Comme une odeur de sang

il y a
3 min
80
lectures
36
Qualifié

L'écriture m'est tombée dessus par hasard, sans crier gare, depuis, cela m'étonne et me ravit. Janick LUCAS  [+]

Image de 2018
Image de Très très court
Minuit, la voiture est tombée en panne en rase campagne. Zut! c’est bien sa chance. Citadin, Candide POLTRON se sent démuni comme en terre inconnue. Aucune lumière sauf celles des lucioles de la voute céleste.
La batterie de son portable est très faible. Il a bien essayé d’appeler le service « Caisse assistance » mais il est tombé sur un répondeur : le service est fermé.
Il a peur, il tremble. Le jeune homme redoute de rester dans sa voiture au milieu de nulle part, de nuit en plus. Que faire ? Il entend les hululements des hiboux. Il en a la chair de poule. S’il pouvait trouver un endroit pour dormir et surtout recharger son portable pour demain matin. Il doit bien y avoir une ferme quelque part... On lui avait dit qu’il y avait un hameau près de ce lieu-dit : La Croix Janet. Par la fenêtre, il aperçoit une croix lugubre en granit qui s’élève sur un ciel d’améthyste profond. C’est donc ça.
Il est justement à la croisée des chemins. Il hésite entre dormir dans son carrosse devenu citrouille en éteignant son portable ou sortir dans la nuit noire pour trouver un refuge et recharger son téléphone. De toute façon, il crève de trouille.
Finalement il se décide et s’aventure dans l’obscurité direction la croix spectrale. C’est risqué voire insensé. Des branches craquent sous ses pieds. La route est bordée d’arbres. Il la suit en prenant chaque tronc comme étape. Cela lui parait infiniment long, une éternité puis soudain apparait une lumière au loin comme une fenêtre éclairée. Il n’en revient pas ; il se pince ; est-ce un mirage ? Il avance et aperçoit une petite maison en pierres.
Il s’approche et frappe à la porte. Une vieille dame lui ouvre en claudiquant. Elle est surprise et s’exclame : « Ha, ben ça c’est berlot ! »
Candide regarde la femme parcheminée qui lui sourit. Il se demande ce qu’elle lui a dit. C’est du patois ? La campagne ce n’est pas pour lui se dit-il. Il grelotte de froid et d’inquiétude. Candide s’excuse de la déranger ainsi au milieu de la nuit. Il lui explique que son véhicule est tombé en panne. La grand-mère lui répond qu’il a bien besoin de recharger ses batteries. Elle lui propose l’hospitalité. Elle a une chambre d’ami.
Elle boite vers la cuisine pour lui apporter un bol de soupe. Il la remercie vivement. Il lui demande si elle n’a pas peur de vivre si isolée. Elle hausse les épaules et lui répond : « A mon âge, que peut-il m’arriver ? ».
Le jeune homme s’installe à la table de chêne et se réchauffe grâce au bouillon de légumes tout chaud. Elle lui apporte un peu de pain frais et du fromage. Pour le garçon, c’est un régal. Quel réconfort.
Elle claudique en lui indiquant une porte et lui montre un petit lit. A côté, il y a une petite table de chevet orné d’un réveil-chargeur dernier cri. Surprenant se dit-il. Ouf ! Épuisé, il branche son appareil. Il la remercie et tombe de fatigue sur le matelas.
Vers deux heures, Candide se réveille et n’ose pas allumer la lumière de peur de réveiller son hôtesse. Son portable rechargé, il le met en mode lampe. Il cherche le petit coin. Elle a oublié de lui indiquer. Vu l’heure tardive, cela se comprend. Il cherche à tâtons et retourne dans la cuisine. Et là... sur le plan de travail, il aperçoit un torchon maculé de taches grenat.
Il a peur soudain. Il y a comme une odeur de sang. Est-ce son imagination mais il s’aperçoit qu’il y a des trainées rouges le long du frigo. Cela lui glace le sang. Il n’ose pas l’ouvrir. Il transpire ; il se demande s’il ne cauchemarde pas. Il renonce et retourne dans sa chambre angoissé. Il retire ses baskets mais horreur ! Une bouillie colle à ses pompes comme de la chair écrasée. Et si la vieille était une criminelle sous son air débonnaire. Elle a peut-être découpé en morceaux quelqu’un dans son frigo. Appeler la police oui c’est ça ! Se dit-il. Candide regarde le bas de son pantalon : de l’hémoglobine. NONNN ! Il s’en est mis dans la cuisine. Avec ces taches, il pourrait être accusé de complicité. Pas un bruit dans la maisonnée sauf son cœur qui palpite à tout rompre. L’angoisse monte, monte... Oppressé, Il étouffe. Il tourne de l’œil : Rideau.

