2
min

Comme un prunier

Image de Sylvie Loy

Sylvie Loy

510 lectures

80

Qualifié

Quand il est né, il n'a pas pleuré. Pas un cri, pas un hoquet, pas un souffle. Rien.
La sage-femme lui a bien tapé dans le dos à plusieurs reprises. Rien. Il fallait bien se rendre à l'évidence. Or le médecin, revenu de sa pause café à ce moment-là, a crié à la puéricultrice de l'aspirer. Et une fois les voies respiratoires dégagées de toutes mucosités, il a enfin pleuré. C'était à peine audible mais c'était suffisant pour déclarer l'heure de sa naissance.
Les jours suivants, de mémoire d'équipe médicale de la maternité, nul n'avait jamais vu un nourrisson aussi calme. Il ne pleurait jamais. Il fallait même le réveiller pour manger.
De retour à la maison, la cacophonie perpétuelle qui régnait dans l'appartement ne semblait même pas le perturber. Pourtant, la fratrie était nombreuse et de tous âges.
Cependant, un jour, le bébé se mit à pleurer. Au début si imperceptiblement que chacun se mit à chercher la source de ce « miaulement ». Quand on la localisa, on rigola beaucoup. Et l'anecdote fut même partagée sur les réseaux sociaux des adolescents, vidéo à l'appui.
Seulement lorsque les pleurs du bébé s'intensifièrent quelques jours plus tard, forcément, on trouva ça moins drôle. On vérifia s'il avait faim, s'il était propre, s'il n'avait pas trop chaud... Rien n'y fit. Il pleurait comme s'il rattrapait toutes les occasions où il aurait pu s'adonner aux larmes depuis sa naissance.
Finalement le médecin de famille, un vieux de la vieille, établit un diagnostic : les coliques du nourrisson. Voilà. Et ça passera.
Or, cela s'amplifia. Surtout au moment où la mère reprit son poste à l'usine. Avant de déclarer sa dernière grossesse, elle était passée contremaître, et un tel avancement dans une carrière méritait qu'elle ne déçoive pas l'entreprise qui l'employait. Consciencieuse, elle refusa son congé maternité. Le père au chômage technique depuis l'acquisition de leur nouvel écran géant 105 pouces, TV Led Full HD, assurerait la garde.
Face à un phénomène inédit, la patience prévaut. Mais pas longtemps. C'est que le bébé pouvait pleurer deux heures d'affilée sans répit. D'accord, c'était son seul mode d'expression, mais on frisait l'exaspération collective.
Le degré de tolérance face aux pleurs est très varié. Et ils l'avaient tous atteint.
C'est ainsi que le bébé commença à être secoué. Au début, légèrement et maladroitement. On lui sommait de se taire, de dormir... Et puis le secouement devint un geste habituel. Il gagnait en fréquence et en violence.
Un jour, le bébé ne pleura plus. Chacun se congratula. Les coliques du nourrisson étaient remisées au rang de mauvais souvenirs. On joua tous ensemble à un nouveau jeu-vidéo en sommant les plus petits d'aller vérifier de temps en temps si le bébé dormait bien.
Il dormait si bien qu'il ne se réveilla jamais.

PRIX

Image de Eté 2016
80

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Naliyan
Naliyan · il y a
Effrayant et percutant. Bien raconté.
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci pour ta lecture Naliyan !
·
Image de Denis Lepine
Denis Lepine · il y a
un texte tragique mais beau, j'ai voté, je vous invite à découvrir mon texte de chanson: 'dans mon cahier' sur: http://short-edition.com/oeuvre/poetik/dans-mon-cahier
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci Denis, je suis déjà passée vous lire !
·
Image de Maud
Maud · il y a
Dans mon travail j'en connais un de bébé secoué ! aujourd'hui, il a grandit, il ne devait pas marcher ni parler d'après les médecins, mais avec l'attention et l'amour et la patience de la famille d'accueil (e toutes les heures de rééducation multiples) aujourd'hui il marche (encore un peu maladroitement) il parle et suis un cursus scolaire spécialisé, mais il restera handicapé et diminué physiquement et intellectuellement toute sa vie... ou à l'Idef ou travaille un médecin qui bosse avec moi, elle en voit toujours arriver... Parfois il suffit de secouer une seule fois le bébé, pour que sa vie soit infléchie à jamais.... Bravo pour ton texte Sylvie et cette mise en lumière. Il arrive que des parents soient hyper culpabilisés de cette minute de burn out qui a changé leur vie et celle de leur enfant à jamais... placement des enfants, incarcération des parents du premier enfant dont je parlais... personne ne sort indemne.
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
C'est avec beaucoup d'attention que j'ai lu ton commentaire et ton témoignage. Merci de partager ton expérience. Ce phénomène est tragique et encore trop méconnu. Pourtant il suffit de déraper une seule fois, comme tu le dis pour que la vie de toute une famille change à jamais. Merci encore Maud...
·
Image de Patrick Barbier
Patrick Barbier · il y a
Sylvie ou l'art de partir du lumineux pour se décaler vers le noir...
+1 évidemment

