Comme un poisson dans l'eau

il y a
2 min
454
lectures
32
En compétition

Ecrire et partager ces petites bribes de bonheur qui traversent nos vies...savoir les apprécier quand elles sont là pour s'en souvenir plus tard  [+]

Image de Automne 2020

Ma tasse de café à la main, je me dirige vers mon fauteuil. Le salon est plongé dans le noir. Il n’est que 13 heures à l’horloge mais Cathy a déjà fermé les volets. J’aimerais croire que c’est à cause de la chaleur mais je pense plutôt qu’elle déprime. Se couper ainsi de l’extérieur et dormir la majeure partie du temps est un signe. À son réveil, nous parlerons. Il est temps.
J’allume la lampe, m’installe et prends mon livre. Mon stylo ! Bon sang ! Où j’ai bien pu le laisser ? Dans la cuisine certainement. Je finis mon café et repars avec ma tasse. De nos jours les livres sont truffés de fautes et j’ai absolument besoin de mon stylo. Il est bien là, à côté de la cafetière.
Allez ! Un autre café mais le dernier, sinon je vais me transformer en pile électrique. Tiens ! Il n’y a plus de dosettes. Pourtant je suis certain d’avoir rempli le pot ce matin ! Qu’à cela ne tienne, je vais goûter un peu de mon Chivas régal 25 ans d’âge. Juste un peu !
15 heures. Mon verre à la main, je me dirige vers mon fauteuil. La lampe est encore allumée et les volets déjà fermés. Cathy ne va pas bien ! Il faut vraiment qu’on parle. Ce n’est pas bon de vivre ainsi, dans le noir. Et ça déteint sur moi ! Y a qu’à voir les dosettes ! Je n’ai quand même pas bu tant de café ! Vingt-quatre dosettes depuis ce matin ? Une discussion s’impose. Mais d’abord mon whisky. Je prends le livre et...
Mon stylo ! C’est pas possible ! Je l’avais à l’instant ! Il faut avoir un stylo pour lire ! Où est-il ?
La cuisine bien sûr ! Il est à côté de ma tasse et de la cafetière qui n’a plus de dosettes ! Bizarre car je suis certain d’avoir rempli le pot ce matin. Je regarde l’heure à la pendule : 16 heures. Et si je goûtais ce fameux whisky oublié dans le bar.
Ça alors ! La bouteille est sortie ! Je n’en bois jamais ! Je verse une dose dans un verre et me dirige vers mon fauteuil. Il y a déjà un verre sur la table, vide. Cathy ! Ça me fait de la peine qu’elle se soit mise à boire. Ça et les volets fermés en pleine journée. Et cette lampe encore allumée ! Il faut vraiment que l’on discute tous les deux, dès qu’elle sera réveillée. Tout en buvant le nectar ambré, je me plonge dans mon livre. C’est d’une nullité déconcertante ! Déjà la ponctuation me rebute. Mon stylo, vite ! Où est-il ? J’étais sûr de l’avoir pris. Je regarde la pièce autour de moi : pas de stylo en vue. J’ai dû le laisser dans la cuisine.
17 heures. Il est là en effet, près de la cafetière. J’ai envie d’un café mais je constate qu’il n’y a plus de dosettes. Bizarre, j’ai rempli le pot ce matin... de toute façon il est trop tard pour un café. Je vais me servir un verre de ce sublime single malt 25 ans d’âge, je l’ai bien mérité.
Je ne trouve plus de verres dans le bar ! Ho Ho ! Ils sont tous sur la petite table, à côté de mon livre ! Cathy ! Oh non il faut que cela cesse ! Je n’en peux plus ! Pour commencer : ouvrir les volets !
Je n’en crois pas mes yeux : 18 heures et dehors il fait nuit, en plein été. Mon fauteuil se met à tourner avec les verres remplis de dosettes de café. Mon stylo vient chercher mon livre et ramène les dosettes à la cuisine, me bouscule et me jette sur le sol qui tourne de plus en plus.
Lorsque je reprends connaissance, Cathy est avec un pompier. Elle dit qu’elle dormait, que le bruit l’a réveillée, que ça ne peut plus durer. Elle parle de moi, de syndrome de Korsakoff, de trouble du rythme circadien.
Je la regarde et lui dis : Cathy, il faut qu’on parle...
Mais j’ignore de quoi.

