Claire

il y a
3 min
1 730
lectures
919
Finaliste
Public

Absente quelque temps... Petits textes sans prétention. https://short-edition.com/fr/oeuvre/strips/les-petites-cheries-de-madame-faustine-1 Lien des publications libres du site :  [+]

Image de Hiver 2018 - 2019

Quand elles m'ont demandé quel métier je voulais faire plus tard, j'ai répondu naïvement celui de comédienne, et un autre plus réaliste, mais je ne me souviens plus lequel. J'aurais dû réfléchir et m'abstenir, car j'ai bien deviné, sur les visages des personnes du conseil d'orientation, leur sourire narquois esquivé. Elles m'ont prise pour une idiote, à coup sûr. Elles m'ont dirigée vers l'Enseignement Technique. C'est comme cela que je me retrouve dans la peau d'une petite secrétaire. Après, les grandes études ne me branchaient pas vraiment. Mon diplôme de sténo dactylo correspondancière en poche, je suis devenue active au lieu d'actrice. L'air de rien, vous enlevez une lettre d'un mot, en changez une autre, et votre vie se transforme.

J'exerce dans un Cabinet d'Assurances. Entre le courrier à taper, les dossiers à terminer, trier et classer, je ne manque pas de travail. Et Claire par ci, et Claire par là, je ne sombre pas dans l'ennui. Faut pas croire que je fais de la figuration, non, j'assume complètement mon rôle. Même que mon supérieur me donne toute sa confiance. Il m'a laissé les clés de la boutique pour quelques jours. Il avait quelque chose à régler, je ne sais ni quoi, ni où. Il rentre aujourd'hui, juste le temps de me mettre à jour. Comme j'ai lambiné un peu en son absence, je vais prendre mon poste plus tôt ce matin.

J'entre dans le local et remarque aussitôt la vieille Olivetti sur mon bureau. Où est donc ma Typewriter ? Elle était pourtant là, hier encore, à mon départ. Un coup d'œil à ma montre, pas le temps de chercher à comprendre cette disparition. Il va falloir m'activer car la cadence de la vieille machine n'est pas la même. Tap tap, mes doigts martèlent les touches de mon clavier. Les cracracra, cling et brrrrrr m'exaspèrent. Je soupire et reprends de plus belle ma frappe. Courage ma fille, courage.

Avant d'aller au sous-sol y déposer des archives, je m'octroie une petite pause bien méritée. De mon grand sac à mains, je sors le journal quotidien. Comme toujours, je parcours la rubrique des faits divers, celle où l'encre des mots exhale une odeur de sang. Je reconnais mon côté un peu sadique, mais j'aime les sensations fortes. À part un cambriolage dans une bijouterie, qui date de quelques jours, pas grand chose à me mettre sous la dent. Décidément, pas ma journée.

Une pile de dossiers sous les bras, je descends à l'étage souterrain. Après avoir tourné la clenche de la porte, j'entre dans le dépôt et cherche un rayon pour ranger les documents. J'en profite pour vérifier si tout est bien classifié, et j'aperçois tout en haut d'une étagère ma Typewriter. Je n'y comprends rien. Comment est-ce possible ? Je monte sur l'escabeau pour la récupérer et la pose par terre. Assise en tailleur, je la regarde sous toutes les coutures, j'actionne les touches, mais la boule crache un click click et reste bloquée. Étrange ! Je remets la machine à son emplacement, et remonte au bureau la tête pleine d'interrogations.

Le téléphone sonne. Je décroche et reconnais la voix de mon chef. Il me prévient de son retard, m'informe finalement qu'il ne viendra que demain. Je m'apprête à lui parler de la fameuse machine, quand le bip sonore me coupe la parole. Quelle journée bizarre ! Ce soir, je m'offre une soirée comique pour me changer les idées. Je reprends le journal quotidien et cherche la page loisirs. À 18 h, une comédie est programmée dans une petite salle de la ville. Je me laisse tenter, quitte le bureau avant l'heure, et file me dérider un peu les zygomatiques.

Bien enfoncée dans mon fauteuil, je suis avec plaisir les aventures cocasses de Maréchal à bord d'une Cadillac, bourrée de drogue et pierres précieuses, à son insu. Je savoure les maladresses de Maréchal qui se retrouve « mule » malgré lui. Je succombe à son rire lorsqu'il klaxonne, et découvre dans la pendule du volant, le plus gros diamant du monde, le Youkounkoun. Pas si corniaud !

