2
min

Code Postal 50059 Vinci

Image de Amicxjo

Amicxjo

119 lectures

88

Du côté de l’Italie, en Toscane Code Postal 50059 Vinci, période Renaissance ou pas loin...

— Léonardo venez me rejoindre dans la couche me présenter encore une fois vos hommages.
— Je reviens vite, Mamie, laissez-moi, récupérer de la force en puisant dans la lueur des étoiles.
— dépêchez-vous, mon butor de mari rentre demain... Ses élans sont violents à l’égard de l’objet de satisfaction qu’il voit en moi. Je veux encore de votre douceur et de votre chaleur...

Monna Lisa était insatiable, il se noyait dans son sourire mystérieux, comme à l’instant dans la lueur hypnotique de l’étoile couleur saphir qui semblait le regarder. Soudain son esprit fut assailli d’images, de champs, de symboles, de descriptions. Il ne percevait rien, il s’imprégnait d’idées, de concepts, d’informations. Il assimilait tout, ne comprenait rien, mais il trouvait tout cela bon et sucré comme les élans magnifiques de Monna Lisa Gherardini.
Il perdit la notion du temps et l’eau cristalline du savoir coula dans son cerveau telle une source prodigieuse.
— me revoilà Mamie...
— venez vite, mon aimé, vous fondre en mon sein...

Le soleil revint et réveilla Léonardo d’une langue chaude. Il n’avait pas entendu Monna Lisa, quitter le lit qu’une honnête femme n’aurait jamais dû fréquenter, pour rejoindre Francesco del Giocondo, son marchand d’étoffe de mari.
Il avait faim ce matin là quand il se souvint de l’étrange étoile qui l’avait subjugué pendant l’entracte du doux match qui l’avait uni de la belle Monna Lisa.
Le cerveau de Léonard réveilla son corps, il avait besoin d’énergie pour exprimer tout ce qu’il avait emmagasiné pendant sa folle nuit. Le jambon de parme, le pain et le bon vin de Toscane le rassasièrent en même temps que le corps, accessoire indispensable à toute bonne philosophie.

Repu, il essaya de voir si l’étoile bleu-saphyr était encore là, mais bien sûr les étoiles se cachent toujours du soleil.
Les oiseaux virevoltaient grignotant sans répit la manne céleste des insectes imprudents.
Être un oiseau s’élever, devenir un oiseau, voler...
Il lui sembla que son dossier de croquis frémissait et l’appelait, un courant d’air sûrement.
Comme il avait bonne mine il fabriqua le crayon puis malgré le fait qu’il avait une main droite très gauche et une main gauche très adroite, il dessina le premier hélicoptère auquel il aurait fallu, non pas serrer mais faire tourner la vis pour le faire voler. Pas trop prudent comme mode de fonctionnement, il lui fallut donc inventer le parachute par sécurité bien sûr. La frénésie de l’invention s’était emparée de lui, Il en oublia de se nourrir et sauta le repas, mais pas en parachute carré chimérique.
Puis d’autres prodiges émergèrent de son esprit :
La mitrailleuse multi-canonnées,
Le scaphandre,
Le char d’assaut,
L’arbalète géante,
La bicyclette,
La calculatrice (remake),
Le roulement à billes,
L’automobile à ressort,
Les planches anatomiques, et des tas de trucs pour lesquels il n’a pas pensé à déposer de brevet !
Et tellement d’autres machins et bidules dessinés et codés dans ses codex...
Le 7° jour ou la 7° année, peu importe, notre Dieu de l’invention innovante se reposa en réinventant la peinture.
Il se dessina sous la forme de l’homme de Vitruve puis il peignit le portrait de Monna Lisa et son improbable sourire sous le nom de la célèbre et toujours mystérieuse Giocondo (Joconde) et Leonardo devint l’accessoiriste du ‘Da Vinci code’.

PRIX

Image de 2019

Thème

Image de Grand Public
88

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Guil GDéon
Guil GDéon · il y a
Pétillant et irrévérencieux, on aime !
Image de Amicxjo
Amicxjo · il y a
merci
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bravo pour cette histoire originale et racontée avec tant d'humour ! Une invitation à revenir jouir du parfum et de la lumière de mon haïku, “Éclats de lumière”, qui, grâce à vos voix, est en Finale pour le Grand Prix Printemps 2019 ! Merci d’avance ! https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/eclats-de-lumiere
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Que n'a-t-il inventé ce sacré bonhomme. Bravo, Amicxjo, pour votre bel humour ! +5
Image de Paul-Sébastien
Paul-Sébastien · il y a
On n'a pas l'habitude de lire Léonard ainsi, vous le rendez très humain. Mes voix.
Et je vous invite à venir me lire, si vous avez quelques instants.

Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Un récit qui ne manque pas d'originalité
Image de Stéphane Livino
Stéphane Livino · il y a
Très original...et crédible !!! 👍
Image de JD Valentine
JD Valentine · il y a
Du sang, de la sueur et de l'inventivité...Un Léonard bon vivant. J'adore votre univers. Mes voix.
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
En reprenant à l'envers le post d'un autre intervenant ci-dessous : foutraque et marrant.
Et citant un dessin humoristico-satirique intitulé "Renaissance-mania : Macron fête Léonard". Réflexions du grand chef devant le tableau (sous vitre blindée) de Mona Lisa :
- 80% des gens trouvent sa Joconde décevante... Un peu comme mes annonces de jeudi dernier... Vous voyez, nous avons beaucoup de choses en commun...

Image de Amicxjo
Amicxjo · il y a
le plus beau de tous c'est le nombril de macron, qui en fera un tableau pour le Louvre???
Image de Gérard Le Gal
Gérard Le Gal · il y a
J'aime cette histoire contée avec humour !
Image de De margotin
De margotin · il y a
Je vote