·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci Patrick pour ton commentaire "éclairant" mon écriture.
A très bientôt !

·
Image de Malice
Malice · il y a
Texte noir qui interpelle ! +1
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
C'était le but de ce texte, merci Malice pour ta lecture !
·
Image de Jean-Francois Guet
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci Jean-François !
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
C'est terrible car là je ne pas mettre la moindre plaisanterie, bon je vais devenir sérieux pour une fois ! Félicitations pour ce courageux texte
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Parfois j'ai l'écriture noire. Pas souvent quand même.
Mais ce phénomène du bébé secoué m'a secouée moi-même lorsque j'ai commencé à me documenter.
J'ai écrit cette histoire pour mettre une distance avec ce que j'ai lu tout en impliquant les lecteurs (que je suis complexe !)
Merci Thierry !

·
Image de Ghost Buster
Ghost Buster · il y a
Oh ben là, tu viens de me miner le moral pour la soirée !
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Désolée. C'est un sujet qui me tenait à coeur. Parce que j'ai encore trop l'impression que c'est tabou.
Merci d'être passé te miner le moral !

·
Image de Ghost Buster
Ghost Buster · il y a
Non, t'as bien fait, tu sais...
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
C'est atroce ça, Sylvie ! Mais c'est fort bien amené et toujours comme chez vous, très agréable à lire (sauf la dernière ligne !) Vous avez mon vote.
Une nouvelle petite visite à ma pie ? http://short-edition.com/oeuvre/poetik/la-pie-5

·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci Jean pour votre appréciation sur ce texte au sujet sensible.
Je vole de lire !

·
Image de Val
Val · il y a
Arff.... en tant que maman j'ai été touchée par votre texte ,merci d'avoir mis en avant ce fait tragique , que tous ces parents sans patience deviennent stérile ! +1
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Je ne tenais pas émettre de jugement, je le précise. Je pointais du doigt un phénomène tragique.
Merci Val pour ta lecture.

·
Image de Patrick
Patrick · il y a
vous avez raison , il faut aborder ces sujets .
·
Image de Sofifee
Sofifee · il y a
Horrible scène d'un quotidien qui malheureusement existe,
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Oui ça existe. Le syndrome du bébé secoué est un sujet encore trop méconnu je trouve.
Merci pour ta lecture.

·
Image de Michèle Thibaudin
Michèle Thibaudin · il y a
Terrible et si bien écrit! +1
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci Michèle !
·
Image de Laetitia Écrivaine
Laetitia Écrivaine · il y a
Tu m'as scotchée.... Triste...
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci de m'avoir lue et d'avoir laissé ton impression.
·
Image de Laetitia Écrivaine
Image de Lulla Bell
Lulla Bell · il y a
Oups la fin est terrible ! Ce bébé qui s'accroche pour vivre, qui vit si bien qu'il en devient embarrassant !!! Ce récit parait léger à la lecture... presque joyeux et puis il y a cette fin que tu nous assènes : on est secoué ! Ton écriture est vraiment singulière. J'aime la façon dont tu nous narres la vie. Les messages passent bien. Mon vote Sylvie. Bisous
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Tu as relevé son désir de vivre à ce bébé. Jy tenais. Pour mettre en valeur sa vie écourtée.
Pas de blâme, seulement un constat autour de ce sujet sensible qu'est le syndrome du bébé secoué.
Bisous ma Lulla !

·
Image de Anna Hoser
Anna Hoser · il y a
Vous nous avez habitués à plus de légèreté, le début du texte laisse supposer que celui là sera de la même veine, la simplicité de la narration, comme une évidence, m a serré le coeur.
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Je sais bien que j'ai bousculé. Ce sujet est sensible parce que ça touche les bébés. Or il existe.
Merci d'être passée ici.

