Ciel étoilé

il y a
1 min
9
lectures
1
Notre rituel quotidien, toujours à la même heure locale à un quart d’heure près environ, teinté d’une certaine mélancolie qui au fil des semaines et des mois s’accroissait, était de nous allonger précautionneusement par terre, de nous prendre par la main et de contempler le ciel étoilé si profond, si brillant, cet espace immense... de la pure distance.

Nous restions là, de longues minutes, qui pourtant nous paraissaient bien courtes, aussi longtemps en fait que cela nous était techniquement permis, pensifs, absorbés, tournant lentement nos visages pour embrasser ce vaste paysage.

Et lorsque un nouvel arrivant s’était joint à nous, Pierre, le chef de mission, lui disait tout doucement, en lui montrant un point minuscule de son doigt ganté d’or et de Mylar : « tiens tu vois là-bas, un peu sur la gauche, la jolie petite lueur bleutée, c'est la Terre... »
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,