien raté ! Je demeurais là, interloqué, tremblotant, l'œil hagard, le teint livide, la ceinture de mon pyjama encore mal ajustée, et quel pyjama ! Un tissu écossais, offert par une de mes meilleures amies après son retour d’Édimbourg l'été dernier, ou bien était- ce à Noël dernier... ? Mais bon sang de bonsoir, que faisait cette tasse?  Elle m'obnubile, accapare mes pensées. Ah j'y suis...elle est peut -être empoisonnée, donc je préfère ne pas y toucher...tiens ça y est, j'ai vidé le contenu, rangé la tasse dans l'évier, allez...à la vaisselle, n'en parlons plus, je ne vais point rester là à philosopher, déblatérer des heures sur une simple tasse de café fumante par un beau matin d'automne...Automne ou hiver je ne sais plus en fait. J'y suis, quelqu'un cherche à me faire peur, à m'occuper ici dans la cuisine pendant qu'on me vole à coté, là dans la chambre où la salle à manger ? Détourner mon attention tout simplement!
Non, il n'y a personne, j'ai beau regarder à plusieurs reprises. Faire l'aller retour plusieurs fois pour vérifier. Si demain matin, au réveil, c'est la même chose, si cela se répète à nouveau, il me faudra élaborer un piège, un stratagème pour piéger le fanfaron, l'olibrius, le coupable de cette plaisanterie de mauvais goût. Me faire ça, ça à moi! Une mauvaise farce pareille ! Quelqu'un s'introduit chez moi la nuit ? Je crois que c'est l'hypothèse la plus plausible, je ne vois que cette explication...Mais qui ? Et pourquoi ? Je ne cache pas d'argent, je n'ai pour ainsi dire rien de précieux, si ce n'est ma vie, mon humble et modeste vie ! Enfin bref, il est temps de penser à autre chose, ces élucubrations insensées me donnent la nausée, je dois bien pouvoir penser à autre chose aujourd’hui...inutile de faire une fixation ! A quoi tout cela m’amènera, si ce n'est à me faire encore des soucis et des cheveux gris ! Un mystère chez moi, un mystère pour Sherlock ou Hercule, que sais -je ? Ah oui, il faut que j'aille à la médiathèque, quelques livres à rendre, et puis des nouveautés à choisir...Lire, Oh oui lire, l'évasion garantie...Voilà, je parviens à penser à autre chose, c'est gagné ! Encore une journée de réussie ! Laissons de coté cette énigme pour le moment! La vie continue! Elle doit continuer. Je dois aller de l'avant. Ah oui, j'allais oublier, prendre mes trois gélules comme me l'a recommandé le médecin. Je dois bien me l'avouer, ces pertes de mémoires m’inquiètent de plus en plus.

6

Un petit mot pour l'auteur ? 7 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Martyne Dubau
Martyne Dubau · il y a
En sourire ou s'émouvoir , on ne sait ...
la mémoire qui s'enfuit , c'est un drame à vivre , c'est bien narré mais la mise en page un peu touffue , l'aérer un peu serait profitable au lecteur

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Bonjour Victor ! C'est une maladie pas facile, vous avez l'air de bien vous y connaitre. Vous décrivez bien les symptômes, ça devient concret pour moi. Je sais pas, mais peut-être ça vous intéresserait le topic sur les handicaps ? A tout hasard, je vous mets le lien
https://short-edition.com/fr/forum/le-tam-tam/otisme-o-plein-despoir

Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Un soliloque intérieur qui répond aux sollicitations d’une mémoire qui disparaît.
C’est dans la recherche dramatique de cet homme à vouloir retrouver sa pensée et comprendre le mystère de la tasse, que le texte devient de plus en plus poignant . L’intrus étant lui-même, la tasse va devenir,on le pressent , l’indice terrible de son égarement.

Image de Henri de BASKERVILLE
Henri de BASKERVILLE · il y a
Merci Ginette, vous avez tout compris !
Image de Safia Salam
Safia Salam · il y a
Intéressant. Si je n'avais pas lu sur le forum qu'il s'agit d'Alzheimer, je ne l'aurais pas deviné (mais je ne connais pas bien cette maladie). Je vois qu'il y a quelques erreurs de typographie, comme ces espaces en début de paragraphe. Et je pense deux erreurs qui se sont glissées dans les accords. Est-ce que ce sont des raisons pour le refus ? Je ne pourrais pas vous le dire.
Toujours est-il que je trouve le sujet bien traité, je peux suivre le personnage dans son raisonnement, et je trouve que Jeanne a très bien résumé l'impression qui se degage pour moi de ce ttc : triste et /ou amusant. C'est à coup sûr une maladie terrible, mais il y a aussi dans le personnage quelque chose de terriblement attachant, qui force presque le sourire malgré le drame de la situation.

Image de Henri de BASKERVILLE
Henri de BASKERVILLE · il y a
merci Safia
Image de Jeanne en B
Jeanne en B · il y a
Triste et/ou amusant, un texte qui laisse un goût amer.
Votre passage sur le forum m'a amenée jusqu'à votre page. Bonne continuation

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Voilà, il est mouru

Robert Pastor

Voilà, il est mouru.
Écrasé par un camion, quel champion ! Un livreur trop pressé, le pied au plancher. L'autre traversait la rue, en courant, il poursuivait un ballon comme un couillon. Le... [+]