·
Image de T.L.
T.L. · il y a
.....j'ai failli en pleurer... Tu as raison de partager ce texte, la violence infantile est un fléau qui existe encore dans nos sociétés prétendument civilisées... +1!
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Oui, TL, ça existe encore parce que cette société se veut une société de performance. Or, l'épuisement parental est une maladie, une dépression et si elle n'est pas traitée, le dérapage a lieu. Et ça peut aller vite. Merci pour ton émotion.
·
Image de T.L.
T.L. · il y a
Un engrenage infernal... J'ai repensé aux Misérables avec le recul...
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Les Thénardier ? Maintenant que tu le dis...
·
Image de T.L.
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Terrible ce syndrome du bébé secoué qui touche tous les milieux sociaux.
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Tout à fait. Ce syndrome du bébé secoué touche toutes les catégories sociales. Il suffit d'une fois pour créer des séquelles irréversibles. Merci pour ta lecture.
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Très touché par ce texte bien rendu !! Bravo et merci du partage, bien à toi Luky
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci Luky pour ton appréciation sur ce texte.
·
Image de Cétacé
Cétacé · il y a
terriblement fort et pourtant si simplement écrit... bravo! Parfois l'humour fait place au chagrin, et c'est bien. Ai voté
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci Cétacé pour ta lecture !
·
Image de Lumiyah
Lumiyah · il y a
c'est horrible, ce bébé secoué, et malheureusement ça existe toujours,
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Oui. Et si j'en ai parlé, c'est que j'ai la nette impression que c'était "tabou" et les informations trop rares à ce sujet.
Merci pour ta lecture !

·
Image de Loustik65
Loustik65 · il y a
Braoum dur vraiment.. Bon j'vais essayer de dîner et faire un game !
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Je ne voulais pas "choquer". Juste en parler. Pour que ce soit moins tabou. Et pour dire que le syndrome du bébé secoué existe et peut toucher tout le monde.
Merci pour ta lecture.

·
Image de Chironimo
Chironimo · il y a
ce ne sera pas mon TTC préféré, mais soyons positif: ça fera toujours un chômeur de moins!
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Je réalise à quel point j'ai dérangé. C'est un sujet sensible. Mais j'y tenais.
Merci d'y être passé Chiro !

·
Image de Chironimo
Chironimo · il y a
"dérangé", je le fus, d'où mon commentaire au 2ème degré... désolé Sylvie...
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Ne le sois pas. Ce n'est pas mon genre de prédilection (tu le sais), mais ce sujet est "perturbant" à mes yeux. Tant qu'une histoire a vu le jour. Voilà, c'est tout !
·
Image de Patrick
Patrick · il y a
avec un démarrage difficile on aurait pu imaginer une fin plus heureuse pour lui , mais la narratrice a vu les choses autrement . peut -etre le milieu familiale, bien que dans un autre texte un enfant mourrait en manipulant un pistolet ,le milieu familial avait l'air pourtant mieux . mais que font les adultes ? pourquoi les enfants trinquent -ils autant . ? bon , c'est bien écrit , le temps employé sied bien à ce récit . bravo
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Tu tombes sur deux textes sensibles. Dans lesquels j'ai mis toute mon impuissance à pouvoir "sauver" ces enfants. Pour dénoncer en quelque sorte des sujets qui me touchent (les armes, le syndrome du bébé secoué).
Mais mon écriture reste joyeuse en général.
Merci pour ta lecture fidèle Patrick.

·
Image de Gerard de Savoie
Gerard de Savoie · il y a
je préfère nettement les textes plein d'humour que tu écris avec tant de talent, ton écriture est faite pour la gaité et la joie........mais,,,,.c'est ce qui est terrible.....c'est bien écrit........
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Gherb, j'ai bien conscience d'avoir surpris et peut-être même déçu en changeant de registre.
Mais tu sais comment c'est en écriture: un sujet te touche et il faut le mettre en mot, vite, comme une nécessité absolue.
C'est ce qui m'est arrivée là.
Mais tu auras encore l'occasion de lire des trucs rigolos de moi, promis !
Merci pour ta lecture !

