Colère

il y a
1 min
46
lectures
0

Romain S'pet c'est un bonhome qui a appris à se nettoyer l'esprit en écrivant et qui finalement y a prit goût. Romain S'pet c'est un mec qui parle de lui à la troisième personne, parce que ça  [+]

La colère, en un bouillon de sang qui n’est pas le mien, monte, monte et monte encore. Me pousse. A crier. Frapper. Agresser. Expulser sur l’autre. La rendre responsable pour ne pas l’être soit. Il ne peut être vrai ce sentiment. Il ne peut qu’être infondé. Le regarder de près, y faire face comme on regarde un monstre dans la nuit en espérant qu’il ne nous sautera pas au visage pour nous défigurer. Mais jusqu’où peut me mener cette colère. Avide, puissante, insatiable. Sans origine. Comme tapis dans le bois la nuit. Le loup attaché à l’arbre se nourrit de la peur et grogne plus fort quand il ne comprend pas. Je ne comprends pas ce qui se passe en moi, ce qui monte. Déchirer mon âme et laisser s’extirper le mal pour ne plus avoir à l’accueillir ce malin que l’on a glissé en moi. Je me rappelle les trempes reçu, expiation d’une rage qui n’était déjà pas la sienne. La génitrice mal menée, plus tôt. La violence, un quotidien, une banalité. A coté, une douceur la sienne. Une plaie au final. Refermée et intériorisée. Le loup hurle et grogne attaché à son arbre. L’enfant court dans la nuit noir pour se sauver, mais la course est insensée elle ne mènera nulle part. C’est du surplace. Ereintante épreuve d’échapper à l’inextricable. Il faut le caresser le loup, gros, vieux, monstrueux et puant. Lui expliquer que tout ira bien. Mais tout ne va pas bien ! Alors détache le loup, ca ne pourra être pire. Affronte-le et terrasse la bête immonde qui t’habite. C’était son combat. Elle était trop jeune et elle le regrette. Elle regretterait si elle se rappelait. Va ! Avance. Il n’est pas de poids duquel tu ne puisses te défaire.
Explique-lui que ce ne peut plus être. Plus de la sorte. Demain sera meilleur quand tu feras fi de ce qui n’est pas ton malheur. Il est mort et emporte avec lui ses secrets et transmets ses peines. Ses douleurs. Faire table rase des immondices qui ont pourri assez d’âme qui auraient pu être pures. Belles. Innocentes. L’innocence, ils l’ont perdu. Ne bafoue pas celles d’autres à ton tour. Ne commet pas leurs erreurs.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,