Le lendemain matin, la petite dame le réveille. Il est blanc comme un linge, exsangue. Il se rappelle de sa frayeur nocturne, du sang, des trainées sur les meubles, ses baskets rosies. L’horreur.
La boiteuse semble toute guillerette. « Alors mon garçon ? Mal dormi ? ». Il l’a regarde avec effroi. Elle sourit bizarrement. Il ne sait que faire, que dire.
Elle lui propose d’aller dans la cuisine pour le petit dej. Encore les trainées rouges... Elle le dévisage en lui tendant un bol de chocolat et des tartines de beurre frais.
-« Ça ne va pas ? »
Il bredouille « Là, là... »
Elle rit. « Ce n’est rien du tout mon petit ». Elle ouvre le frigo et sort un panier de fraises à moitié écrasées coulant dans son jus dans un chiffon. Elle lui raconte que son neveu lui a apporté la veille dans son sac à dos et qu’il en a écrasé la moitié. Elle lui en propose. Il y en a quelques-unes encore intactes. Il reprend des couleurs. Quelle nuit ! Quel film il s’est fait !
Un sourire étrange déplisse les yeux de la vieille dame en éventails.
Et pourtant... il a senti comme une odeur de sang.
36

Un petit mot pour l'auteur ? 9 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Dranem
Dranem · il y a
Je découvre ce texte cout et noir... on est pas tout à fait rassuré... ça pourrait faire un bon scénario de film.... je passe lire votre dernier texte !
Image de Florent Paci
Florent Paci · il y a
J'ai pensé au film "Le Vilain", avec une vieille dame tout aussi ambigüe et terrifiante. Bravo !
Image de Janick Lucas
Janick Lucas · il y a
Je ne connais pas ce film; je vais regarder.
Image de Florent Paci
Florent Paci · il y a
Albert Dupontel et Catherine Frot au top ;)
Image de Sophie H.
Sophie H. · il y a
Quelle histoire intéressante! Je suis pas super fan des fins ouvertes comme ça, mais celle-ci était bien faite, et l'angoisse tout le long du texte était très bien amenée. Bravo!
N'hésitez pas à allez faire un tour sur mon oeuvre, peut-être vous plaira-t-elle?
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/une-pierre-tombale-impossible

Image de Liam Azerio
Liam Azerio · il y a
Un Court et Noir très agréable à lire, avec une chute ouverte comme je les aime :) Cette mamie ne sucre pas les fraises visiblement !
Merci pour ce texte, Janick :)
Si tu le souhaites, n'hésite pas à lire "Gu'Air de Sang", également en compétition !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/gu-air-de-sang

Image de Topscher Nelly
Topscher Nelly · il y a
Le doute subsiste dans ce très bon texte.Mes voix
Mon texte vous plaira peut-etre ?

Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Ah ! L'énigme n'est pas élucidée !! La suite au prochain épisode !
Si vous le souhaitez , je vous invite à lire et à soutenir mon texte" le prix de la mort" qui est en compétition . Merci .

Image de Lyne Fontana
Lyne Fontana · il y a
Belle et inquiétante épopée nocturne... et le doute qui subsiste avec malice.