·
Image de Patrice PERRON
Patrice PERRON · il y a
Excusez-moi tous les deux d'intervenir dans votre échange : Je ne pense pas qu'on puisse être déçu, car ta qualité d'écriture est là. Nous sommes plutôt habitués à tes textes souriants, drôles etc..., mais pour ma part, j'aime bien découvrir d'autres registres. Par contre, chacun peut être ou pas, gêné, mal à l'aise sur ce type de sujet. Je le ressens comme ça. A vous lire. Patrice.
·
Image de Gerard de Savoie
Gerard de Savoie · il y a
je réalise que j'ai commenté un peu durement ce texte.... le sujet est difficile mais tu l'abordes avec talent...
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Je n'ai décelé aucune dureté de ta part. Tu as été surpris je pense. Merci pour tes mots encore une fois Gherb.
·
Image de Ody
Ody · il y a
...pour des prunes...
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Oui. Comme tu dis. Tout ça pour rien.
·
Image de Eric Gillot
Eric Gillot · il y a
Le plus dur, dans ces cas-là, c'est qu'on perd les alloc's !
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci pour ta lecture Eric.
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
C'est horrible ! Mais j'ai ri à votre commentaire. J'ai horriblement ri. J'en ris encore...
·
Image de Osolaris
Osolaris · il y a
Insupportable.
Rigoureusement bien écrit.

·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci Osolaris pour ton appréciation ici aussi.
·
Image de JPM
JPM · il y a
Et dire que cela arrive ...
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Oui. Et en me renseignant avant d'entamer l'écriture de ce récit, j'ai trouvé que c'était comme "tabou" comme sujet.
Merci pour ta lecture.

·
Image de Taï Land
Taï Land · il y a
C'est ... bluffant ! Bravo, bon travail
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci Taï Land encore une fois !
·
Image de Mick
Mick · il y a
Outch ! Eh bien je dois dire que la fin de ton texte m'a secoué... On a forcément un mauvais pressentiment quand le texte est classé dans les "drames" et la chute en devient plus attendue, plus "évidente" mais tout de même. Ce que j'aime (et qui m'embête aussi parfois), c'est le fait que tu n'entre pas dans les détails. Je dis que ça m'embête car en général j'aime bien les détails, sauf qu'ici c'est écrit de telle manière qu'on doit imaginer ce qu'il se passe entre deux scènes, ce qui justifie cette finalité tragique. Et je trouve ça vraiment bien de donner un contexte et quelques éléments au lecteur, puis de le laisser libre d'imaginer ces fameux détails. Je vote évidemment pour ton texte sans hésitation possible.
(HS : j'suis un peu triste, mon texte soumis pour la compétition n'a pas été retenu :( )

·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
C'est Short qui classe les textes en compétitions.
Tu l'as vu, moi, c'est le court. Souvent les détails et les descriptions ne m'aident pas. Ils m'embrouillent l'esprit car je suis attentive à la progression de mon histoire, épurée, jusqu'à une chute soignée. C'est mon truc !
Merci pour ta lecture attentive.

·
Image de Patrice PERRON
Patrice PERRON · il y a
Terrible ! Même si j'ai vu la fin (dans tous les sens !) arriver, c'est terrible quand même. C'est bien écrit, tu t'es bien imaginé la scène ou alors, tu as lu/vu des reportages sur le sujet. Je visualise bien ton récit. Mais ça fait quand même froid dans le dos. Il y a aussi des expressions utilisées pour plaisanter mais qui illustrent bien la situation, du genre : tiens, tu as dû être bercé contre un mur ! Du coup, l'utiliser devient presqu'un acte de complicité passive. A te lire. Kenavo emberr ha devezh mat. Patrice.
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
J'avais la scène sous les yeux, en effet. Le contexte était clair. Les personnages marqués.
Et j'ai écrit d'une traite. Et je suis d'accord avec toi sur l'emploi de ces expressions inadéquates qui ne font rien avancer.
Merci de m'avoir lue Patrice.

·
Image de Sauvagere
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Oui. Une triste réalité qui existe malheureusement.
·
Image de Prijgany
Prijgany · il y a
Oh purée ; la dernière ligne qui tue, encore - enfin, là vraiment -. Texte excellent Sylvie ; convulsion, apnée du sommeil ? En tout cas, je me demande qui a gagné au jeu vidéo (faisons dans la noirceur jusqu'au bout de la nuit).
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Un récit dramatique, oui, j'ai conscience que je change de registre radicalement. Mais ce sujet m'a toujours fait peur alors je l'ai traité encore une fois pour mettre de la distance.
Pour tous, c'était un Game Over. ( humour très noir foncé sombre) !