Je rentre chez moi le sourire aux lèvres. Je termine la soirée, cool, sur mon canapé, le nez dans un livre. Après avoir parcouru quelques lignes, je n'arrive plus à me concentrer. Les images du film et celles de la journée me reviennent, se superposent, se confondent. Des unes je passe aux autres. Tout s'embrouille. Mais quel rapport entre elles ? J'essaie de mettre de l'ordre dans ma tête qui younkounkoune et clickclikkoune. Bon sang, mais oui...

Pour confirmer mes soupçons, je retourne au bureau sans oublier de prendre quelques outils. Je fonce aussi vite que le permet ma 2CV rouge. J'arrive à bon port, descends de la voiture et me dirige directement vers le sous-sol. Cela tambourine fort dans ma poitrine. Je me demande si je ne suis pas en train de me faire un film. Pourtant il faut que je sache. Je me calme avant de monter sur l'escabeau. J'attrape la Typewriter. Je peux m'attaquer maintenant à la machine. Délicatement, à l'aide de ciseaux courbes, j'ouvre la boule et découvre un bien joli caillou.

J'imagine déjà la Une du journal : « rebondissement incroyable dans l'affaire du cambriolage de la bijouterie. Une petite secrétaire déjoue les plans de son supérieur... ».

919

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Dolotarasse
Dolotarasse  Commentaire de l'auteur · il y a
Quelques commentaires récupérés.

Dolotarasse Commentaire de l'auteur · il y a 2 ans
Bonjour à tous,
Merci de votre passage. Je m'absente quelques jours. Bien entendu, je vous répondrai à mon retour. Belle journée à tous et bonne fin de semaine !
PS : De retour, comme la rentrée scolaire ! Grand merci à vous tous...
Image de Pascal Gos

Pascal Gos · il y a 2 ans
actrice jusqu'au bout des doigts. Je fus emporter et surpris. J'ai aimé
Merci voici mes humbles trois voix.
A l'occasion passez me lire.
** le bonheur des choses imparfaites**
https://short-edition.com/fr/auteur/pascal-gos

Long John Loodmer · il y a 2 ans
Tu va planquer le caillou ?

Dolotarasse · il y a 2 ans
Serais-tu de la police, à tout hasard ;-). Grand merci Loodmer.

Mireille Béranger · il y a 2 ans
Lorsqu'il y a un commentaire de l'auteur en haut de la page des commentaires, je ne sais trop où, pour ne pas sembler importune, caser mon petit mot... Je le mets donc ici...
Voilà un bon moment, déjà, que j'avais lu cette histoire, me promettant de revenir... Elle est bien écrite, bien ficelée, capte l'intérêt du lecteur (et de la lectrice !)... Alors, avec retard, je dépose mes cinq voix... ou dans la boule de la Typewriter... ou dans la 2 CV rouge (j'hésite encore !)... Mais vous saurez, Dolo, les trouver...

Dolotarasse · il y a 2 ans
Peu importe où vous mettez le message tant que je ne supprime pas mon commentaire.
Pas grave pour le retard, car je savais que vous tiendriez votre parole et il reste du temps ;-).
Je les ai trouvés vos points sans trop chercher !
Cela me fait plaisir votre appréciation sur ce petit texte. Grand merci Automnale et belle soirée à vous.

Mireille Béranger · il y a 2 ans
Je ne sais toujours pas, Dolo, où placer mon commentaire... Je vais donc encore le mettre ici !
Cela étant, j'ai relu votre histoire... Je la trouve toujours aussi bien ficelée... L'écriture est soignée... Quant à Claire, je lui conseille vivement de quitter son poste de secrétaire au profit d'une carrière dans la police...
Avec un immense plaisir, je réitère mes cinq voix... Les voilà...

Dolotarasse · il y a 2 ans
Sourires pour la place du commentaire. Ah je vais lui dire à Claire pour qu'elle change de carrière ;-). C'est gentil à vous d'être revenue. Grand merci Automnale.

Marie Dauvers · il y a 2 ans
C’est toi qui nous fait un film sympa avec cette bonne petite histoire !

Dolotarasse · il y a 2 ans
Ah ah, c'est vraiment gentil Marie d'être passée. Grand merci à toi.

Joëlle Brethes · il y a 2 ans
Ca ne nous empêchera pas d'encourager ta petite secrétaire qui devrait peut-être envisager une carrière dans la police ;-)
Quant à toi, bon séjour à Pétaouchnock et… à bientôt !

Dolotarasse · il y a 2 ans
Me voilà revenue de Pétaouchnock ;-). Pour la carrière dans la police, je vais lui en toucher un mot... Merci beaucoup Cendrillon.

