1
min

Cicatrice

Image de Laris Mocvenef

Laris Mocvenef

20 lectures

2

Quelle est donc cette blessure qui se perd dans le lointain de mes souvenirs ? Quelle est donc cette griffure qui semble rester, indélébile, telle la nervure d’un fleuve desséché par les aléas du temps ? Quelle est donc cette amertume qui s’éternise, cette hantise qui s’est installé, inscrite comme un tatouage, presque un emblème, une scarification entrée en état de putréfaction ? Ferais-je outrage à ma personne en donnant une valeur à ce marquage au fer rouge, à cette douleur latente, lancinante, qui parfois surgit avec force dans l’urgence du temps qui passe, dans la chute qui est toujours possible ?
L’ennui, c’est que je ne peux identifier son origine, le point de départ à cette plongée vertigineuse. Je ne peux même l’identifier. Elle est là, seulement là, et elle reste, sangsue discrète et sournoise, et elle restera là.

Thèmes

Image de Très très courts
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Emma
Emma · il y a
Faut-il l'identifier ? La cerner, l'apprivoiser, ne pas chercher pourquoi... et apprendre comment faire avec. Vos mots font écho à ce que je traverse. Mais justement, traverser, ce mot me donne l'espoir d'un après, une fois que la douloureuse traversée est enfin derrière. Au milieu du gué la falaise à grimper paraît vertigineuse. Elle me paraît de moins en moins abrupte...
·
Image de Laris Mocvenef
Laris Mocvenef · il y a
La falaise se transformera bientôt en une douce coline, puis s'aplanira complètement je vous le souhaite. Merci de m'avoir lu.
·
Image de Osolaris
Osolaris · il y a
Une trace comme un deuil, à "vivre avec", nous en avons tous.
·
Image de Laris Mocvenef
Laris Mocvenef · il y a
oui, elle reste, même inconsciemment.
·