·
Image de Lily Rause
Lily Rause · il y a
C'est tellement bien écrit et tellement réaliste !
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci Lily Rose !
·
Image de Virginie Colpart
Virginie Colpart · il y a
Tu racontes tellement bien ton histoire, que j'y étais, j'ai tout vu et je ne pouvais rien faire...
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Ton commentaire est un compliment que je prends avec plaisir malgré mon récit à la chute tragique.
Merci Virginie.

·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Oups ! Dire que c'est moi (qui ne m'en prends jamais aux mineurs !) qu'on traite de killeuse ! :-(
Mais toujours ce talent de conteuse... auquel les keufs ne seront sans doute pas sensibles ! Ceci dit : le congé maternité non pris était-il vraiment le signe d'une conscience professionnelle ? ;-)

·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Pour le coup, ce texte-là traite d'un sujet sérieux. C'est un sujet auquel je suis sensible.
La notion de "dérapage" est là, inquiétante. Pour chacun.
Le congé de maternité non pris est venu pour étayer une attitude de cette femme au travail c'est tout.
Mon avis est autre. ( Heureusement !)

·
Image de Christiane Tuffery
Christiane Tuffery · il y a
D'accord avec toi sur le congé maternité. Après, on se plaint du patronat esclavagiste. C'est comme les gens qui ne prennent pas leurs congés.
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Waouh!!! Bouleversant.
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci Annelie pour ta lecture !
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Je me sens un peu secoué là! Bien sûr ce phénomène existe. Certaines personnes pensent qu'en le secouant (punition), le bébé va s'arrêtait mais c'est le contraire à 100%. Je reste cependant septique sur l'inconscience de cette famille qui ne se rend compte de rien. Ce texte qui dérange, est très bien écrit. La simplicité fait mouche!
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
C'est un geste qui n'obéit à aucun sens. C'est une réponse inadaptée. Le syndrome du bébé secoué est lié à l'épuisement parental je pense. Voici un lien éclairant:
http://syndromedubebesecoue.com
Merci pour ta lecture !

·
Image de Claudine Lehot
Claudine Lehot · il y a
Ton histoire est vraiment bien menée, tu as un énorme talent de pouvoir aussi bien écrire des histoires drôles et des drames. Un sujet horrible et pourtant qui existe... Comment une mère peut en arriver là, secouer son bébé ?
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
L'épuisement maternel ou le burn out. Tous les parents sont susceptibles d'être touchés par une fatigue installée. Secouer son bébé est parfois une manifestation de cette dépression je pense.
Merci pour ton soutien et tes mots à mon égard !

·
Image de Claudine Lehot
Claudine Lehot · il y a
c'est vrai, finalement un geste d’énervement peut arriver à toutes mères....
·
Image de Logan43
Logan43 · il y a
Bonsoir Sylvie, au début de ton texte, j'ai cru que celui-ci allait être exclusivement drôle, et puis la fin, terrible, est arrivée et je me suis retrouvé bouleversé
par le destin tellement triste de ce pauvre bébé.... Tu as réellement une écriture magique, car tu m'as captivé dans cet écrit dramatique comme tu as pu me divertir ou me faire rêver dans d'autres textes, poèmes ou haïkus de ta création. L'écriture doit susciter de l'émotion, des réactions, du rire, des larmes, et tu
possèdes indiscutablement ce don d'entrainer le lecteur ou la lectrice partager ta sensibilité, triste ou joyeuse, par la grâce de ta plume scintillante de talent...
Merci pour cette lecture si forte et émouvante, à très vite... je vote, bien entendu +1!
Noel.

·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Je ne sais pas quoi répondre face à ce commentaire. Merci Noel pour tes mots en ce qui concerne mon écriture, j'en suis terriblement touchée. Surtout que je suis la proie de doutes pas possibles souvent.
Ce sujet du syndrome du bébé secoué me hantait depuis longtemps: il me fallait créer une histoire pour l'éloigner et peut-être susciter une prise de conscience. Car ce phénomène peut toucher toutes les catégories sociales. Un parent victime d'épuisement est potentiellement sujet à le faire. Voici un lien d'informations:
http://syndromedubebesecoue.com
Merci Noel pour ta lecture et ton soutien !