F. Chironimo · il y a 2 ans
Y'a un shnock qui pèta où?

Dolotarasse · il y a 2 ans
À Knokke Le Zout... non j'étais en Bretagne.
Merci beaucoup Chiro de ton passage ;-).

lucile latour · il y a 1 an
étonnée joliment par votre récit et son analogie.
bravo.
prendrez vous un moment pour venir lire et peut être je l'espère apprécier et soutenir mes 2 textes en lice pour la finale du gp ce printemps.
un nouvelle 1 poésie.
merci. vous me direz. à bientôt sur nos pages.

Miss Free · il y a 2 ans
Bon séjour à toi! J'ai bien aimé Claire et son histoire. :-)

Dolotarasse · il y a 2 ans
Ravie que l'histoire te plaise. Un séjour court mais bon. Grand merci Miss et à très vite.

Lange Rostre · il y a 2 ans
Allez donc cacher un diamant dans un clavier d'ordinateur !.....:-)

Dolotarasse · il y a 2 ans
Hi hi difficile, bien de votre avis. Merci beaucoup Lange.

Aane Korne · il y a 29 jours
Vous avez un goût prononcé du spectacle, du saisissant. À vous la scène.
Belle découverte, belle plume.

Merci de bien vouloir me lire sur:

https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-diable-et-le-tango.

Et en cas de difficulté d'accès direct à ma nouvelle je vous prie de bien vouloir cliquer sur mon nom et le texte sera à votre portée.

Merci d'avance pour votre bonne compréhension.

Mes salutations.

Dolotarasse · il y a 29 jours
Merci à vous d'avoir déniché ce vieux texte.
Suis passée vous lire, vous avez une belle écriture. Belle compétition à vous 😉.

Aane Korne · il y a 29 jours
Infiniment merci 🤗☺️

Elsa NANA · il y a 30 jours
Très beau texte Dolotarasse, je l'aime beaucoup. 💓. Je vous invite également, si vous avez 02 minutes à lire mon oeuvre 'la mysterieuse Lila' https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-mysterieuse-lila-1

Dolotarasse · il y a 30 jours
Merci, Elsa d'être passée par ici. À bientôt !

Alphonse Dumoulin · il y a 7 mois
Bien vu.

Dolotarasse · il y a 7 mois
Merci, Alphonse et profitez bien de cette dernière journée de liberté ;-).

Patrick Gibon · il y a 8 mois
une jolie chute sur un caillou

Dolotarasse · il y a 8 mois
Sourires. Celui-ci ne fait pas de mal ;-). Merci, Patrick.

Jeanne en B · il y a 1 an
Un vrai Sherlock cette Claire ! Ne va-t-elle donc pas secret-taire ?

Dolotarasse · il y a 1 an
Ah ah bien joué pour le jeu de mots ! Merci de la visite...

cendrine borragini-durant · il y a 1 an
Comme quoi, on peut avoir suivi un enseignement technique et se révéler excellente enquêtrice. Quelle petite futée, cette Claire! ;-)

Dolotarasse · il y a 1 an
Les études ne font pas tout et heureusement. Merci, Cendrine, de votre passage par ici.

N'guessan K. · il y a 1 an
Merci pour cette belle œuvre qui me passionne ! Puis- je vous inviter à découvrir aussi mon œuvre par ce lien, vous ne serez pas déçu.https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/confusion-15

Dolotarasse · il y a 1 an
Merci de votre lecture. J'irai peut-être vous découvrir...

Firmin Kouadio · il y a 1 an
Vraiment, très belle plume ! Voudriez-vous me lire et me laisser quelques traces de cette plume ?!

Dolotarasse · il y a 1 an
Merci à vous, Firmin. Je viens de lire votre histoire pleine d'humanisme. Votre style un peu désuet (pas une critique) m'a plu. Belle compétition à vous ;-).

Eric Lelabousse · il y a 1 an
Récit très captivant, bravo !

Dolotarasse · il y a 1 an
Merci, Eric, de votre visite sur ce vieux texte !

Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Tu as récupéré mon commentaire ! :) :) :) Mais comme je vois qu'on peut re-aimer, eh bien : je re-aime, Na !!! Bisous en sus.
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Oui ton commentaire et tous les autres par la suite. Pas eu le courage de rectifier ! Merci, Cendrillon, d'être repassée voir Claire. Bises !

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Baskettons la vie

Dolotarasse

« Tout se passe dans la semelle », nous assura la vendeuse. « On ne plaisante pas avec les chaussures », ajouta-t-elle, et elle semblait avoir un clou dans les siennes. Pour la... [+]