32
32

Un petit mot pour l'auteur ? 54 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
J'ai beaucoup aimé les allers et retours de ce texte ! Y avait-il un thème à respecter pour ce concours ? Bravo et une invitation à lire "Erreur d'impression" en lice ! Merci Christine!
Image de Christine Borie
Christine Borie · il y a
J'avais écrit ce texte pour un jeu d'écriture dont le thème était "déjà vu"!

Je vais voir votre texte!!!

Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Un texte très bien mené qui tente de nous perdre dans la confusion mentale de cette femme pour laquelle on ressent finalement, en connaissance de cause, une sincère empathie...
Image de Christine Borie
Christine Borie · il y a
Merci! Mais la confusion mentale n'est que dans l'esprit du mari. C'est lui qui est malade mais, de ce fait, que d'empathie pour sa femme!
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Il est vrai. Peut-être est-ce parce que vous êtes une femme, que mon esprit a malgré lui fait du personnage principal une femme.
Image de Christine Borie
Christine Borie · il y a
Mais c'est vrai!!!! Je n'avais pas vu les choses sous cet angle! Et c'est vrai que nulle part je ne me sers du masculin!!! Bravo!
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Tout au contraire, Christine ! Je n'ai pas su relever la forme masculine de l'adjectif dans cette phrase comme dans d'autres. Pour exemple : "j'étais sûr de l'avoir pris". Mais quoi qu'il en soit, au masculin comme au féminin, votre texte est très bon :-)
Image de Christine Borie
Christine Borie · il y a
Merci! Merci! Merci!
Image de Mireille Bosq
Mireille Bosq · il y a
Une lente plongée vers un avenir qui s’obscurcit de plus en plus. Très bien dosé (pas en café!) et mesuré.
Image de Christine Borie
Christine Borie · il y a
Merci Mireille!
Image de Julien1965
Julien1965 · il y a
Texte original et surtout bien traité car en lien avec un sujet douloureux...
Image de Christine Borie
Christine Borie · il y a
Merci!
Image de Paul Royaux
Paul Royaux · il y a
Quel beau syndrome!
Image de Christine Borie
Christine Borie · il y a
Merci!
Image de Gilles Pascual
Gilles Pascual · il y a
Il est souvent intéressant que le récit soit conté par une personne malade qui ne comprend pas ce qui se passe et entraîne le lecteur dans différentes hypothèses qui échouent l'une après l'autre jusqu'à ce que la chute retourne une fois de plus et définitivement la situation.
Ici, c'est parfaitement mené, donc très perturbant ! Miam !
Excellent texte, bravo !

Image de Christine Borie
Christine Borie · il y a
Merci beaucoup!!!
Image de Xavier Lhomme
Xavier Lhomme · il y a
Titre judicieux, style élégant et adapté, sujet casse-gueule et maintes fois traité, mais revu avec originalité, construction efficace, chute bien trouvée... Ce texte est vraiment excellent. Bravo !
Image de Christine Borie
Christine Borie · il y a
Merci à toi!
Image de Stéphane Sogsine
Stéphane Sogsine · il y a
un petit drame traité en comédie. Délicieux !
Image de Christine Borie
Christine Borie · il y a
Merci!!!
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
Il faut vraiment qu' on en parle
Image de Christine Borie
Christine Borie · il y a
.-)
Image de LES HISTOIRES DE RAC
LES HISTOIRES DE RAC · il y a
Apparemment, je ne suis pas la seule à avoir un stylo qui fuit !
Image de Christine Borie
Christine Borie · il y a
Ho ho, joli!!!!

Vous aimerez aussi !

Très très courts

À corps perdu

Pauline Métais

Je m’éveille enfin de cette longue nuit de cauchemar. Mais rien n’a changé entre mon rêve et la réalité. Je suis cette grande reine égyptienne, étouffée et momifiée sous des couches de... [+]