·
Image de Valéry Hardiquest
Valéry Hardiquest · il y a
Douche froide avec les dernières lignes. Changement de registre radical (j'avoue être un peu moins fan) mais toujours cette écriture qui happe. Et donc toujours mon vote.
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
J'ai l'écriture "ambivalente" et j'écris selon ce qui me touche. Parfois c'est un sujet grave comme celui du syndrome du bébé secoué.
Rendez-vous au prochain texte qui sera plus drôle, promis ! Merci Valéry pour ta lecture !

·
Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Bon, alors là, on passe à un autre registre, on est dans le noir et franchement c'est très réussi ! Sans aucun pathos, un grand coup de poing. Bravo, Sylvie. Mon vote, enthousiaste.
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci Bruno. Oui, je change parfois de registre. Faudrait que je prévienne car j'ai réalisé en lisant les commentaires que j'ai beaucoup surpris.
Merci pour tes mots et ta lecture Bruno !

·
Image de Noli Nola
Noli Nola · il y a
Auteur prolifique et toujours sensible, vous avez le chic pour embarquer les gens, je suis embarquée, même si... Mon vote
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Je sais que le sujet est sensible et j'en ai conscience.
Merci pour ta lecture Noli Nola !

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Ouch !!! J'en ai mal au ventre... Et pourtant. je ne savais même pas que c'était possible, jusqu'à un reportage il y a quelques années sur le syndrome des bébés secoués. Il est terrible ton texte. D'abord un sourire, cette famille ordinaire un peu dépassée ressemble à toutes les autres. Puis ces quelques lignes sèches, claquantes comme un coup de fouet. Et nous voilà glacés.
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Le syndrome du bébé secoué, je trouve que c'est un sujet encore méconnu. J'ai comme l'impression que c'est un peu tabou même. Je suis tombée sur un site d'information bien fourni et avec les moyens d'informations d'aujourd'hui, je trouve ça bien que les parents puissent y avoir accès. Ce phénomène n'est pas anodin et peut toucher toutes les catégories sociales et surtout un parent victime de l'épuisement parental, parce que ça existe aussi.
Je mets le lien ici pour ceux que ça intéresse: http://syndromedubebesecoue.com
Merci pour ta lecture !

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Ce reportage que j'avais vu, dans un service de pédiatrie, m'avait bouleversée, tant pour ces petits êtres malmenés (avec séquelles parfois très lourdes) que devant la détresse des parents... C'est terrifiant.
·
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
terrifiant et pourtant proche d'une réalité souvent relatée, l'abomination des châtiments corporels qui commencent parfois comme une habitude d'éducation, une petite claque ça ne tue personne ... ? eh bien si - ça tue les enfants et tu le racontes bien Sylvie, si ça ne les tue pas sur le coup, ça fragilise leur estime de soi, leur confiance en l'autre et amène l'adulte qui se construit à le faire dans la souffrance ... merci pour cette mise en lumière sur un problème qui parait encore au quotidien
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Oui Laurette même si certains enfants ont de "chance" de ne pas en mourir, il existe des séquelles psychologiques mais aussi motrices et intellectuelles.
Sais-tu que le syndrome du bébé secoué peut être aussi le fait d'un parent qui joue en faire sauter en l'air son bébé ? Une violence sous forme de jeu méconnue. Le cerveau du bébé flottant dans sa tête. Et les lésions se créent...
Merci pour ta lecture !

·
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
merci pour ce commentaire Sylvie - je te sais friande de Christian Bobin, j'ai écrit pour mon fils en pensant à lui
http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/et-pendant-ce-temps-christian-bobin-dort-avec-moi --- partage partage joyeuse journée Sylvie

·
Image de Pradoline
Pradoline · il y a
Épouvantable à glacer le sang, et pourtant, ça existe, malheureusement... Sylvie, tu as une plume fort habile dans le tragique aussi...
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci Pradoline pour cette appréciation. Ce texte a suscité beaucoup de surprises. C'est une histoire que je couvais en moi depuis longtemps et qu'il fallait que j'écrive. Merci encore !
·
Image de PatDeb
PatDeb · il y a
Sylvie, tu arrives à changer de registre, comme de chemise si je puis dire.. Tu nous racontes cette tragédie, avec un style épuré qui n'admet aucune fioriture, aucune redondance... Ce qui donne à ton histoire une réelle profondeur, une émotion à fleur de peau...Bravo pour cette performance.
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Je n'ai pas l'écriture "stable" ! Même si je me sens à l'aise dans l'écriture humoristique, parfois, je suis touchée par des sujets que je mets en mots en inventant un contexte. C'est le cas ici. Merci d'y avoir lu ce que je voulais y mettre. Merci pour tes mots également. A bientôt Patrick.
·
Image de Fantec
Fantec · il y a
Le ton est froid, clinique mais correspond à la situation. J'ai un petit bémol concernant la description de la famille qui est socialement connotée comme si...
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
J'ai posé un cadre et un contexte. Cette famille peut être une autre famille. Le syndrome du bébé secoué touchent TOUTES les catégories sociales. Je ne juge pas, je n'accuse pas. Je raconte c'est tout.
Merci Fantec pour ta lecture !

·
Image de Granydu57
Granydu57 · il y a
Emouvant et dire que cela arrive parfois, pauvre petit poussin.
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Cela arrive beaucoup plus qu'on le pressent. J'ai beaucoup lu à ce sujet. Et les chiffres sont hallucinants. Je ne parle pas seulement des décès suite à cet acte mais des déficiences mentales et physiques qui se déclarent à vie.
Merci Grany pour ta lecture.

·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Terrible et terrifiant ! La simple idée que ce drame puisse exister, et existe hélas, remplit d'effroi. Ce texte pourrait servir de sonnette d'alarme.
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Je n'ai pas la prétention d'éclairer ou d'apporter des information supplémentaires sur ce sujet. Mais oui Patricia, si en le lisant, certaines personnes peuvent pressentir les conséquences de ce syndrome du bébé secoué, j'aurais écrit utile.
Merci beaucoup !

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Au départ, j'ai pensé à cette vidéo de Goldman : "juste après" où l'on voit un bébé s'éveiller à la vie après des secondes et des secondes d'angoisse juste après l'accouchement! (magnifique chanson d'ailleurs!); bref, là c'est juste horrible ce que tu nous donne à voir! Ce qui prouve que tu as atteint, encore une fois, ton but Sylvie! Allez la prochaine, tu nous fais "juste après"? Juste une fois dis?
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Je connais cette vidéo poignante qui me tire les larmes à chaque fois ! Et je n'y avais pas pensé en commençant mon histoire mais maintenant que tu le dis, oui, il y a quelques similitudes. Je sais que ce sujet est horrible. Mais je me suis dit que je pouvais écrire une histoire fictive autour pour aborder ce thème dont on ne parle pas beaucoup. Tabou ? Peut-être. Or, il existe et touche beaucoup de bébés dans toutes les catégories sociales.
Merci Luc pour ta lecture !

·
Image de Christiane Tuffery
Christiane Tuffery · il y a
je sais qu'avec toi il faut s'attendre à tout et, là, au pire. Je sais aussi qu'il faut dépasser les 1er, 2ème et 3ème degrés malgré l'horreur de la situation.
Un enfant de plus dans un foyer déjà bien pourvu où chacun a sa place, ses préoccupations, ses urgences de vie, ses priorités. Ce petit bout de chou, lui, n'a vraiment pas sa place, mais il en est ainsi dans certaines familles un peu...dépassées psychologiquement.
On ne sort pas que secoué de notre lecture.

·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
J'ai l'écriture ambivalente. Pour le coup, là, j'installe un drame. Parce que ce sujet me tenait à coeur.
Le syndrome du bébé secoué existe. Je n'accuse pas. Je raconte.
Merci Christiane pour ta lecture !

·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un récit plein d'émotion et bien écrit! Mon vote!
Il ne nous reste très peu de temps avant la Finale!
Mes trois poèmes, “Un linceul blanchi”, “Hurlements glacés”
et “Crachins de glaçons”, sont en compétition pour le Prix
Haïkus d’Hiver 2016. Merci de les lire et les soutenir s’il vous plaît!
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/linceul-1
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/aquilon
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/vent-du-nord-1

·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci Keith, je m'en vais vérifier mes votes chez toi.
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un grand merci, Sylvie!
·
Image de Claude Moorea
Claude Moorea · il y a
Terrible cette nouvelle, j'en ai été secouée moi aussi !
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Une nouvelle que je couvais en moi depuis longtemps. Merci Claude pour ta lecture.
·